Le camp d'orientation de Team Canada est terminé et tout ce qu'on a vu, c'est un groupe de joueurs jouer au hockey cosom entre deux gorgées de Gatorade vert. Beaucoup n'ont pas compris le but de la chose (personne, en fait), mais les dirigeants nous ont assurés que c'était prévu comme ça, qu'il fallait créer un esprit de corps et que ce n'était pas pour donner un « break » à Carey Price, qui en avait « goalé » toute une la veille (c'tait sa nuit de noces...). Si c'était prévu comme ça, que nous réservent alors les prochains entraînements de l'équipe, tout juste avant les Jeux de Sotchi de 2014? Je me suis mis sur le cas.

Alors que la dernière conférence de presse se terminait, j'ai aperçu du coin de l'œil Claude Julien entrer aux toilettes. En catimini, je l'ai suivi et j'ai pris place dans la cabine à côté de lui. Me raclant la gorge pour imiter Mike Babcock, je l'ai donc interpellé.

- Hé! Claude! Tu t'en sors? (Je vous rappelle que cette chronique est équipée de la traduction simultanée.)
- Euh, oui, oui, Mike. Ça va, toi? On dirait que tu viens de manger une chaîne de bicycle!
- Bah, laisse faire ça. Pis, qu'est-ce qu'on fait faire aux joueurs, la prochaine fois?
- Ben tu le sais!
- Oui... bien sûr, Claude, que je le sais! Je veux savoir si toi, tu le sais!
- T'es ben cave.  
- Ok... facque tu le sais pas, c'est ça? Claude, bâtard! Sois professionnel! T'as pas revisé notre plan?
- ... Quoi? Ben oui, je le sais... juste pas par cœur! Attends, y est sur mon iPad...

Je l'entends pianoter sur un écran tactile.

- Le premier jour à Sotchi, on travaille sur l'amélioration de la vitesse, facque on va jouer à la « tague glacée » pis au jeu du mouchoir.

J'écris en vitesse toute ces informations sur le rouleau de papier de toilette.   

- Très bien, Claude, mais c'est facile avec le document devant les yeux! Va falloir que tu mettes les bouchées doubles! 
- Toi, si t'es si fin, dis-moi donc ce qu'on va faire le deuxième jour?
- Hein?... Come on, Claude! C'est moi qui ai fait le plan, tu sais que je le sais!
- Ouin, mais on a fait des changements de dernière minute Ken et moi, te rappelles-tu c'est quoi?

Dans ma poitrine, mon cœur bat à 300 battements/minute. Ravalant ma salive, j'improvise du mieux que je le peux.

- Le deuxième jour... on se concentre sur le jeu de transition afin de pouvoir être en mesure de bien passer la rondelle dans n'importe quelle situation... facque on va se taper les cinq coffrets de Passe-Partout.
- C'est ça. Cibole, t'es une machine, toi!
- Bah tsé. Je me suis rappelé que le troisième jour, on mettait l'emphase sur les stratégies offensives en faisant un tournoi de Stratego.
- Quoi? De quoi tu parles?  

Merde. Mon enthousiasme m'a joué un tour. J'essaie de me rattraper le mieux possible.

- Voyons, Claude, cibolak! As-tu le document en avant de toi ou non?
- Ben oui! Pis le troisième jour, c'est écrit « perfectionnement du jeu sans la rondelle »!
- Pis y a-t-il des rondelles dans Stratego? Non. J'ai pas dit qu'on jouait au Mississippi! Suis donc un peu!
- Ah... t'as raison. Scuse-moi, Mike.  
- J'espère.  

À ce moment, quelqu'un entre dans la cabine de l'autre côté de Claude.

- Hé! Claude, c'est Mike!
- Ta yeule Ken, j't'ai r'connu!

Commentaires