Qui, en jouant au hockey, n'a jamais rêvé d'obtenir des statistiques instantanées sur plusieurs aspects de son jeu? C'est ce que propose l'entreprise québécoise Quattriuum avec son nouveau FWD Powershot.

Un outil unique

Le Powershot est un outil multifonctions. Il permet de quantifier la puissance de son lancer, la vitesse de son tir, l'amplitude de son élan et la rapidité d'exécution.  

Mais comment cela fonctionne? Le Powershot est en fait un capteur que l'on insère dans le bout de son bâton de hockey. Il ne pèse que 50 grammes et s'allume en donnant un coup de bâton par terre. C'est lui qui enregistre toutes les statistiques du joueur, lesquelles sont ensuite transmises à son téléphone intelligent ou à sa tablette via la technologie Bluetooth. L'application est compatible avec les systèmes d'exploitation Android et iOS d'Apple.  



Le joueur, qu'il soit débutant, intermédiaire ou professionnel, peut alors visionner les différents éléments de sa performance. Il peut mieux connaître ses forces, mais aussi ses faiblesses. C'est alors beaucoup plus facile pour lui de s'améliorer.  

Le Powershot se recharge facilement en le connectant à un port USB. Selon Martin Roy, vice-président et chef de la marque, la pile a une autonomie de 12 heures à 20 degrés et de 6 heures à -8 degrés, ce qui est amplement suffisant pour la plupart des utilisateurs. C'est rare que l'on joue plus de six heures!  

Une application connectée sur les réseaux sociaux

Les concepteurs de Quattriuum ont également intégré le volet social à leur application. En effet, le joueur peut comparer ses statistiques avec celles de ses amis et de ses adversaires. Plus précisément, l'utilisateur peut, en un seul coup d'œil, comparer ses résultats d'un match à un autre ou même d'une saison à une autre. Il peut, par exemple, connaître le nombre de lancers courts et de lancers frappés qu'il a effectués, la moyenne en km/h ou encore, combien il compte de buts et d'assistances. Il peut donc savoir s'il s'est amélioré ou non.  

Mais que faire si on a oublié son iPhone à la maison? Ce n'est pas très grave car, selon le dirigeant, le Powershot peut enregistrer jusqu'à 1000 tirs dans sa mémoire interne. Il suffit de les télécharger par la suite sur l'application. Cette dernière est même assez intelligente pour séparer les sessions de jeu.  

Les premiers utilisateurs sont emballés

D'après l'entreprise, présente lors du dernier Expo Hockey qui s'est tenu il y a quelques semaines à Montréal, les gens qui en ont fait l'usage ont été très satisfaits. La plupart se sont montrés très enthousiastes de pouvoir enfin avoir accès à des statistiques concernant leur jeu. « Tout le monde a trippé sur le produit » s'est empressé de dire M. Roy.  

Il faut dire que des personnalités de marque ont pu essayer le Powershot lors de l'Expo. C'est notamment le cas de Jean Perron, ancien entraîneur des Canadiens de Montréal, des Nordiques de Québec et commentateur sportif, qui a dit la chose suivante dans une vidéo réalisée pour l'évènement et publiée sur YouTube : « C'est une expérience qui est intéressante parce que tu as des données que, auparavant, on ne pouvait pas avoir avec autre chose qu'un fusil à radar comme les policiers utilisent pour vérifier la vitesse des conducteurs sur l'autoroute. Si tu es entraîneur ou encore un parent qui veut que son jeune améliore son lancer, tu vas chercher des données comme ça. Tu ne peux pas faire autrement que le voir s'améliorer avec une bonne technique. »  

Martin Roy aimerait bien que son produit soit présent dans toutes les sphères du hockey. En fait, l'une des plus grandes forces de son « bébé » est qu'il peut s'adapter à la plupart des bâtons. Il convient aux bâtons creux qui sont destinés autant aux juniors jusqu'aux séniors.  

Évidemment, le plus grand rêve de M. Roy est de voir son produit au match des étoiles. Les professionnels, mais aussi les débutants, peuvent en tirer un grand avantage : « Ce qui est bien avec le produit, c'est qu'un jeune, après son entraînement, peut le continuer chez lui et montrer, la semaine suivante, ses résultats à son entraîneur ».  

Le produit sera disponible dès février 2013 à un prix de détail de 129,99 $. Pour le moment, il va seulement être disponible sur le site de l'entreprise. Par contre, le vice-président assure qu'il est en relation avec plusieurs détaillants vendant des articles de sport.  

Une plateforme Web sera aussi lancée entre les mois de février et de mars. Elle sera toutefois moins complète que l'application pour mobiles, car, d'après M. Roy, il est rare que l'on apporte son ordinateur sur la glace.  

Il est déjà possible de précommander le FWD Powershot. Pour plus d'informations, visitez le site Internet de Quattriuum ou encore la boutique en ligne de l'entreprise.

Commentaires