Ça y est! On connaît maintenant l'identité des finalistes qui se disputeront le prestigieux titre de Roland-Garros! Bien sûr, une finale à la Porte d'Auteuil ne pouvait se tenir sans que le Roi de la terre battue, Rafael Nadal, ne se pointe le nez. Celui qui le rejoindra pour un duel au sommet est nul autre que son compatriote David Ferrer. Mais avant la finale de dimanche, jetons au coup d'œil aux victoires qui leur ont permis de se hisser jusqu'en grande finale, respectivement face à Djokovic et Tsonga.

En vue de son duel face au numéro 1 mondial, Novak Djokovic, Rafael Nadal avait encore des preuves à faire, autant envers lui-même qu'aux yeux des observateurs, malgré son sans-faute contre Wawrinka deux jours auparavant.
                                                               
Dès le début de la partie, Nadal applique beaucoup de pression en retour de service et parviendra à enregistrer le bris de service dès le septième jeu. Malgré un triomphe au premier set au compte de 6-4, l'Espagnol ressentira à son tour de la pression sur son service et se fera briser deux fois. Novak Djokovic remportera la seconde manche 6-3.
 
Puis, plutôt faible sur son service jusqu'à maintenant, Nadal va remporter les cinq jeux suivants et remporter la manche par la marque de 6-1. Nette domination du Majorquin qui n'a permis à Djokovic de ne gagner qu'un seul jeu au service durant toute la manche. Toutefois, l'arbitre du match a affligé un point de pénalité à Nadal pour avoir pris trop de temps avant de mettre son service en jeu lorsque le score était de 5-1, ce qui a projeté un peu d'ombre à sa solide performance lors de ce set.
 
 Mais croyez-moi, ce n'est pas la première fois que Nadal se faisait avertir pour avoir violé la règle du temps entre les services!
 
Je vous transporte maintenant au bris d'égalité de la quatrième manche où Novak Djokovic y va d'un smash gagnant qui lui procurera trois balles de set. Le Serbe gagnera finalement la manche qui aura duré 59 minutes avec un flamboyant passing que Nadal ne pourra contrôler. On s'en va donc en manche ultime.
 
Le numéro 1 mondial continue sur sa lancée en brisant d'entrée le service de Nadal. Cependant, ce dernier va égaliser à un bris partout pour ramener le pointage à 4-4. Les deux athlètes maintiendront leur service jusqu'à ce que ce soit le tour de Djokovic, à 8-7. « Nole » va rater un smash, en plus d'être impuissant sur le passing du revers de Nadal lors du point suivant. C'est 0-30 et l'Ogre de l'ocre n'est qu'à deux points d'une huitième finale à la Porte d'Auteuil. À la hauteur de ses ambitions, il remportera les deux points suivants. Point, set et match, Rafael Nadal!
 
Le duel qui aura duré 4h37 nous aura fait passer par toute la gamme des émotions, mais le meilleur des deux sur terre battue aura triomphé.
 
Dans l'autre demi-finale, le match fut plus court et surtout, beaucoup moins serré. David Ferrer, que j'avais établi comme favori, n'a laissé aucune chance à celui qui avait battu Federer en quarts, Jo-Wilfried Tsonga.
 
Au compte de 6-1, 7-6 et 6-2, ce deuxième duel de la journée aux Internationaux de France aura été dominé de long en large par Ferrer. Le seul moment d'inquiétude pour l'Espagnol a été en deuxième manche, malgré son triomphe lors du bris d'égalité par la marque de 7-3.
 
Personnellement, je m'attendais à ce que Jo-Wilfried Tsonga offre un peu plus d'opposition au numéro 5 mondial et qu'il ne se fasse pas briser à six reprises! Le Français passera tout de même au septième rang du classement de l'ATP, devant Juan Martin Del Potro, à l'issu de la semaine.
 
En plus d'avoir neutralisé le revers et le service de Tsonga, Ferrer joue, selon moi, un des meilleurs (sinon le meilleur) tournoi de sa carrière. Il n'a même pas perdu une seule manche durant la quinzaine, imaginez! Contre Nadal, en finale, ce sera à surveiller de près, car Ferrer pourrait bien l'embêter même à sa première présence en finale d'un tournoi du Grand Chelem!
 
Mais ça m'étonnerait énormément que Ferrer réussisse à étirer le match de la finale jusqu'en cinq manches…

Commentaires