BORNES ÉLECTRIQUES

Comme on peut le voir dans cette vidéo, l'alcool (ou éthanol) peut nous faire perdre notre dignité lorsque consommé sans modération. Le lendemain, arrivent les remords en même temps que la fameuse gueule de bois. Qu'est-ce que l'éthanol produit comme changement dans le corps humain?

Des chercheurs de l'Université du Texas et de l'Institut Pasteur ont étudié l'effet de l'éthanol au niveau atomique sur une bactérie. Leurs observations sont intéressantes...  
Le cerveau est constitué de cellules uniques : les neurones. Ceux-ci utilisent plusieurs molécules afin de communiquer entre eux : les neurotransmetteurs. Certaines de ces molécules excitent, tandis que d'autres inhibent. C'est le cas d'une molécule inhibitrice nommée GABA. Normalement, le GABA diminue temporairement les activités du neurone. L'éthanol, lui, lorsqu'il est dans le cerveau, diminue également les activités du neurone, mais beaucoup plus longtemps. Conséquences du ralentissement des neurones : effet sédatif, mouvements désordonnés, perte d'inhibition généralisée, etc.

Un autre effet de l'éthanol est qu'il supprime la production de l'ADH : l'hormone antidiurétique. Cette hormone est fabriquée par l'hypophyse (glande dans le cerveau) et agit sur les reins pour réabsorber l'eau qu'ils ont filtrée. Conséquence : on urine beaucoup plus lorsqu'on consomme de l'alcool. Ce phénomène est d'ailleurs en partie responsable du mal de tête du lendemain, car l'organisme est déshydraté. Il est donc important de boire beaucoup d'eau si on pense exagérer.

Finalement, lors de sa digestion par le foie, l'alcool est transformé en acétaldéhyde, puis en acétate. L'acétaldéhyde est une molécule toxique. À dose élevée, elle créerait des nausées, des maux de tête et des étourdissements.


Références :
-http://www.radio-canada.ca/nouvelles/science/2013/04/17/002-effets-alcool-atomes.shtml
-http://lecerveau.mcgill.ca/flash/i/i_03/i_03_m/i_03_m_par/i_03_m_par_alcool.html
-http://leshormones.wordpress.com/

Source(s) image(s):
divers

Commentaires