BORNES ÉLECTRIQUES

Il semblerait que le président de l'UFC, Dana White, n'entend plus à rire des manquements médiatiques de ses combattants.

Alors qu'il y avait une conférence de presse mardi dernier avec des membres des médias locaux, Anderson Silva a choisi de ne pas se présenter. L'horaire du champion des poids moyens était pourtant rempli d'entrevues à livrer pour mousser la vente des billets de l'UFC 162, où il défendra son titre contre Chris Weidman.
 
« Anderson Silva n'aime pas parler aux médias, mais c'est une obligation contractuelle, a dit Dana White. Ils veulent tous plus d'argent, mais personne ne veut faire ce qu'il doit pour vendre les billets. Parler aux médias fait partie de ton travail. »*
 
C'est pour cette raison que Dana White a choisi d'imposer une amende de 50 000 $ à son champion. Considéré comme le meilleur combattant livre pour livre, cette punition ne devrait pas avoir trop d'impact sur le portefeuille d'Anderson Silva, qui touche quelques millions par année de ses combats et commanditaires.  
 
La clause Nick Diaz?
 
Cet évènement n'est pas sans rappeler celui de l'ancien adversaire de Georges St-Pierre, Nick Diaz. Lors de leur premier affrontement prévu, avant la blessure de St-Pierre, Diaz avait omis de se présenter à une conférence de presse au Canada. Dana White n'avait pas immédiatement réagi. Par contre, la semaine suivante, lorsque l'aspirant au titre s'était absenté à une deuxième conférence, le président de l'UFC avait décidé de retirer Nick Diaz de son combat pour le titre.
 
Par contre, Nick Diaz n'aura rien compris et, en mars dernier à Montréal, il avait omis de se présenter à l'entraînement public, qui est un évènement surtout pour les amateurs, son excuse étant le décalage horaire et le fait qu'il n'avait donc pas beaucoup dormi. Diaz ne fut pas sanctionné pour cet incident.
 
Avec l'amende imposé à Anderson Silva, il est à se demander si Dana White n'a pas inventé une nouvelle clause à ses contrats : la clause Diaz obligeant les combattants à respecter les journées médiatiques.
 
Êtes-vous d'accord à ce que des sanctions soient prises contre les combattants ne respectant pas leurs obligations médiatiques?
 
*Source : mmajunkie.com

Commentaires