On critique souvent les constructeurs lorsqu'ils font preuve d'immobilisme et, sur ce plan, Honda a essuyé sa part de reproches depuis quelques années. L'un de ces derniers a touché l'effort mis sur le renouvellement du modèle Civic pour le millésime 2012. Rappelons que lorsque le véhicule a été présenté à la presse en avril 2011, un sentiment de déception a remplacé l'anticipation qui animait tout le monde avant la présentation.

Les faits
 
En gros, le modèle avancé ne se voulait évolutif qu'en matière de design alors qu'à bord, la qualité des matériaux en avait pris pour son rhume. Bref, c'était régressif. Honda voulait offrir la voiture à un prix se rapprochant de celui des voitures coréennes et pour ce faire, elle avait coupé dans le gras. La compagnie se défend aujourd'hui en disant que lors de la conception de cette nouvelle génération de modèle, la récession avait cours aux États-Unis et qu'elle souhaitait offrir la voiture la plus abordable possible aux consommateurs.
 
D'accord, mais entre vous et moi…
 
Consumer Reports
 
La presse a été dure à l'endroit de la Civic, mais ce sont les rapports du réputé magazine Consumer Reports qui ont, en bout de piste, fait réfléchir sérieusement les dirigeants de la compagnie. Ils reprochaient entre autres à la voiture la piètre qualité de son habitacle et l'aspect peu évolutif de son design.
 
Honda a pris des notes.
 
L'ajustement
 
Dix-huit mois se sont écoulés depuis la présentation d'avril 2011 et voilà que Honda lève le voile sur la Civic 2013, une voiture grandement retouchée. J'ai eu l'occasion de prendre brièvement le volant de cette dernière et laissez-moi vous confirmer que c'est du sérieux. En fait, voilà à quoi aurait dû ressembler le modèle 2012.
 
C'est simple, tout a été revu. Le design propose maintenant un faciès différent, résultat d'un ajustement de la calandre, désormais plus plongeante. Cette dernière reprend les traits introduits sur la nouvelle Accord. À l'arrière, les feux ont été complètement redessinés et les lignes ont aussi subi quelques retouches.
 
À bord, c'est le jour et la nuit. La planche de bord a été partiellement redessinée et la console centrale est maintenant plus orientée envers le conducteur. En ce qui concerne les matériaux, Honda a apporté les ajustements nécessaires; ça respire maintenant la qualité.
 
Au volant, on découvre une voiture nettement mieux insonorisée, cependant que les suspensions offrent plus de fermeté et une conduite plus équilibrée.
 
D'importants changements que je vous dis. 

Nous aurons l'occasion de revenir plus en profondeur sur le modèle lorsque nous le mettrons à l'essai pour une période plus prolongée. Ce qu'on peut vous dire, c'est que la Civic semble avoir retrouvé ses lettres de noblesse.
 
Il n'est jamais trop tard pour bien faire, dit l'expression. Toutefois, pour tous ceux qui se sont procuré un modèle 2012, la pilule sera difficile à avaler. 

Commentaires