BORNES ÉLECTRIQUES

Les attaquants des Canadiens sont pour la plupart des athlètes de talent capables de contribuer offensivement. Malheureusement, plusieurs d'entre eux sont de petit gabarit ou ils ont simplement manqué d'implication cette année. Marc Bergevin devra trouver une façon d'augmenter le rendement de son club le long des rampes et de mieux définir l'identité des ses trios. Trois bonnes deuxièmes lignes d'attaque ne sont pas un gage de succès, principalement en séries éliminatoires !

Hier, je vous offrais un bilan de la brigade défensive, ainsi qu'un portrait de ce à quoi elle pourrait ressembler l'automne prochain en considérant le besoin évident d'y greffer de la robustesse.

Sommairement, Bouillon et Markov ne sont plus jeunes et Diaz est le plus susceptible de quitter Montréal.

Marc Bergevin a ajouté un élément intéressant à la composition de son bataillon défensif hier.

Le défenseur suédois Magnus Nygren a accepté les termes d'un contrat de deux ans avec le Canadien.

Il n'a toutefois pas encore décidé s'il jouera en Suède ou en Amérique du Nord la saison prochaine.

Le Tricolore devait s'entendre avec Nygren avant le 1er juin afin de ne pas perdre ses droits.

Aujourd'hui, le moment est venu de passer en revue les attaquants qu'a offerts Marc Bergevin à son entraineur cette saison.

Une attaque talentueuse, mais petite
Le DG du Canadien devrait procéder à d'importants changements cet été pour apporter du caractère et de la robustesse au sein de sa formation. Malheureusement, il est menotté avec tous les contrats qu'il a sous la main et le plafond salarial qui passera de 70,2 M$ à 64,3 millions de dollars!

Les effets pervers de l'ère Gainey-Gauthier se feront encore sentir…

Il y a des dossiers qui se règleront d'eux-mêmes, ainsi, Petteri Nokelainen obtiendra l'autonomie complète à compter du 5 juillet, lui qui avait signé une prolongation de contrat l'été dernier et qui n'a jamais été en mesure de disputer un match à Montréal cette année en raison d'une blessure au dos. Il a terminé la campagne avec les Bulldogs, accumulant un misérable quatre points en 17 parties.

Celui qui a été appelé à remplacer le Finlandais, Jeff Halpern, devrait lui aussi seulement recevoir un gros merci de la part du tricolore durant la saison morte. Il a émis le souhait de demeurer à Montréal, mais c'est un athlète qui a changé d'adresse cinq fois depuis 2010. Il a eu 37 ans au début du mois de mai et on parle ici d'un joueur qui a connu sa meilleure saison en 2003-2004…

La seule habileté d'Halpern se situe dans le cercle de mise-en-jeu, il n'est pas irremplaçable. Il est possible qu'il ne reçoive simplement plus aucune offre pour jouer dans la LNH.

Colby Armstrong espère également poursuivre sa carrière à Montréal. Le Canadien a misé sur le vétéran après que les Maple Leafs aient jeté la serviette dans son cas. Il n'a jamais été en mesure de rehausser son jeu au niveau qu'on attendait de lui.

On sait toutefois qu'Armstrong est très apprécié dans le vestiaire et qu'il a une excellente relation avec Michel Therrien. Il touchait un salaire d'un million cette année, s'il accepte une légère diminution, il pourrait voir son souhait exaucé et obtenir une nouvelle entente avec le club.

Michael Ryder devrait rendre une place disponible sur une des deux premières lignes puisqu'il sera agent libre sans restriction en juillet et que sa venue à Montréal se voulait une façon de se départir du contrat d'Erik Cole.

Bergevin a presque visé directement Ryder lundi, lors de sa rencontre avec les journalistes :

« Les joueurs qui ne jouent pas comme une équipe et qui ont leur propre ordre du jour ne feront pas partie de cette équipe! »

De plus, le vétéran ailier sera l'un des attaquants les plus attrayants sur le marché des joueurs autonomes cet été et il est peu probable que Marc Bergevin soit intéressé à égaler une des offres qu'il recevra.

Gabriel Dumont a une longueur d'avance sur le peloton des jeunes attaquants de l'organisation, il est Québécois! Il a devancé l'ancien choix de premier tour Louis Leblanc cette saison dans l'organigramme de joueurs de centre du club.

Il a prouvé qu'il pourra jouer régulièrement dans la LNH s'il améliore un peu sa charpente. Il est âgé de 22 ans et devrait accepter les termes d'un contrat à deux volets avec le Tricolore dans les prochaines semaines.

Ryan White se trouve dans une situation semblable à celle de Dumont, sans l'avantage de la nationalité. Il a un rôle ingrat à jouer, il a dépassé les bornes cette année, mais a démontré une telle implication que de ne pas lui offrir un nouveau contrat serait un message difficile à justifier pour une organisation qui manque justement de joueurs de caractère!

Il devrait obtenir une offre de la part de Bergevin.

Mike Blunden est un jeune vétéran, il possède une expérience dans le circuit Bettman aussi limitée que son talent, mais il a montré quelques étincelles ici et là.

S'il accepte un autre contrat ne lui garantissant pas un salaire de la LNH, il devrait être de retour dans le giron montréalais, S'il veut évoluer de façon régulière dans la grande ligue, il le fera sous d'autres cieux.

Douze autres avants sont déjà signés pour la saison 2013-2014.

Rene Bourque aurait donné plus de points au Canadien s'il n'avait pas raté près de la moitié du calendrier et s'il n'avait pas disputé plusieurs matchs incommodé par une commotion cérébrale. Il a tout de même racheté sa saison décevante de l'an dernier.

En éliminatoires, il est redevenu l'attaquant robuste, rapide et efficace du début de la campagne. Il pourrait enfin connaître le succès attendu l'année prochaine. Son gabarit et son style de jeu font de lui, sur papier, un ailier idéal pour le petit Desharnais, bien plus que Pacioretty, du moins.

Brandon Prust a accompli exactement la tâche qui lui était confiée, il a donné le meilleur de lui-même en apportant un peu de robustesse au CH. Il a également connu sa part de succès offensivement en inscrivant cinq filets et en participant à neuf occasions à ceux de ses coéquipiers, pour un total de 14 points en 38 matchs. Il a également bien rempli son rôle de mentor en début de campagne, lorsqu'il évoluait avec les deux recrues, Gallagher et Galchenyuk.

Il est précisément le type d'athlète qui manque au Canadien!

Travis Moen a été décevant du premier au dernier jour du calendrier. Il est payé comme un vétéran pour faire ce qu'il faisait lorsqu'il était plus jeune. On s'attend à ce que Moen soit un athlète qui s'implique physiquement et qui se sacrifie pour ses coéquipiers. Il ne l'a pas fait.

Il n'a pas donné de résultats plus concluants offensivement : deux buts, quatre passes, un différentiel de moins quatre (-4) et seulement 32 minutes de punition. Il n'a raté que trois parties, mais on ne la pas vu de la saison…

Brian Gionta a connu une saison satisfaisante, sans plus. Toutefois, être « satisfaisant » n'est pas suffisant pour un capitaine. Une autre étrange blessure au biceps est venue gâcher son parcours.

Il montre des statistiques constantes depuis son arrivée à Montréal. Il a enfilé sa part de buts, mais puisqu'il est l'avant le mieux payé, à égalité avec Plekanec, et qu'il arbore le « C » sur son uniforme, il devrait logiquement être le leader sur la glace, ce qu'il n'est pas.

Gionta n'est pas l'homme de Bergevin, il ne fournit pas les résultats attendus, malgré toute sa bonne volonté. Si le DG du Canadien reçoit une offre dans laquelle l'Américain est visé, il l'étudiera, n'en doutez pas.

Max Pacioretty a rempli son mandat côté statistiques, il a maintenu une moyenne de près d'un point par match, il a mené tous les pointeurs de l'équipe. Malheureusement, il n'a pas été un facteur déterminant dans les succès de l'équipe.

De surcroît, peut-être à cause de plusieurs petites blessures qui se sont accumulées, il a connu une fin de saison et des séries décevantes. Il devra être plus fougueux et courageux dès le départ l'an prochain, lui qui commencera a touché le salaire de 4,5 M$ que lui a consenti Bergevin.

Brendan Gallagher avait déjà fait belle figure à Hamilton pendant le lock-out, sa présence en début d'année à Montréal n'était pas une surprise. Là où il a impressionné, c'est en enregistrant quinze buts et 28 points à sa première saison. Ajoutez à sa récolte deux filets en séries, pour un total de 17, et il s'avère le meilleur franc-tireur le Canadien en 2013!

Personne ne peut lui reprocher quoi que ce soit au niveau de l'effort, il n'a pas tiré profit d'un compagnon de trio tout étoile, c'était lui la vedette!

Des joueurs de centre trop semblables
Parmi tous les centres que possède le Canadien, David Desharnais demeure le plus créatif. Ceci ne signifie pas qu'il soit le meilleur!

Cependant, Desharnais varie généralement ses entrées de zone et il peut offrir d'excellentes passes à ses ailiers. Il a connu un passage à vide depuis la signature de sa nouvelle entente contractuelle, c'est le moins qu'on puisse dire.

Il retrouvera ses repères et des compagnons de trio plus réguliers. Au terme de la saison, il est de mise de se questionner : qui de Desharnais ou de Pacioretty a le plus nui aux performances de l'autre?

Idéalement, le petit Québécois pivoterait le meilleur troisième trio offensif de la LNH à Montréal pour la prochaine décennie. Le hic, c'est qu'avec le salaire que Bergevin lui a consenti, il deviendra l'an prochain le quatrième attaquant le mieux payé du club…

Tomas Plekanec est rapide, mais il est prévisible : il entre toujours par la droite et freine à la hauteur du cercle de la mise en jeu adverse pour attendre ses ailiers. Un classique depuis 2003. Tôt ou tard, il rencontrera un mur en la personne de Chara ou d'un autre monstre du même acabit.

Et c'en sera fini de Tomassssh Plekanetsss…

Il n'a pas marqué durant les séries éliminatoires, mais il a amassé quatre passes en cinq rencontres après avoir terminé 4e pointeur de l'équipe en saison régulière avec 14 buts et 19 passes. (Troisième, si l'on considère que Michael Ryder est arrivé avec 20 matchs avec les Stars à sa fiche.)

Le tchèque a disputé 32 rencontres avec le club de Kladno durant le lock-out de la LNH, il a participé à 47 matchs du Canadien et il s'est joint à l'équipe nationale de son pays pour le Championnat du monde en cours présentement en Suède.

Il a participé hier à un premier match avec la République tchèque. Une 85e rencontre cette saison, il a récolté 3 passes contre les Norvégiens.

Il est un athlète, au sens propre du terme!

Il est un excellent joueur de centre, mais il commande également le plus imposant salaire chez les attaquants montréalais. Est-il le meilleur? Non. (Et ce n'est pas souhaitable).

Plekanec est un des meilleurs centres défensifs de la LNH. Le CH ne peut s'offrir le luxe d'aligner un tel joueur alors que la situation du club est la même depuis le départ de Vincent Damphousse : il manque un premier centre.

À mon humble avis, Plekanec doit être échangé. Sa valeur est meilleure avec un contrat de 5 M$ en poche que celle de Desharnais à 3,5 M$. Et ce dernier à l'avantage de la nationalité…

De plus, en pleine possession de ses moyens, Desharnais représente une menace offensive plus redoutable que Plekanec.

Alex Galchenyuk a conclu sa saison recrue à égalité aux points avec Shane Doan, Saku Koivu, Milan Lucic, il a devancé Jason Pominville et le tout premier choix du repêchage de 2011, Ryan Nugent-Hopkins! Il sera la solution au manque de créativité et de poids au centre de la première ligne offensive montréalaise.

Son avenir est brillant, il pourrait combler la perte de Plekanec dès la saison prochaine et être considéré comme un vrai premier centre avant la fin du calendrier!

Il a joué 15:02 dans la défaite de 4 à 1 des États-Unis hier au Championnat du monde face à la Slovaquie. Il en est à 94 rencontres cette saison (OHL, WJC, LNH et WHC), un total impressionnant pour un joueur qui n'avait que 18 ans en septembre dernier!

Dans ce revers des Américains, l'espoir du Canadien, Danny Kristo a marqué le seul but des siens. Il possède un contrat à deux volets. Il pourrait d'ailleurs causer une surprise lors du prochain camp d'entraînement.

Lars Eller s'est quant à lui hissé au troisième rang des marqueurs chez les attaquants du CH, malgré un temps de glace limité. Il a accumulé cinq points en avantage numérique, soit 2 de moins que Desharnais, en dépit du fait qu'il ait passé en moyenne 2:10 minutes de moins sur la patinoire que son coéquipier dans cette situation de jeu.

Si Galchenyuk n'est pas en mesure de remplir plus de responsabilités dès l'automne, Eller pourra très bien pivoter une deuxième ligne offensive. Il a tendance à garder la rondelle trop longtemps en sa possession et il n'est pas le meilleur pour distribuer des pasess à ses ailiers en apparence, mais il s'est forgé une fiche de 22 mentions d'aide en saison régulière soit plus que tous les autres centres montréalais!

Il aurait effectué un retour au jeu lors du 7e match contre les Sénateurs, si la série s'était poursuivie jusque-là. Il devrait donc être parfaitement remis de sa collision avec Eric Gryba en septembre.

Bref, le directeur général du Canadien devra encore jongler avec les mêmes problèmes cet été. Son club doit se doter de plus de caractère, il doit trouver une façon de se délester d'au moins un gros contrat et conséquemment de se débarrasser d'un de ses petits attaquants pour le remplacer idéalement par un athlète droitier de plus grand format.

Commentaires