Nous sommes à la veille du repêchage 2013 de la LNH. Le travail des clubs se poursuit en coulisse, chacun cherche à améliorer son alignement selon ses besoins. Certains veulent obtenir un meilleur rang de sélection, certains désirent plutôt mettre la main sur un joueur déjà établi et d'autres utiliseront leur choix pour choisir un hockeyeur qui figure plus loin au classement, s'ils croient avoir vu en lui quelque chose qui aurait échappé aux autres organisations.

Après avoir survoler les quatre espoirs nord-américains qui trônent au sommet du classement de la Centrale de recrutement de la LNH en prévision du repêchage 2013 : Seth  Jones, Nathan Mackinnon, Jonathan Drouin et Darnell Nurse, ainsi que les trois meilleurs européens : Aleksander Barkov, Valeri Nichushkin et Elias Lindholm, je vous propose de faire un saut vers le bas de la liste.

Jetons un coup d'œil au défenseur qui vient tout juste devant le hockeyeur qui est, selon moi, le choix stratégique des Canadiens de Montréal, Samuel Morin, Nikita Zadorov, un Russe qui a choisi la Ligue junior de l'Ontario pour compléter son stage junior.

Bien qu'il figure au 22e échelon chez les patineurs nord-américains, Zadorov pourrait causer une surprise et être appelé bien avant!

Après tout, un arrière de six pieds, cinq pouces et 230 livres constitue une denrée rare!

Confiné à des rôles de soutien en Russie
Zadorov n'a pas non plus à être gêné de sa production offensive, depuis son arrivée en Amérique, du moins.

Lors de la campagne 2010-2011, Nikita Zadorov a évolué avec les clubs U16 et U17 du CSKA de Moscou. En 45 matchs, il a marqué cinq buts et amassé 22 passes, ainsi que 62 minutes de pénalité.

En cinq matchs éliminatoires au niveau U17, il a obtenu deux passes, en plus de conserver un différentiel de plus quatre (+4).

En 2011-2012, Zadorov, alors âgé de 16 ans, a joué pour le CSKA dans la MHL, une ligue constituée de joueurs de moins de 22 ans, et il a représenté son pays au Défi mondial des moins de 17 ans et au Championnat du monde U18.

Avec le CSKA, il n'a récolté que six points, dont deux filets, en 41 rencontres. Toutefois, son différentiel de plus vingt (+20) et ses 63 minutes de pénalité permettent de dresser un bilan positif de son passage en MHL.

Il a été blanchi en huit matchs éliminatoires.

Au Défi mondial U17, il a participé à six parties, il a amassé trois mentions d'aide avec 12 minutes de pénalité. La Russie a remporté la médaille d'or.

En six matchs au Championnat du monde U18, il a marqué deux fois et était plus quatre (+4).

Nikita Zadorov a été choisi par les Knights de London au premier tour, neuvième au total, au repêchage de LCH de 2012.

Son talent enfin révélé
Son arrivée en Amérique pour la saison 2012-2013 a été l'occasion pour Zadorov de briller offensivement.

Il a aidé les Knights de London à terminer au premier rang de la Ligue de l'Ontario. En 63 matchs de saison régulière, il a maintenu un différentiel de +33, il a marqué six buts et contribué à 19 filets de ses coéquipiers, tout en passant 54 minutes au cachot.



Sa fiche de 25 points lui a valu le deuxième rang des pointeurs chez les défenseurs recrues de la OHL.

En 20 parties éliminatoires, il a ajouté six points à sa fiche, dont deux buts, ainsi que 36 minutes de punition. Les Knights ont été couronnés champions de la OHL.

Il a enfilé deux buts en cinq matchs lors du tournoi de la Coupe Memorial.

Une garantie de stabilité à la ligne bleue
Nikita Zadorov est un défenseur format géant et il remplit les responsabilités qu'on attend de ce type de joueur : il est très fiable défensivement, il rend très difficile l'entrée de zone de ses adversaires en appliquant de solides mises en échec et il n'hésite pas à jeter les gants.



Ses capacités offensives sont limitées, outre son puissant lancer frappé, qui manque encore un peu de contrôle, son sens du hockey n'est pas l'un de ses atouts. Il privilégie le transport de la rondelle hors de sa zone, plutôt que d'effectuer une passe tôt en sortie de territoire. Cela lui évite de créer des revirements.

Zadorov impressionne dans sa couverture défensive, il arrive à contenir les meilleurs patineurs adverses, même lors qu'il est pris à contrepied, en raison de son habileté à patiner à reculons. Il doit cependant améliorer de beaucoup la puissance de ses jambes, car il ne peut soutenir le rythme que sur de courtes séquences.

Les Stars de Dallas, qui possèdent le dixième choix au premier tour, pourraient très bien choisir de devancer le classement et sélectionner Nikita Zadorov.

Commentaires