BORNES ÉLECTRIQUES

Devrais-je partir ou bien rester?

Jeudi, 3 novembre 2011 : Jean Leloup & The Last Assassins
 
Une petite sortie au Théâtre Granada de Sherbrooke avec ma blonde. Wow! Je suis content, je vais voir le spectacle de Jean Leloup et j’aime vraiment Jean Leloup.

J’arrive au centre-ville de Sherbrooke et je stationne ma voiture. Nous nous dirigeons vers un resto et sur le trottoir, là, nous faisons la rencontre de Jean Leloup avec son band. Il est reculé sur le trottoir et rigole avec la gang. Son regard est fuyant et il ne veut pas communiquer, je le sens bien, mais je lui dis : « Bonjour, heureux de vous voir et on se revoit à votre spectacle. » Je me sens heureux de le saluer et de le voir pour vrai. Lui, rien, c’est l’indifférence totale; seul son batteur me regarde et me fait un sourire. Il me communique en me saluant des yeux. Ma blonde me dit : « Ouin, c’est décevant comme attitude. » Et puis on se dit, c’est Jean Leloup, il est dans sa bulle et il veut le demeurer. Il n’est pas obligé de parler à tout le monde, ce qu’on appuie et respecte.

Le spectacle doit débuter à 20 h et j'en suis à ma deuxième bière. Jean Leloup se présente avec 20 minutes de retard et c’est pardonné.

Je ne reconnais pas le style ni les chansons vraiment. Je comprends vite que ce n’est pas nécessairement à un spectacle de Jean Leloup que nous allons assister. J’avais été voir la vidéo du spectacle que je trouvais très bonne.

Je ne « tripe » pas tant que ça et ma blonde non plus. Pourtant, nous sommes des fans, et nous savons très bien qu’avec Jean Leloup, il faut s’attendre à toutes sortes de surprises. Il est 20 h 50 et l'artiste nous annonce que c’est l’heure de la pause. Tout le monde se regarde et se dit : c’est une blague? Non, les lumières sont déjà allumées et je repars me chercher une autre bière qui sera la dernière.

Une autre demi-heure plus tard, le groupe revient. Jean Leloup s’éclate, se promène d’une chanson à l’autre et je comprends bien qu’il se fait un trip à lui. Il y a un plancher de danse, mais il est difficile de danser, car nous ne connaissons pas les pièces. Il joue ses chansons à lui avec un rythme très différent. Jamais une pièce connue complète. Vraiment des bouts ici et là. Une chanson du groupe qui l’accompagne à travers et on ne sait pas vraiment ce qui se passe.

Encore 30 minutes plus tard, c’est déjà la fin. Je suis à la renverse. Je n’ai pas eu le temps vraiment de rigoler et de me satisfaire de ses magnifiques mélodies. Nous n’avons pas senti l'euphorie nous envahir grâce à sa musique et ses chansons. Il revient faire deux pièces pour le rappel et je le remercie; j’ai l’impression que c’est un privilège. Le sentiment est particulier. On lui demande de nous interpréter « Le Dôme »; il se rend au bout d’un couplet et puis niet… il ne se souvient plus des paroles…

Autour de nous, ce que j’ai entendu comme réflexion est : « C’est un 50 $ mal investi. »

Pour notre part, c’est une soirée de 175 $ et nous sommes très déçus. Non pas que ce n’est pas bon, mais ce n’est pas ce à quoi je m'attendais probablement. Trop court, trop bref, trop différent et nous ne connaissons pas les pièces. Bref, décevant.

Pour résumer, c’est du folk joué avec des parties de ses chansons, mais sur des rythmes différents. On reconnaît ici et là les mélodies et à certains moments, c’est vraiment cool, mais de courte durée. Il y a une fille avec le groupe (chanteuse); elle prend sa place et est très présente. Un autre gars chante également, mais j’avais l’impression qu’il se cherchait une place. Jean Leloup lui laisse de la place, mais le monument est difficilement oubliable. C’est un bon groupe et il y avait beaucoup de talent sur scène. Leloup à la guitare, wow!

Je vous suggère d’écouter l’entrevue que j’ai trouvée sur Youtube; elle explique bien ce qui se passe sur scène et le nouveau groupe : Last Assassins. C’est une aventure pour eux et je le respecte. Moi, je passe.

Je préfère ses disques et je ne crois pas retourner à un spectacle de Jean Leloup. Ce gars a vraiment un talent incroyable, une sensibilité extrême et un humour bien à lui que j’aime, mais fin de la scène pour moi.

Ma sensation toute la soirée : Devrais-je partir ou bien rester?...

Commentaires