Les Alouettes de Montréal commençaient leur campagne 2013 contre les Blue Bombers de Winnipeg ce jeudi 28 juin. L'équipe de Winnipeg espérait pouvoir célébrer en grand l'inauguration de son tout nouveau stade de 200 millions de dollars. Malheureusement pour les Blue Bombers, les oiseaux montréalais avaient un autre plan en tête…

Beaucoup de nouveautés étaient à l'honneur pour les deux équipes en ce jeudi : nouveau stade, nouveaux entraîneurs, nouvelle philosophie, nouveaux joueurs, bref, de nombreuses raisons pouvant motiver les deux équipes à remporter leur match inaugural.  

Nous ne savions pas vraiment à quoi nous attendre de Montréal et des nouveaux systèmes de jeux implantés par l'équipe d'entraîneurs de Dan Hawkins. Anthony Calvillo nous avait prévenus que l'attaque des Alouettes risquait de surprendre.

Leur première série offensive n'aura pas été en mesure de nous convaincre, alors qu'ils ont été obligés de dégager après deux essais infructueux. En revanche, la défensive montréalaise, elle, n'a pas pris de temps pour nous impressionner, réussissant une interception à son tout premier jeu de la saison. Calvillo n'allait pas rater cette chance, puisque quatre jeux plus tard, les moineaux s'inscrivaient au pointage 7-0.

Les Alouettes n'étaient pas venus en touristes à Winnipeg et ils n'ont pas manqué les occasions de nous le prouver. Sur le botté de dégagement suivant deux essais infructueux des Blue Bombers, Tyron Carrier a fait honneur aux unités spéciales, ramenant le ballon sur une distance de 77 verges. Très tôt dans le match, c'était déjà 14-0. Mais les Blue Bombers ont été en mesure de tirer leur épingle du jeu, alors qu'ils ont profité de l'indiscipline des Alouettes pour pouvoir rétrécir l'écart à 23-13 à la mi-temps.

Il est clair que le demi de coin des Alouettes, Geoff Tisdale, faisait partie du plan de match des Blue Bombers de Winnipeg, puisqu'ils n'ont cessé de le viser tout au long de la partie. C'est quand même surprenant pour un joueur qui cumule plusieurs années d'expérience, surtout considérant le fait qu'il a intercepté la toute première passe du quart des BombersBuck Pierce.

La stratégie a cependant payé en deuxième demie. Dès le retour des Bombers sur le terrain, on a senti qu'ils étaient gonflés à bloc, alors que Buck Pierce a terminé sa première séquence de la demie sur une passe de touché de Clarence Denmark. Devinez contre qui? Tisdale! Et les Bombers en ont rajouté! Les unités spéciales ont réussi à surprendre les Alouettes sur un long retour de botté de 80 verges avant de reprendre le ballon et de réaliser un placement. Tout d'un coup, l'avance de Montréal venait de fondre et les Bombers, forts d'une séquence de 20 points consécutifs, prenaient l'avance 33 à 23!

La question que je me posais : comment est-ce que la nouvelle équipe de Dan Hawkins va réagir face à la marée bleu et or? Il a fallu attendre au 4e quart pour en avoir la réponse. La défensive montréalaise a été en mesure de refouler l'attaque de Buck Pierce profondément dans son territoire, la forçant ainsi à dégager. À la prochaine série offensive, Calvillo a repris les choses en main et a connecté avec SJ Green sur une passe de 42 verges pour le majeur. La marque était donc de 33-31 Winnipeg avec un peu plus de 10 minutes à jouer. Puis, quelques possessions plus tard, lors d'un deuxième essai, un long, les Alouettes ont été opportunistes, alors qu'en tentant la bombe à Arland Bruce, les Bombers se sont fait prendre en défaut avec une interférence, faisant en sorte de bien positionner l'équipe montréalaise pour la suite des choses. Ainsi, Sean Whyte et les siens ont été en mesure d'inscrire un placement de 34 verges redonnant le contrôle du match aux Alouettes 34-33.

Avec un peu plus de quatre minutes à jouer, la défensive des ALS était en contrôle de la destinée de son équipe. Elle a d'ailleurs été en mesure d'arrêter Buck Pierce pour ainsi redonner le ballon à Calvillo. Montréal a profité de l'occasion pour faire fondre les secondes au cadran principal, et laisser Sean Whyte compter un autre placement sur une distance de 36 verges. Les Bombers reprenaient donc le ballon avec 1 minute 41 secondes à jouer au match, tirant de l'arrière 37-33.

La défensive a été en mesure de terminer le match favorablement, avec une marque finale de 38 à 33 pour les Alouettes. Ce n'est cependant que partie remise pour les deux équipes, alors qu'elles s'affronteront de nouveau jeudi prochain, le 4 juillet, mais au domicile des ALS cette fois!

Ce que nous avons appris des Alouettes à ce match d'ouverture :

Les entraîneurs croient en Noel Devine.
Le petit mais polyvalent joueur des Alouettes s'est distingué pour les siens, alors que les entraîneurs montréalais n'ont pas manqué de lui donner des opportunités de se faire valoir, autant comme receveur que porteur de ballon.

La défensive de Montréal sera meilleure que l'an dernier.
Je suis conscient que la défensive de Montréal a connu des ratés l'année dernière. Par contre, on ne peut qu'apprécier de voir une unité aussi opportuniste que celle des Alouettes dans sa performance contre Winnipeg. Trois interceptions par trois nouveaux venus, sans compter le fait que Montréal a redonné le ballon à son offensive dans des moments critiques! Quelques ajustements seront à prévoir, mais c'est très prometteur pour la défensive montréalaise.
 

Commentaires