BORNES ÉLECTRIQUES

Quand j'étais petit, j'avais une tonne de figurines issues de l'univers de G.I. Joe. Même si les années ont passé, je suis encore un très grand « fan » de cet univers. Évidemment, j'attendais avec une certaine impatience la sortie de « G.I. Joe: Retaliation », la suite de « G.I. Joe: The Rise of Cobra », sorti en 2009.

Les G.I. Joe trahis
 
Après une mission de routine, les G.I. Joe sont chassés par leur propre président qui les accuse d'avoir trahi la nation américaine. Après avoir connu de lourdes pertes, seuls quelques membres sont encore en vie : Roadblock (Dwayne Johnson, aussi connu sous « The Rock »), Flint (D.J. Cotrona) et Lady Jaye (Adrianne Palicki).
 
N'ayant nulle part où aller, ils vont se réfugier chez le général à la retraite Joseph Colton (Bruce Willis). Ils vont alors découvrir que le puéril Zartan (Arnold Vosloo) est à la tête de ce malentendu. En éliminant les G.I. Joe, plus rien n'arrêtera son chef, Cobra Commander (Luke Bracey), qui rêve ni plus ni moins de devenir le chef du monde en contrôlant les différentes puissances nucléaires comme la France et la Russie.
 
Qu'à cela ne tienne, les G.I. Joe n'ont pas dit leur dernier mot et avec l'aide du général et d'autres alliés comme Snake Eyes (Ray Park) et Storm Shadow (Lee Byung-hun), ils vont tenter de stopper les forces du Cobra.
 
De l'action du début à la fin
 
G.I. Joe : Les représailles ne s'adressent pas seulement aux fans de la série. En effet, nul besoin d'avoir déjà joué avec les petites figurines pour comprendre l'univers de ce long métrage. Cette nouvelle production du réalisateur Jon M. Chu reste un film d'action qui exploite plusieurs éléments de la licence, mais qui a le mérite de s'adresser à un large public. En d'autres mots, si votre tendre moitié ne connaît rien de la série, elle va quand même avoir du plaisir en regardant ce film.
 
Par ailleurs, il est très divertissant et contient de nombreuses scènes d'action à couper le souffle. L'une de mes favorites est celle qui se déroule dans les montagnes où des personnages se battent. Même si la 3D n'est pas indispensable pour apprécier les séquences d'action, elle apporte un certain élément de profondeur plutôt intéressant.
 
Malgré toutes ces scènes d'action, le scénario est bien écrit (pour un film du genre) et permet de tenir les spectateurs en haleine jusqu'à la fin. Sur ce point, disons que la finale est explosive et, jusqu'à la dernière seconde, on se demande si les G.I. Joe vont réussir à sauver le monde.
 
Évidemment, il faut avoir l'esprit ouvert quand on va voir ce genre de long métrage. Plusieurs scènes sont surréalistes, ce qui pourrait choquer plus d'un cinéphile. Mais comme dirait le petit garçon en moi : les G.I. Joe sont des héros et rien ne peut les arrêter!
 
D'un autre côté, le long métrage n'abuse pas des scènes d'action. C'est vrai qu'il y en a beaucoup, mais elles s'intègrent bien l'une à l'autre sans que ça ne devienne trop lourd. Bref, les artisans de cette production ont respecté le dosage sans commettre d'abus.
 
Une bonne distribution
 
Plusieurs acteurs habitués des films d'action sont réunis dans ce récit. Dwayne Johnson et, un peu plus tard, Bruce Willis volent la vedette. C'est presque surréaliste de les voir dans les mêmes scènes.
 
Les méchants interprètent de façon juste leur rôle. Certains tombent peut-être un peu dans le cliché, mais globalement, ils sont convaincants. Parmi tous les méchants du film, j'ai eu un faible pour Ray Stevenson, qui incarne particulièrement bien le personnage du pernicieux Firefly. 
 
G.I. Joe : Les représailles a le mérite de réunir beaucoup de personnages-cultes de la saga. Ça va sûrement faire plaisir aux fans, mais on aurait aimé en apprendre un peu plus sur certains d'entre eux.
 
Verdict
 
Pour conclure, G.I. Joe : Les représailles est un long métrage qui ne s'adresse pas seulement aux amateurs de la série. C'est un bon film d'action rempli d'effets spéciaux qui va plaire à tous ceux qui cherchent à vivre des sensations fortes. Il y a de l'action du début à la fin et on ne s'ennuie pas une minute! 
 
Cote : 3,5 étoiles sur 5
 
Merci à Paramount Québec de nous avoir permis d'assister à l'avant-première du film. 

Commentaires