Le président de l'UFC, Dana White, a profité de l'attention entourant l'UFC 158 pour annoncer les prochains entraîneurs pour la saison 18 de l'émission « The Ultimate Fighter ».

C'est devant les caméras de Fuel TV, en compagnie du commentateur Joe Rogan, que Dana White a annoncé les entraîneurs pour la prochaine saison de l'émission The Ultimate Fighter. Pour la première fois de l'histoire de l'émission, ce sont des femmes qui devront préparer les combattants. La championne Ronda Rousey sera opposé à la vainqueur du duel Miesha Tate contre Cat Zingano lors de la finale de TUF 17 le 13 avril prochain.
 
L'émission mettra en vedette des combattants de 135 livres qui tenteront d'obtenir un contrat dans l'UFC. Là où la promotion innove, c'est qu'il y aura également un tournoi de femmes dans les 135 livres pour obtenir un contrat. Ce sera la première fois que la maison du UFC recevra des hommes et des femmes sous son toit. Il sera intéressant de voir comment ils cohabiteront ensemble, en espérant que ça ne devienne pas un genre d'Occupation double!
 
Il sera aussi intéressant de voir comment les hommes réagiront au fait d'être entraîné par des femmes. Pour la plupart, cela ne devrait rien changer. Par contre, il est à parier qu'il y aura un ou deux machos dans la maison qui rendront l'émission que plus intéressante à regarder. Historiquement, il y a toujours eu des mauvais coups et des prises de bec chaque saison. Qui sera la prochaine peste de l'émission, un homme ou une femme? À suivre dès cette automne!  
 
UFC 158 : un arrêt trop tôt d'Yves Lavigne?
 
Il semblerait que certains amateurs trouvent que l'arbitre québécois Yves Lavigne a mis fin au combat Carvalho contre Elkins trop tôt. Le Canadien Antonio Carvalho avait reçu quelques coups qui lui ont fait plier les genoux. Elkins fonçait sur lui pour lui assener d'autres coups lorsque Lavigne s'est interposé pour mettre fin au combat.
 
Immédiatement, Carvalho s'est relevé, laissant croire qu'il aurait pu continuer. Cependant, il faut comprendre que sans l'intervention de l'arbitre, Elkins se serait rué sur son adversaire qui n'aurait pu se lever. Carvalho a même admis qu'il a laissé une chance à l'arbitre d'arrêter le combat en pliant les genoux.
 
Le fait est que le vétéran Yves Lavigne a pris la bonne décision en protégeant le combattant, plutôt que d'avoir attendu. S'il avait fallu que Carvalho reçoive un ou deux coups de plus, il est fort probable qu'il aurait pu subir des blessures importantes, principalement à la tête. Le travail de l'arbitre consiste à s'assurer du bon déroulement du combat, à s'assurer que tous les coups sont légaux et à protéger les combattants. C'est exactement ce qu'a fait Lavigne samedi soir.
 
Comme le dit souvent Dana White : « J'aime mieux un combat arrêté trop tôt que trop tard. »

Commentaires