Nissan a complètement revu son Pathfinder pour 2013 et le moins que l'on puisse dire, c'est que la brisure avec le passé est importante.

C'est en 1986 que l'aventure du Pathfinder a débuté chez Nissan. Le succès a été instantané. Au début des années 90, si une personne voulait avoir l'air cool au volant d'un utilitaire, elle s'achetait un Pathfinder.
 
Construit sur une vraie plateforme de camion, c'est-à-dire un châssis en échelle, le Pathfinder était un vrai, un dur. Capable d'affronter les pires terrains dans les pires conditions, il s'est bâti, au fil des années, une véritable réputation de guerrier.
 
Notez que je parle ici au passé.
 
La dernière génération du modèle, celle vendue de 2005 à 2012, fait partie de ce passé. Malgré des qualités évidentes, le Pathfinder n'avait plus vraiment la cote auprès des amateurs. En 2010 et en 2011, il s'en est vendu moins de 300 annuellement au Québec. Partout à travers l'Amérique, les ventes du véhicule étaient en recul. Nissan devait agir.
 
La mode 
La compagnie a fait la seule chose qui lui semblait logique de faire, soit suivre la mode. Ainsi, le tout nouveau Pathfinder effectue une brisure importante avec le passé. Il adopte une structure monocoque et devient du coup beaucoup plus civilisé. Au volant, on ne le reconnaît plus.
 
C'est la tendance dans l'industrie. Ford a opéré le même genre de changement avec son Explorer. La compagnie avait de la difficulté à en vendre et elle l'a fait renaître en lui donnant une nouvelle gueule et une nouvelle vocation.
 
C'est clair, Nissan souhaite connaître le même succès avec cette recette.
 
Générique 
J'ai été en possession du nouveau Pathfinder pendant la période des fêtes et j'ai ajouté quelque 600 kilomètres au compteur de ce dernier. J'ai eu la chance de le conduire sous de multiples conditions, y compris lors de la journée où une tempête record s'est abattue sur Montréal.
 
En conditions extrêmes, j'ai découvert un véhicule rassurant. Le système à quatre roues motrices réactif se montre efficace. Il est possible de sélectionner un mode pour engager les quatre roues en tout temps (avec répartition du poids 50/50), mais ce dernier se désactive après un certain temps. L'ancien modèle possédait aussi ce mode, mais comptait également sur une boîte de transfert. On s'ennuie de cette dernière.
 
Sous le capot se trouve un moteur que l'on connaît bien, soit le V6 de 3,5 litres du constructeur. La nouveauté qui surprend, c'est l'arrivée d'une boîte CVT. Ce qu'on perd en agrément de conduite, on le gagne à la pompe; on n'a rien pour rien.
 
Sur la route, la conduite du nouveau Pathfinder est beaucoup plus civilisée. Le véhicule demeure lourd et c'est spécialement vérifiable dans les virages serrés; la prudence demeure de mise, même si sa conduite est désormais plus rassurante.
 
À bord, on profite de tout, y compris d'un volant chauffant qui nous donne parfois l'impression de tenir entre ses mains un rond de poêle. Les frileux et frileuses vont adorer. Le niveau de confort des sièges avant est bon, mais ça se gâte vers l'arrière.
 
Enfin, esthétiquement parlant, le Pathfinder se fond dans le décor comme jamais. Voilà qui n'est pas de nature à séduire une clientèle qu'on souhaite ramener à l'enseigne.
 
Conclusion 
Il est encore trop tôt pour savoir si Nissan a pris la bonne décision avec son Pathfinder. La stratégie a fonctionné ailleurs et quelque part, Nissan souhaite qu'elle lui rapporte aussi. Ce sont les consommateurs qui, en bout de piste, porteront le verdict final.
 
En bref :
Moteur : 6 cylindres de 3,5 litres
Consommation enregistrée : 11,9 litres aux 100 kilomètres
Prix du modèle essayé : 39 553 $

 
On aime : 
-       Douceur de roulement
-       Consommation améliorée
-       Excellent rayon de braquage
 
On aime moins : 
-       Transmission CVT (je ne m'y habitue pas)
-       Poids imposant
-       Identité du véhicule
 
Le verdict : Nissan a retiré toute identité à son Pathfinder. Si vous cherchez à vous démarquer au volant d'un véhicule neuf, il faudra regarder ailleurs. En contrepartie, si cela vous importe peu et que vous recherchez un véhicule spacieux, fiable et plus anonyme, la recette pourrait vous plaire. 

Commentaires