Pour maintenir de bonnes relations, que ce soit avec la famille, les amis ou au sein du couple, il est absolument nécessaire de connaître les principes de base de la communication. Ça, tout le monde le sait… ou du moins, tout le monde le dit. Mais sommes-nous toujours capables de les appliquer ?
 
Pour ma part, j’essaie de mettre en pratique deux grands principes :
1- D’abord, être capable de parler de moi, de ce que je ressens, de ce que je pense, de ce que je perçois.
2- L’autre principe, et ça c’est plus difficile, être capable d’écouter véritablement le point de vue de l’autre.  
 
Bien souvent, nous donnons l’impression d’être à l’écoute, mais en réalité, nous sommes en train de préparer nos répliques et nos objections. Pour être capable d’écouter véritablement, il faut mettre de côté son point de vue et accorder à l’autre toute notre attention, notre empathie, notre disponibilité pour bien saisir son message, sa perception. 
 
Nous avons tendance à interpréter de façon très personnelle l’idée ou le vécu de l’autre. Nous nous permettons de juger et d’évaluer son point de vue. Soit nous sommes sur la même longueur d’onde et tout se passe bien, soit nous sommes en désaccord et là, ça se gâte. Nous essayons de convaincre la personne en face de nous de son erreur ou de sa mauvaise perception, de la persuader qu'on a raison et qu’elle a tort. Habituellement, les deux partenaires tombent dans ce piège qui devient vite un cercle vicieux, sans issue.
   
Et si nous partions du principe que l’autre a autant raison que nous, que ce que la personne exprime de façon bien subjective est sa réalité à elle? Comme le disait un de mes amis : « La vérité est toujours au pluriel. » Chacun a sa vérité. Prenons juste le temps de considérer que le point de vue de l’autre est tout aussi important que le nôtre.  
 
Ça vous semble une évidence? Je vous mets au défi de l’appliquer lors de la prochaine mésentente avec votre conjointe, votre ami ou avec un membre de votre famille, votre patron ou votre collègue. 
 

Commentaires