BORNES ÉLECTRIQUES

Encore une fois, PK joue trop rough au goût d'un coéquipier.  Encore une fois, on en parle dans les médias comme si l'incident avait fait pleurer du sang à une statue de la vierge à l'oratoire St-Joseph.  Encore une fois, tous les autres joueurs du CH vont dire qu'ils ne jouent pas au haki et que ce genre de chose arrive dans les meilleures famille, y compris celles de Jésus, Bouddha et le dude indien à 12 bras.  Encore un fois, on n'en parlera plus pantoute dans 48 heures et on va recommencer à chialer qu'il faut prendre une hypothèque pour s'acheter une bière au centre Bell.  Encore une fois, la nature du problème ne sera pas révélé...jusqu'à aujourd'hui. 

Très tard cet avant-midi, un homme m'a appelé en me suppliant de venir le rencontrer personnellement en personne face à face car il avait des choses troublantes à me dévoiler.  Le ton de sa voix indiquait un stress énorme et je soupçonnais fortement que ce n'était pas parce qu'il venait de se taper les huit saisons en ligne de Twenty-four.  Nous nous sommes donnés rendez-vous dans un buffet chinois, pas loin du bar à jello. 

- Je t'échange Mike Liut pis Mike Lalor contre Dave Babych et un choix de 3 ronde.
- Non, je veux un choix de 2e ronde.

C'était le code pour nous reconnaitre.  Après avoir échanger une poignée de main, nous avons pris place à une table à côté du proverbiale méga aquarium à poissons chats. À peine m'étais-je assis, que mon vis-à-vis commença à parler.

- Je m'appelle Gaétan Portelance, je suis fournisseur de produit de premiers soins pour le Canadien de Montréal.  Ma compagnie s'appelle Fait-toi mal incorporé. 
- ...Ok.  J'ai pas de plaie ouverte pour l'instant alors je vois pas en quoi je peux vous...
- PK Subban est un de nos actionnaires. 
- ...OK.  J'ai pas d'argent à placer pis en plus, j'ai la toiture à refaire donc je pense que...
- Vous ne comprenez pas.
- ...Non, visiblement. 

Gaétan pris une grande inspiration. 

- PK veut augmenter les profits de la compagnie.  Il a décidé qu'il ferait tout en son pouvoir pour arriver à ses fins. Dernièrement, nous avions un surplus de sac de glace à écouler.   Lors de la dernière réunion du conseil d'administration, il s'est fâché contre l'inefficacité des actions entreprisent par la compagnie.  Avant de sortir, il a hurler et je cite :"Maudite gang de flancs mous!  M'a vous montrer comment on se débarasse de t'ça, d'la glace, ostin d'beux!".  C'est pourquoi on le voit essayer subtilement de blesser ses coéquipiers.  Voilà, vous savez tout.

J'étais sans mot.  C'est peut-être le plus grand scoop de l'histoire de ce blogue.  Je m'apprêtais à lui poser des questions, mais il s'est subitement levé en panique en disant "J'en ai déjà trop dit".  Puis il jeta un coup d'oeil rapide à l'entrée avant de disparaitre subtilement en se sacrant à travers la fenêtre.

En rentrant chez moi après avoir vidé le bol de p'tit bonbons cheaps à la réception du restaurant, j'ai réfléchi longuement à l'éthique.  Devrais-je dévoiler au monde entier le pot-aux-roses ou attendre de vraiment savoir si je ne me fais pas mener en bateau par un psychopathe amateur de egg roll ?

Vous avez votre réponse.

Commentaires