Déjantés, voilà comment on peut décrire les jeux provenant du studio Platinum Games. Ceux ayant joué aux « Bayonetta » et « MadWorld » de ce monde savent que lorsqu'on plonge dans un jeu de ce développeur japonais, notre taux d'adrénaline monte en flèche! Son dernier titre, « Anarchy Reigns », n'échappe pas à cette règle puisque, malgré quelques défauts, il s'agit d'un jeu parfait après une journée où nos nerfs ont été mis à rude épreuve!

Testé sur: PlayStation 3
Aussi disponible sur: Xbox 360

Dans la même veine que MadWorld

Ceux ayant déjà joué à MadWorld sur Wii retrouveront plusieurs éléments de ce dernier au sein d'Anarchy Reigns, à commencer par son héros, Jack Cayman. Or, tout comme MadWorld, l'histoire n'occupe qu'une place seconde dans Anarchy Reigns et vous n'y porterez pour ainsi dire aucun intérêt. Dans un monde postapocalyptique, des mutants ainsi que des gangs ont envahi les rues et ce sera à vous de survivre dans cet univers hostile en écrasant tout adversaire qui entravera votre chemin. Au fil de votre aventure, vous rencontrerez des personnages de MadWorld et aurez même droit à des scènes sentimentales qui, bien franchement, ne vous émouvront pas le moins du monde. Bref, on ne joue pas à Anarchy Reigns pour son scénario, mais réellement pour l'action mise de l'avant.

En effet, le dernier-né de Platinum Games est un jeu éclaté, et ce, dans tous les sens du terme. De personnages aux proportions démesurées en passant par une brutalité omniprésente, tout n'a qu'un but dans Anarchy Reigns : décimer ses ennemis de multiples façons. Ainsi, entre les missions, vous vous retrouverez dans des environnements où des mutants et membres de gangs vous attaqueront en permanence. En les éliminant à l'aide de votre arsenal de techniques, vous accumulerez des points qui débloqueront des missions secondaires ainsi que des missions principales faisant avancer l'histoire. En participant à ces missions, vous amasserez davantage de points qui, comme vous pouvez le deviner, serviront à débloquer davantage de missions.

Dit comme cela, Anarchy Reigns semble être un jeu simpliste et, bien franchement, il l'est. Outre l'accumulation de points, il n'y a pas vraiment d'objectifs à atteindre au sein du jeu. Pourtant, ce dernier est accrocheur en ce sens qu'accumuler des points en mutilant ses adversaires devient vite prenant. J'avoue m'être laissé prendre au jeu beaucoup plus que je ne le croyais et avoir ressenti beaucoup d'excitation en assénant des dizaines de coups de poing aux mutants qui croisaient mon chemin ou encore en les découpant à l'aide de la grosse scie à chaîne de Jack. Qui plus est, on retrouve des façons sadiques d'éliminer ses ennemis comme dans MadWorld, incluant la possibilité de planter des poteaux dans la tête de ses adversaires ou encore de les piéger en les coinçant avec de gros pneus. Comme je l'indiquais plus haut, Anarchy Reigns est un excellent défouloir, surtout après une rude journée de travail!

Répétition et adaptation

Néanmoins, le jeu comporte plusieurs défauts, à commencer par la répétition qui s'installe plutôt rapidement. Puisque le jeu se résume à éliminer ses ennemis en les brutalisant, l'expérience devient redondante au fil du temps même si l'accumulation de points rend l'aventure prenante. Malgré un système de combat fonctionnel et un plaisir assuré d'asséner des coups de poing à ses ennemis (surtout lorsqu'on entre en mode Rage, où un déferlement de coups s'en suit), force est d'admettre qu'on fait toujours la même chose au fil du jeu. Qui plus est, les objectifs de missions sont semblables, voire identiques au fil des chapitres, amenuisant le plaisir qu'on en retire.

D'autre part, les contrôles d'Anarchy Reigns ne sont pas évidents, du moins au début. Vous devrez inévitablement passer par une période d'adaptation afin de vous familiariser avec les techniques du jeu ainsi que les boutons sur lesquels appuyer pour les réaliser. En outre, j'ai souvent confondu le bouton pour cibler un ennemi avec celui me permettant de déclencher mon attaque spéciale avec la scie à chaîne. On finit par s'habituer et une fois cela fait, réaliser des combos est on ne peut plus jouissif, mais en début de partie, ce n'est pas évident. À noter que des problèmes de caméra sont aussi présents, faisant en sorte qu'on doit constamment repositionner notre angle de vue afin de bien voir l'action autour de nous.

Un multijoueur plus intéressant à peu de joueurs

Par ailleurs, en plus de la portion solo, le jeu propose divers modes multijoueurs, certains étant d'ailleurs des variantes originales de modes classiques. Par exemple, vous aurez droit aux modes Capture the Flag, Team Deathmatch, Deathmatch, etc., le maximum de joueurs supportés étant de 16. Participer à des joutes à 16 joueurs peut sembler excitant, mais je ne vous le recommande pas tout simplement parce que ces parties deviennent chaotiques. En effet, plus le nombre de joueurs est élevé dans une partie multijoueur, plus on perd le fil de l'action et plus notre frustration ainsi que notre lassitude montent en flèche. Je vous suggère donc de participer à des parties ayant un peu moins de joueurs, vous en retirerez davantage de plaisir. Oh, si possible, évitez de jouer avec des joueurs japonais, qui possèdent le jeu depuis plusieurs mois déjà. Vous vous ferez tout simplement trucider en un clin d'œil, parfois même sans savoir d'où est provenu le coup qui vous a été fatal!

Un autre problème avec la portion multijoueur se situe au plan de la progression et des éléments à débloquer. Bien que l'on grimpe en niveau afin d'atteindre le niveau maximal de 50, cela ne sert à rien et n'est finalement qu'accessoire. La grande majorité des personnages et techniques en multijoueur, vous les débloquerez en avançant dans la campagne solo. C'est donc dire que si vous achetez Anarchy Reigns uniquement pour éclater d'autres joueurs en ligne, vous devrez inévitablement passer par la portion solo sans quoi vos options seront très limitées. Bref, on est loin d'un multijoueur aussi bien façonné que celui de bien d'autres jeux.

Techniquement limité

Au plan technique, Anarchy Reigns est un jeu qui malgré sa récente parution paraît vieillot. L'engin visuel ne produit que des textures, objets et structures de qualité moyenne, voire même pauvre. De plus, les effets spéciaux n'ont rien de très tape-à-l'œil de sorte que même en explosant un mutant en lui arrachant la moitié du corps à l'aide d'un simple coup de poing, vos pupilles ne se dilateront pas sous la beauté visuelle de ce coup dévastateur. Il en va de même pour la modélisation des personnages, qui laisse à désirer. Qui plus est, les modèles d'ennemis sont répétitifs à souhait. Heureusement, les effets pyrotechniques de même que les cinématiques s'en sortent mieux, même si l'on ne tombe jamais des nues en les regardant.

Côté sonore, disons qu'Anarchy Reigns est très cliché. En tant que jeu d'action où l'on ne fait que tout frapper, vous pouvez vous attendre à une bande sonore très rythmée mélangeant des pièces musicales rock à d'autres étant plus de style techno. La trame musicale colle bien au style de jeu proposé, mais est également répétitive, la même musique revenant sans cesse au fil du jeu en fonction de la similarité des scènes d'action mises de l'avant. Quant aux performances vocales, encore une fois, elles sont stéréotypées à souhait, de la voix un peu trop grave et macho de Jack en passant par le timbre de voix un peu idiot d'une demoiselle arborant un costume avec des pointes exagérées au niveau du buste. À noter qu'il y a beaucoup de jurons au sein d'Anarchy Reigns, dont un certain « Va ch*** » que vous entendrez encore et encore lorsque vous enchaînerez plusieurs coups. Encore une fois, ça colle avec le style du jeu, mais c'est un peu exagéré.

Verdict

Anarchy Reigns est-il un jeu valant la peine que l'on y jette un œil? Personnellement, je dirais que oui à condition que vous soyez à la recherche d'un jeu qui ne mettra pas votre cerveau à profit. C'est brutal et sadique, mais en même temps très prenant et satisfaisant, surtout lorsqu'on a un surplus de rage accumulé à l'intérieur de soi. Malgré diverses lacunes, pour à peine 30 $, Anarchy Reigns offre beaucoup de contenu, dont deux campagnes de cinq heures chacune, des objets à trouver dans les décors, des médailles à récolter dans chaque mission en fonction de son score et des modes multijoueurs. Je vous invite à louer le jeu dans un premier temps afin de déterminer s'il cadre avec vos goûts puis de vous le procurer si tel est le cas. Au moins, le prix demandé pour son achat ne fera pas aussi mal à votre portefeuille que les coups que vous assènerez à vos ennemis!

Points forts :
- Brutal et sadique comme on le pensait!
- Le système de points, qui est très accrocheur
- Le prix d'achat peu élevé (30 $)

Points faibles :
- Expérience répétitive
- Contrôles et caméra exigeant un temps d'adaptation
- Multijoueur chaotique et pas très bien développé

Note : 7,5 sur 10

Commentaires