Si vous êtes un amateur de NASCAR, vous connaissez Dale Earnhardt. Ce dernier, que l'on surnommait l'« INTIMIDATOR », s'est fait un nom dans ce sport en ne faisant pas de quartier et en pilotant comme jamais un pilote l'avait fait auparavant.

Un talent rare.
 
Détesté à ses débuts dans les années 80, il était adulé à la fin des années 90. Sa forte personnalité et sa grande influence dans les garages en ont fait un préféré, tant des amateurs que de ses compétiteurs. Mais attention : en piste, il demeurait intraitable.
 
Malheureusement, la légende vivante qu'il était s'est éteinte le 18 février 2001 lors du dernier tour du Daytona 500. Alors qu'il tentait de protéger sa troisième position et ainsi assurer aux deux voitures qui lui appartenaient de terminer premier et deuxième, il a été impliqué dans un accident qui lui a coûté la vie.
 
Il avait 49 ans.
 
Quelques mois auparavant, il avait remporté la 76e et dernière victoire de sa carrière. La façon dont il a remporté cette dernière était instantanément passée à l'histoire. Sa mort n'a fait que renforcer le mythe l'entourant.
 
Avec quatre tours à faire sur le circuit de Talladega, Earnhardt occupait la 17e place. Grâce à l'aspiration des voitures qui le précédaient, il a réussi à se faufiler pour coiffer tout le monde au fil d'arrivée, laissant la foule, les autres pilotes et les commentateurs bouche bée.
 
La vidéo ci-dessus parle d'elle-même. À propos de cette dernière, je vous invite à commencer le visionnement à 2 h 10 très exactement. Là, vous aurez droit à tout un spectacle. Au fait, sa voiture est noire et elle porte le numéro 3.
 
Dans un mois et demi, une 13e saison de NASCAR sans Dale Earnhardt s'amorcera; il nous manque encore. 

Commentaires