À l'aube de la dixième journée de compétition, les huit joueurs toujours en lice étaient fin prêts à tenter leur chance afin d'atteindre les demi-finales de Wimbledon. Cependant, l'All England Club réservait encore une fois des surprises, entre autres, par la défaite de David Ferrer aux mains de Juan Martin Del Potro. L'Écossais Andy Murray est, pour sa part, passé bien près de l'élimination. Le résumé des activités des quarts de finale : c'est un départ!

J'y vais de haut en bas du tableau en commençant par le duel entre Novak Djokovic et Tomas Berdych. La dernière fois, j'avais affirmé que je m'attendais à un match plutôt serré, sachant que le Tchèque avait triomphé lors du dernier duel entre les deux joueurs. Or, le numéro 1 mondial n'a fait qu'une bouchée de son adversaire, en route vers une victoire aisée de 7-6, 6-4 et 6-3.
 
Le meilleur moment de Berdych a été en début de deuxième manche, lui qui a enregistré deux bris d'entrée pour mener 3-0. Nullement impressionné, Djokovic y est allé de plus belle en brisant à trois reprises son adversaire pour prendre les devants 4-3 et gagner la manche au compte de 6-4.
 
En demi-finales, Novak Djokovic affrontera Juan Martin Del Potro qui a commis la surprise en battant le quatrième mondial David Ferrer, même blessé. En effet, Del Potro a glissé en début de match et s'est blessé à une jambe comme il l'avait fait quelques jours avant. Mais cela ne l'a pas empêché de continuer le match et au contraire, l'Argentin avait réponse à toutes les attaques de son adversaire.
 
Il  a d'ailleurs clos le point de match long de 28 frappes avec un superbe coup gagnant du coup droit. Score final : 6-2, 6-4 et 7-6.
 
Dans la portion inférieure du tableau, Andy Murray avait rendez-vous avec le surprenant Fernando Verdasco. Malgré son 54e rang mondial, l'Espagnol a donné beaucoup de fil à retordre à son adversaire. Il a mis toute la pression sur Murray en remportant les deux premières manches, mais a été renversé ensuite.
 
En retard de deux sets à zéro, l'Écossais en a profité pour sortir son meilleur tennis : très constant et puissant, le favori de la foule de commettait presque plus d'erreurs, donnant le mandat à Verdasco de faire le plus grand nombre de coup gagnant possible. Après avoir frôlé l'écroulement, Andy Murray va triompher au compte de 4-6, 3-6, 6-1, 6-4 et 7-5.
 
Je voulais terminer avec l'affrontement entre Jerzy Janowicz et Lukasz Kubot, car c'est une des belles histoires qui est en train de s'écrire présentement à Wimbledon. C'est la première fois que deux Polonais s'affrontaient lors d'un match de quart de finale de Grand Chelem, mais avant tout, ce serait la première fois qu'un Polonais atteignait les demi-finales d'un tournoi du Grand Chelem.
 
Le match débute plutôt bien pour Janowicz qui va enregistrer le bris à la 11e partie pour remporter la manche 7-5. Puis, le joueur de 22 ans va continuer à très bien servir et à mettre de la pression sur le service de son adversaire pour enregistrer le bris une seconde fois dans le match, pour ainsi s'emparer de la deuxième manche. Puis, au troisième set, alors qu'on a l'impression de se diriger droit vers le bris d'égalité, Jerzy Janowicz va encore une fois réaliser l'exploit et briser Kubot pour obtenir son billet pour les demi-finales et réécrire l'histoire.



On a d'ailleurs eu droit à un beau moment de fraternité entre les deux joueurs à la fin de la partie. De retour au vestiaire, Janowicz était tellement sous le choc de ce qu'il venait d'accomplir, qu'il était presque incapable de parler à la presse, ne répondant la plupart du temps que par quelques mots.
 
Maintenant, le Polonais aura à se mesurer à Andy Murray pour espérer se qualifier pour la grande finale. Je n'ai aucune idée de l'issu de ce match. Je pense que c'est imprévisible, mais Janowicz a tellement été constant durant la quinzaine que tout dépendra du favori de la foule.

Commentaires