BORNES ÉLECTRIQUES

C'est la troisième version de « Ninja Gaiden 3 » que j'essaie. C'est un signe que je dois avoir adoré le jeu et que je lui voue un culte, non ? Eh bien, pas vraiment. Personnellement, « Ninja Gaiden 3 » fut une grande déception, proposant une structure dépassée, des environnements linéaires et vides ainsi qu'une histoire à dormir debout. En revanche, « Ninja Gaiden 3 : Razor's Egde » m'avait plu sur la Wii U puisque, sans être parfait, il comblait certaines lacunes de son prédécesseur. Si vous n'y avez pas joué sur la plus récente console de Nintendo, voici pourquoi ce jeu mérite votre attention sur PlayStation 3 et Xbox 360 si vous êtes un amateur de jeux d'action plutôt coriaces !

Testé sur: PlayStation 3
Aussi disponible sur: Xbox 360, Wii U


Une histoire assommante

Comme je l'ai indiqué, le scénario de Ninja Gaiden 3 n'est vraiment pas la force du jeu. En fait, non seulement le jeu est-il prévisible, mais il ne contient pas beaucoup de rebondissements nous faisant tomber de notre chaise. Le visage de Ryu Hayabusa, enfin dévoilé, ne présente aucun trait distinctif et sa vision est imbriquée au sein de l'aventure comme s'il s'agissait de quelque chose d'anodin alors que cela aurait dû être une grande révélation pour les amateurs de la franchise. Qui plus est, le jeu est rempli de clichés, d'un Ryu s'attachant soudainement à une petite fille muette qui voudrait bien l'avoir comme père jusqu'à une alliée suivant les pas de Ryu en poussant des répliques comme : « Tu dois courir sur les murs… Oh, c'est vrai, tu en es capable, j'oubliais que tu étais un ninja ». Bref, on ne porte qu'un intérêt quelconque à ce scénario parfois dignes des téléromans d'après-midi de TVA.

De l'action, en voulez-vous ? En voilà !

Si l'histoire du jeu est assommante, Ninja Gaiden 3: Razor's Edge propose en revanche une excellente dose d'action, au point où votre niveau d'adrénaline grimpera en flèche lorsque vous plongerez dans l'un des nombreux affronts du jeu. Le système de combat n'est pas parfait et les affronts deviennent même répétitifs puisqu'il faut toujours frapper puis éviter sous peine de mourir, mais ce serait mentir si je ne vous disais pas que le jeu offre un niveau d'action digne de la franchise dont il est issu. Qui plus est, Razor's Edge accentue le plaisir des combats avec le retour du démembrement des ennemis, grande omission de la version originale de Ninja Gaiden 3. D'ailleurs, le découpage de membres permet d'exécuter ses adversaires à l'aide de nouvelles techniques de finition puisque, lorsqu'il leur manquera un membre, vous pourrez les éliminer d'un seul coup en répandant encore plus d'hémoglobine. C'est brutal, voire même sadique, mais ô combien satisfaisant !

Plusieurs nouveautés par rapport à Ninja Gaiden 3

Face aux nombreuses critiques de Ninja Gaiden 3, Team Ninja a inclus plusieurs nouveautés dans Razor's Edge, à commencer par la possibilité de débloquer de nouvelles techniques et de nouveaux mouvements en récoltant des points de karma. De plus, au sein des niveaux, vous pourrez amasser des scarabées d'or qui, en plus d'accentuer vos points de karma, vous permettront eux aussi de débloquer des techniques et caractéristiques spéciales pour Ryu. Des crânes de cristal donnant accès à des arènes de combat plutôt difficiles pourront aussi être dénichés tout au long de votre aventure. À cela, il faut rajouter quelques armes à amasser et à équiper durant votre périple, dont un bâton lunaire, des griffes acérées et une énorme faux. Vous ne serez donc plus contraint à la simple Épée du Dragon comme dans Ninja Gaiden 3, offrant ainsi une diversité de combat qui est la bienvenue !

Par ailleurs, tout comme dans la version Wii U, vous aurez droit à de nouveaux chapitres mettant en vedette d'autres personnages que Ryu. Effectivement, Team Ninja a inclus des chapitres plutôt courts où vous personnifierez la brutale Ayane. Répandant autant de sang que Ryu, cette dernière se bat avec ses propres armes de même qu'avec ses propres techniques que vous pourrez améliorer. Les versions PS3 et X360 de Razor's Edge comprennent aussi des chapitres mettant en scène Momiji de Ninja Gaiden: Dragon Sword et Katsumi de la série Dead or Alive. Encore une fois, attendez-vous à beaucoup d'action et de brutalité avec ces guerrières. Ceux appréciant l'action de la série Ninja Gaiden seront servis dans ces chapitres qui, malgré leur courte durée, n'en demeurent pas moins divertissants.

En plus de modes solo, le jeu propose aussi la possibilité de jouer en ligne autant pour affronter d'autres joueurs que pour compléter des défis à deux. Vous aurez d'ailleurs la possibilité d'utiliser des armes et des sorts magiques de la campagne solo au sein de ces défis. Les modes en ligne vous permettront aussi d'accumuler de l'expérience et d'améliorer votre ninja, notamment à l'aide de 64 nouvelles aptitudes qui n'étaient pas présentes dans la version originale de Ninja Gaiden 3. Même si l'offre est beaucoup plus intéressante que dans cette version du jeu, les modes en ligne sont plutôt répétitifs et le plaisir que l'on peut en retirer est donc limité. Ce ne sont pas de mauvais modes et on y retrouve même une bonne dose de divertissement, mais vous risquez d'y jouer à petites doses plutôt que d'y plonger pour de longues périodes.

Des défauts originaux qu'on ne peut corriger

Malgré tous ces ajouts ainsi que la présence de nouveaux ennemis par rapport à la version originale de Ninja Gaiden 3, il ne faut pas perdre de vue que Razor's Edge demeure une version améliorée d'un jeu qui, à la base, souffrait de plusieurs lacunes. En ce sens, on n'a pas totalement réinventé l'expérience de Ninja Gaiden 3 de sorte que certains de ses problèmes sont encore présents dans Razor's Edge. En outre, les niveaux sont linéaires au possible et malgré la présence de karma et d'objets à récolter, j'aurais beaucoup plus apprécié la présence d'orbes comme dans Ninja Gaiden et Ninja Gaiden II. De plus, de nombreux problèmes de caméra sont à noter, ce qui peut être très problématique dans les combats où l'on se retrouve encerclé d'ennemis. Et croyez-moi, cela arrivera souvent ! Différentes séquences où le rythme effréné du jeu baisse à un niveau totalement opposé de son tempo régulier brisent également le plaisir que l'on ressent en y jouant. Je pense notamment à des séquences où l'on doit éliminer furtivement des adversaires ou encore lorsque le bras possédé de Ryu le fait souffrir au point où il est obligé de boiter. Ninja Gaiden est une série connue pour sa brutalité de même que pour sa rapidité. De telles séquences contrastent avec ce qui fait la renommée de cette franchise et sont, pour celle-ci, tout bonnement inutiles.

Un jeu difficile à souhait

D'autre part, la difficulté du jeu aura raison de plusieurs d'entre vous. Malgré la présence d'un mode Hero atténuant la coriacité de l'aventure, Ninja Gaiden 3 : Razor's Edge n'en demeure pas moins un jeu très difficile, et pas toujours pour les bonnes raisons. En fait, le jeu est souvent injuste en ce sens que sa difficulté n'est pas attribuable au fait qu'il soit dur en tant que tel, mais bien parce qu'on meurt bien souvent parce qu'on doit faire face à un nombre ridiculement élevé d'ennemis ou bien que l'on doit affronter un boss auquel on n'inflige que très peu de dommages par rapport à ceux qu'il nous administre. Ça en devient très frustrant à certains moments, surtout que certaines attaques coupent notre barre de vitalité de sorte que l'on peut se retrouver avec une jauge de vie fortement diminuée lors de certains combats. Il m'est arrivé de fermer ma console frustré par une difficulté que je trouvais tout bonnement injuste. Attendez-vous à vivre de telles frustrations vous aussi !

Techniquement en dents de scie

Techniquement, Ninja Gaiden 3 a déçu en raison de ses décors limités et de ses textures plutôt pauvres et on n'a pas réellement apporté d'améliorations à ce niveau dans Razor's Edge. Ce n'est pas un jeu repoussant, mais ce n'est pas non plus un titre poussant les consoles à leur plein potentiel. En plus des problèmes susmentionnés, plusieurs modèles de personnages manquent de détails tandis que ceux des ennemis sont on ne peut plus répétitifs. Toutefois, le jeu est très fluide en tout temps, et ce peu importe l'action visible à l'écran. Par ailleurs, j'ai bien aimé la trame musicale du jeu, qui accentue son rythme de façon intéressante. Malgré le nombre limité de pièces musicales, ces dernières sont de qualité et accompagnent merveilleusement bien les différentes scènes du jeu. Les performances des acteurs sont correctes dans l'ensemble, quoiqu'encore une fois, certaines tombent dans les clichés, sont répétitives ou manquent de conviction.

Verdict

Pour tester cette troisième version de Ninja Gaiden 3, je me suis mis dans la peau d'un joueur qui n'aurait pas joué au jeu original ni à la version Wii U. Qu'en ai-je donc pensé ? Eh bien, tout comme pour la version Wii U, j'ai bien aimé Ninja Gaiden 3 : Razor's Edge en raison de la dose d'action et d'excitation qu'il procure. Le jeu n'est pas parfait, loin de là, mais je ne peux tout simplement pas passer sous silence le plaisir que j'ai eu à démembrer des centaines d'adversaires et à répandre de l'hémoglobine un peu partout. Toutefois, je ne sais pas comment s'en sortira le jeu sur PlayStation 3 et Xbox 360 puisque, contrairement à Ninja Gaiden 3 lors de sa parution, il doit désormais faire face à d'autres titres tels que DmC : Devil May Cry, Metal Gear Rising : Revengeance et God of War : Ascension. Les bons jeux d'action n'ont donc pas manqué au cours des derniers mois et je pense qu'il sera difficile pour cette version peaufinée de Ninja Gaiden 3 de trouver sa niche après le lancement raté du jeu original !

Points forts:
- Une énorme dose d'action
- Plusieurs ajouts intéressants par rapport à Ninja Gaiden 3
- Les demoiselles très sexy !

Points faibles:
- Un scénario cliché et assommant
- La linéarité des niveaux
- La difficulté du jeu, qui est ridiculement élevée par moments

Note: 8 sur 10

Commentaires