La Wii U, nouvelle console de Nintendo, est disponible depuis le 18 novembre et je fais partie des chanceux qui ont pu mettre la main dessus! Voilà maintenant quelques jours que je m'amuse avec cette machine. Je vous invite donc à lire mes impressions sur cet appareil qui est destiné à un bel avenir.

Deux versions

Avant même de parler de la console, il est important de mentionner qu'elle est disponible en deux versions : celle de base, qui inclut la console de couleur blanche avec un disque dur de 8 Go, et l'édition de luxe, qui inclut la console noire de 32 Go, le jeu Nintendo Land et des socles et supports pour le GamePad et la console.  

Personnellement, j'ai choisi cette deuxième édition qui procure un meilleur rapport qualité/prix. En effet, pour seulement 50 $ de plus, vous obtenez un assez bon jeu et beaucoup plus d'espace de stockage. N'oublions pas que techniquement, l'utilisateur ne dispose pas réellement de 8 Go ou de 32 Go puisque le système prend quelques gigaoctets lors de la première mise en route.  

Des accessoires que l'on aime avoir et d'autres qu'on aurait aimés 

Je ne sais pas pour vous, mais pour ma part, quand je déballe un « gadget » pour la première fois, je me sens comme un enfant qui déballe un cadeau à Noël. J'étais évidemment tout excité de déballer la Wii U. Quand on ouvre la boîte sur le côté, on voit deux tiroirs en carton. En les tirant, on découvre notamment les instructions, le GamePad et la console.

Lorsque j'ai vu cette console pour la première fois, je dois avouer que j'ai été surpris par sa petite taille. Elle est beaucoup plus petite que mes « vieilles » Xbox 360 et PS3; sa taille se rapproche beaucoup plus de celle de la Wii.

Il est possible, avec l'édition de luxe, de mettre la console sur socle pour qu'elle puisse tenir à la verticale. Ça lui donne un look un peu plus moderne. Cependant, à cause de la disposition de mon meuble audio-vidéo, j'ai été obligé de la mettre à plat, à l'horizontale.  

J'ai apprécié que Nintendo prenne la peine d'ajouter un câble HDMI dans les deux versions. Même s'il est maintenant possible de trouver des câbles HDMI pour moins de 10 $, trop de personnes payent encore plus de 50 $ pour s'en procurer un.  

J'aurais cependant aimé que Nintendo pense à intégrer une Wiimote, car cet accessoire est indispensable si on veut jouer à plusieurs joueurs. Mais bon! Si vous avez une Wii standard, vous n'avez qu'à utiliser la manette de cette ancienne console.  

Des bonnes vieilles habitudes

Comme pour la Wii standard, on insère les disques à l'avant de la console, à l'aide de la gobeuse. Le disque est facilement reconnu et entre rapidement dans la machine. Une petite lumière blanche s'allume et reste allumée, même si la console est éteinte, pour vous rappeler qu'il y a un disque à l'intérieur. Une autre lumière passe du rouge au vert pour vous aviser que la console est en marche ou non. L'installation physique de la console est très facile et ne prend que quelques minutes. Si vous avez déjà le capteur de la Wii installé sur votre télé, il suffit de le débrancher de la Wii pour le connecter à la Wii U.  

Des nouveautés intéressantes

Évidemment, la plus grande nouveauté de cette console est le GamePad, cette fameuse manette dotée d'un écran. Étonnamment, elle n'est pas plus lourde que les autres manettes (je pense notamment à celle de la Xbox 360). Elle se prend bien dans les mains, même si elle est plus large que celles de la concurrence. On y retrouve tous les boutons de base : les quatre boutons A, B, X et Y, les boutons + et -, deux gâchettes, deux autres boutons situés en haut à droite et à gauche de la manette, la croix directionnelle, deux joysticks, le bouton power, le bouton TV et le bouton Home.  

Mais ce n'est pas tout! Le GamePad est doté d'une caméra et de petits haut-parleurs. Ces derniers procurent un son très acceptable. Il est aussi possible de régler le volume directement sur le GamePad ou même de le fermer complètement. Le GamePad dispose également d'un petit stylet servant à utiliser l'écran tactile. Par contre, la plupart du temps, le stylet n'est pas obligatoire, si bien que l'on peut utiliser seulement nos doigts.  

Le temps de rechargement du GamePad n'est pas très long. De toute façon, on peut l'utiliser pendant qu'il se recharge. Pour ce faire, il suffit de le connecter au mur. Par contre, la durée de vie de la manette aurait pu être plus longue. Elle est estimée de trois à cinq heures. Je vous dirais que selon mon expérience, elle se rapproche plutôt des trois heures que des cinq heures.  

Un menu traditionnel et novateur

La configuration de la console exige un peu de temps. On demande à l'utilisateur de choisir, entre autres, la langue de son choix, d'inscrire la date et de configurer son Mii, qui agit un peu comme un avatar.  

Le menu est sous forme de carrés représentant chaque icône. Il rappelle le menu de la 3DS et de la Wii. Par contre, il est affiché non pas sur la télé, mais sur l'écran du GamePad. La navigation est donc beaucoup plus facile puisqu'il suffit de cliquer sur le carré de son choix pour démarrer l'application.  

Il s'en est passé du temps depuis la Wii! Graphiquement, on voit tout de suite la différence depuis la vénérable Wii. Le menu est clair, coloré et franchement très joli. Oubliez la Wii. Maintenant, tout s'affiche très bien sur un écran de 50 po.  

En terminant

Doit-on acheter ou non la Wii U? C'est une question très difficile à répondre. La console procure, à mon humble avis, assez d'améliorations pour se démarquer de la concurrence. Il suffit de penser au GamePad. Concernant les graphismes, elle a aussi tout pour plaire aux plus pointilleux des joueurs. En fait, je pense que son succès va dépendre de la qualité des jeux offerts sur ce support, mais aussi des nouvelles consoles de la concurrence. Je dois toutefois avouer que je suis assez confiant pour Nintendo. La Wii U possède tous les éléments requis pour demeurer pendant quelques années sur le marché.  

Points forts :
- Le GamePad!
- Des graphismes vraiment jolis
- Le câble HDMI inclus  

Points faibles :
- L'autonomie assez faible du GamePad  
- L'absence d'une Wiimote  

Commentaires