BORNES ÉLECTRIQUES

Fini de parler, le temps d'agir est finalement arrivé! Ce samedi, au Centre Bell, Georges St-Pierre et Nick Diaz régleront leurs comptes.

C'est ce samedi, au Centre Bell, que l'UFC fait son retour en sol montréalais pour une sixième fois de son histoire. Ce sera la quatrième fois sur les six cartes que Georges St-Pierre sera la tête d'affiche, au grand plaisir des amateurs.
 
Sur cette carte principale, nous retrouverons pas moins de trois combats dans les mi-moyens. De ces combats, pas moins de cinq combattants se retrouvent dans le top 6 de la division. Pour l'autre, il était, jusqu'à tout récemment, champion des mi-moyens de la défunte Strikeforce.
 
Nous aurons aussi la chance de voir à l'œuvre le finaliste de la dernière saison de l'émission The Ultimate Fighter, le Canadien Mike Ricci. Se sera un retour dans sa division de poids habituelle, les poids légers, lui qui avait fait l'émission dans les mi-moyens. Cette expérience contre des adversaires plus gros lui aura été très profitable pour la suite de sa carrière.
 
Fini de parler, c'est le temps d'agir! 
 
Durant plus d'un an, Nick Diaz a tenté par tous les moyens d'entrer dans la tête de Georges St-Pierre. La semaine dernière, il y est peut-être parvenu. Lors de la conférence téléphonique, qui a duré plus de 40 minutes, St-Pierre et Diaz ont monopolisé la ligne, au grand plaisir des amateurs, en s'envoyant insultes par-dessus insultes.
 
Ce n'est pourtant pas le premier adversaire que notre Québécois affronte qui utilise la tactique de l'intimidation verbale. On n'a qu'à penser à Matt Serra ou Josh Koscheck. St-Pierre a toujours su garder son calme. Par contre, cette fois-ci, on le sent vraiment piqué par les propos tenus par Diaz. C'est même le Québécois qui a demandé ce combat.
 
Soyons honnêtes, ce n'est pas parce que Diaz mérite un combat de championnat. Il a perdu son dernier combat contre Carlos Condit il y a plus d'un an pour le titre par intérim. Il a par la suite purgé une suspension d'un an pour avoir testé positif à la marijuana. Il est clair que Georges St-Pierre est en mission pour corriger Diaz. Cependant, Diaz est loin d'être une proie facile.
 
Un gros risque pour Hendricks
 
En combat co-principal, nous devions assister à la revanche entre Rory MacDonald et Carlos Condit. Malheureusement, MacDonald a subi une blessure au cou et a dû se retirer. C'est Johny Hendricks, classé premier pour le titre, qui a accepté le défi de prendre le relais.
 
Hendricks figurait déjà sur la carte de l'UFC 158; il devait affronter Jake Ellenberger sur la carte principale. Condit figure parmi l'un des mi-moyens les plus dangereux au monde. Ancien champion par intérim, il a l'habitude des gros combats. Il est certainement un adversaire plus dangereux que Ellenberger.
 
Johny Hendricks a beaucoup à perdre dans ce duel. Il est clair qu'il est le prochain en liste pour affronter le champion. Une défaite pourrait lui coûter son combat de championnat. Pour Condit, une victoire le replacerait en position pour une autre chance pour le titre.
 
La carte principale (22 h sur Indigo) :
 
Georges St-Pierre* vs Nick Diaz
Carlos Condit vs Johnny Hendricks
Jake Ellenberger vs Nate Marquardt
Nick Ring* vs Chris Camozzi
Mike Ricci* vs Colin Fletcher
 
Pour ceux qui ne pourront voir le gala, suivez-moi sur Twitter pour les résultats en temps réel et la description en direct du combat St-Pierre vs Diaz : @afourniermma. 

Commentaires