BORNES ÉLECTRIQUES

Vous devez commencer à me connaître un peu, j’aime parler local. Je veux véhiculer des idées et des projets qui peuvent s’appliquer à la population canadienne et nord-américaine. Mais parfois, je tombe sur des idées géniales qui arrivent de l’autre bout du monde. Je vous en présente une ici qui a illuminé ma vie et celle de beaucoup d’autres gens dans les pays du tiers-monde. Certes, on peut appliquer cette technique au Québec mais probablement que seuls nos cabanons en seront contents. Il s’agit du projet (traduit grossièrement) « Emmenons de la lumière aux pauvres, un litre à la fois » de la fondation My Shelter.
 
Un des problèmes des bidonvilles, des ghettos, des favelas et des pays pauvres est l’absence ou l’accès restreint à l’électricité. Cela fait en sorte que les petites bicoques empilées les unes sur les autres ne sont souvent pas ou très peu éclairées, même le jour. On entre dans ces maisons en plein jour et il fait noir comme dans une garde-robe. On prend l’éclairage pour acquis dans notre pays confortable et douillet, mais pour d’autres, la lumière est un luxe.
 
Certains disent que ce sont des élèves du MIT (Massachussetts Institute of Technology) qui ont inventé le procédé, alors que d’autres disent que c’est un ingénieur brésilien, mais cette question n’est pas très importante. C’est le produit lui-même qui l’est. En fait, ils ont créé un éclairage durable, sans électricité et à très faible coût avec des ampoules solaires. Le projet initial a été mis en place dans les Philippines, mais peut s’appliquer partout dans le monde; il s’agit encore une fois de faire passer le mot et de donner l’idée au plus grand nombre de gens possible.
 
La technologie est tellement simple. Tout ce dont on a besoin pour fabriquer une ampoule solaire est une bouteille de soda vide, de l’eau, du chlore et du sel. Le fonctionnement est simple : on suspend la bouteille dans le toit de la maison (voir les vidéos pour comprendre l’installation) afin qu'une partie de la bouteille se retrouve à l’extérieur et une autre partie à l’intérieur de la maison. Le tout fonctionne selon des principes physiques fort simple; l’eau réfracte la lumière et la disperse dans la maison (une bouteille équivaut à une ampoule de 50 W). Le chlore empêche la formation de moisissure et le sel ralentit le processus d’évaporation de l’eau.
 
Ce sont des initiatives comme celles-là qui changent le monde. 
 
 
Références :
 
http://isanglitrongliwanag.org/about-us/
http://www.treehugger.com/files/2011/09/myshelter-foundation-lighting-up-homes-with-plastic-bottle-and-chlorine.php

Sources des images :

http://cltampa.com/binary/1172/1312396480-bottle_bulb.jpg
http://lonelyweekends.com/wp-content/uploads/2011/09/RecycleandInnovation-PlasticSodaBottles-ASourceofLight.jpeg
http://www.instablogsimages.com/1/2011/07/29/plastic_bottle_bulb_mig2y.jpg
http://1.bp.blogspot.com/-opSEAYULE4M/TbkeSg6bysI/AAAAAAAAH_I/IrObUAszIvs/s200/Solar+Bottle+Bulb.jpg


 

Commentaires