BORNES ÉLECTRIQUES

Salut à toi, ami lecteur! Te revoilà en selle pour creuser plus loin le phénomène de l'hypersexualisation. Honnêtement, aujourd'hui risque d'être une journée historique. Effectivement, nous allons ensemble fouler le sol pratiquement vierge des conséquences de ce phénomène chez les hommes. Sujet terriblement novateur, il semblerait qu'après quelques décennies à faire la pluie et le beau temps sur le dos des femmes, les hommes arrivent en renfort pour, eux aussi, passer au tordeur hypersexué. Qui est le NOUS du titre? Il s'agit de tous les hommes qui absorbent de façon plus ou moins consciente, les messages et images à connotations sexuelles mises de l'avant pour nous faire consommer ou acter l'artificiel. Partage et commente les lignes qui suivent, sans ton opinion, cette chronique n'a aucune valeur.

Je ne te dirai pas quoi faire, mais avant d'aller plus loin, je me permets de te suggérer de faire la lecture de L'HYPERSEXUALISATION : EUX (PARTIE 1).
 
Situation
 
Francis est bronzé et célibataire. À l'aube de la trentaine, vieillir est un concept qui l'effraie. Depuis quelques années, Francis passe de façon plus ou moins assidue, deux à trois soirées dans un gym près de chez lui. Notre héros n'est pas le genre de garçon qui travaille sa santé cardio-vasculaire. Sa routine d'entraînement se rapproche davantage du fameux concept bien connu: chest, bras, chest, bras, bras, chest, chest, bras, dos, chest et chest. Francis passe également pas mal de temps à peaufiner les recoins de son enveloppe corporelle. Le torse et les fesses bien lisses, les sourcils d'une symétrie inquiétante, ainsi qu'une coupe de cheveux qui fera rire les générations futures, constituent les tâches de son entretien physique hebdomadaire. Question de demeurer calme, je vais vous épargner les détails des 9000$ qui complètent sa garde-robe. Sexuellement, il croit que ça va plutôt bien. Au-delà de la quantité phénoménale de pornographie qu'il consomme et du nombre de fois qu'il se masturbe par semaine, Francis a la gueule typique du gars qui est capable de se ramener une femme à son image le vendredi soir. 
 
Notre héros est pourtant triste, il aimerait tant avoir une amoureuse et peut-être même des enfants. Pourquoi s'éloigne-t-il des femmes qui prennent le temps de discuter sincèrement avec lui? Pourquoi n'est-il pas capable d'être lui-même avec la gent féminine?
 
Explication
 
- NOUS -
 
Si on peut penser que le corset des années 1800 fut l'amorce de l'hypersexualisation du corps de la femme, nous considérerons sans doute le V-neck du début des années 2000, comme la figure de proue de l'hypersexualisation au masculin.
 
Les grandes agences marketing de ce monde ont compris qu'il y avait de l'argent à faire avec les hommes. Vider le porte-monnaie des femmes à coup de crème hydratante et de tendances vestimentaires risibles n'était pas suffisant. Pas besoin d'aller bien loin pour voir la quantité de publicités qui mettent des corps d'hommes de l'avant afin de nous faire dépenser. Il suffit de jeter un œil sur Facebook pour constater à quel point on utilise des photos de pectoraux et d'abdominaux pour espérer te vendre des shakes protéinés et autres produits miracles.
 
Il n'y a pas à dire, les hommes ont rejoint les femmes et ont maintenant les deux pieds dans l'hypersexualisation. Le plus triste est de constater que les jeunes se joignent à la danse de plus en plus tôt.
 
Solution
 
Revenons à Francis. Que doit-il faire pour retrouver la voie du bonheur véritable? Ce ne sera pas facile, car il faut dire qu'il s'était déjà pas mal enlisé dans l'absorption de messages biaisés sur l'idéal masculin. Est-il trop tard? Rassure-toi, ami lecteur, je crois que tout n'est pas perdu pour notre héros. Effectivement, il semble qu'il ait décidé de se prendre en main. J'ai entendu dire que Francis laissait tomber son costume de tombeur et qu'il allait maintenant porter des vêtements qui brillent un peu moins, mais qu'il trouvait beaux et confortables. Apparemment que pour le plaisir et la forme, il va maintenant jouer bénévolement au hockey cosom deux soirs par semaine avec les animateurs et adolescents d'une maison des jeunes. Garde cette information secrète, mais j'ai même entendu dire que notre héros avait des atomes crochus avec une des animatrices.
 
Comme quoi être authentique envers soi et les autres est parfois la meilleure solution.
 
Note à moi-même : Écrire sur la pornographie lors des prochaines chroniques.
 
Au plaisir!

Commentaires