BORNES ÉLECTRIQUES

Dernière arrivée au sein de la gamme TT, la TT RS se veut une machine de guerre prête à vous emmener au septième ciel de la conduite automobile.

La gamme de produits Audi ne cesse d'accueillir de nouveaux joueurs depuis quelques années. Quand ce ne sont pas de nouveaux modèles (A7, berline A3), ce sont des variantes performantes des modèles déjà existants qui sont ajoutées au catalogue du constructeur.
 
Remarquez que les amateurs de la marque ne s'en plaindront pas. S'il y a une chose qu'Audi sait faire, c'est repousser les limites et transformer un produit à l'apparence bien tranquille en véritable bête de piste.
 
C'est ce qui a été fait avec la TT. En tout, cinq déclinaisons du modèle sont proposées : TT Coupé, TT Roadster, TTS Coupé, TTS Roadster et TT RS Coupé. Il faut comprendre que lorsqu'on ajoute la lettre S à un modèle Audi, ce dernier prend automatiquement du galon. En y accolant les lettres RS, on se retrouve avec un bolide conçu pour aller sur un circuit.
 
Présentement, six modèles du constructeur peuvent être livrés en variante S; deux en habillage RS : la RS5 et la TT RS.
 
Sous le capot de cette dernière, on retrouve un moteur à 5 cylindres de 2,5 litres turbo qui propose une puissance de 360 chevaux et 343 lb-pi de couple. Ce moteur permet d'effacer le 0-100 km/h en seulement 4,3 secondes. La beauté de la chose, c'est que l'incroyable élan dont on jouit lorsqu'on enfonce la pédale au plancher se veut d'une stabilité impressionnante, résultat du travail de la transmission intégrale.
 
Du bonbon 
En ce qui concerne la conduite de tous les jours, il est clair qu'on prend goût à piloter une bagnole de la sorte. Cependant, avec nos routes magnifiques (!), la sauce s'en trouve rapidement gâchée. La TT RS offre deux modes de suspensions, soit normal et sport. En mode sport, le comportement de la voiture devient vite insupportable tellement ça cogne dur du côté des suspensions. Vraiment, ces réglages doivent être réservés à la piste.
 
L'autre élément de frustration, eh bien il repose sous le capot. La piètre qualité de nos routes et leurs limites de vitesse ne permettent pas l'exploitation des capacités proposées par la mécanique. Encore là, il faut se retrouver sur un circuit pour pouvoir apprécier pleinement.
 
En conséquence, si la TT RS demeure une véritable machine de guerre, je ne recommanderais pas l'achat de cette version à une personne qui ne peut avoir accès à un circuit. Plutôt, je lui conseillerais d'orienter son choix vers la version de base, mieux adaptée à notre réseau routier.
 
Conclusion 
La TT RS demeure enivrante à conduire, mais au bout du compte, beaucoup de frustration nous attend au volant de cette voiture qui est indéniablement plus adaptée au marché européen qu'au nôtre.
 
N'empêche, si vous avez accès à un circuit…
 
En bref :
Moteur : 5 cylindres de 2,5 litres turbo
Consommation enregistrée : 10,3 litres aux 100 km 
Prix du modèle essayé : 76 445 $
 
On aime :
 
-       La conduite exaltante
-       La gueule d'enfer
-       La qualité de construction
 
 
On aime moins :
 
-       La réputation de fiabilité du constructeur
-       Le prix
-       Le fait qu'elle soit mal adaptée à nos routes.

Commentaires