En prévision du Super Bowl le 3 février prochain, je vous dresse un portrait de cette franchise qui a déjà accompli beaucoup malgré sa jeune histoire.

Ravens de Baltimore (dans la ligue depuis 1996)

Les Ravens sont nés des cendres des Browns de Cleveland en 1996. Le propriétaire de l'équipe à l'époque, Art Modell, décide de déménager son équipe à Baltimore. Par contre, il est décidé dès le début que l'équipe sera considérée comme une nouvelle franchise et que tous les records et l'histoire des Browns resteraient à Cleveland. Le commissaire de la ligue avait déjà promis à Cleveland de lui redonner son équipe, mais il a fallu trois ans avant que les Browns ne reviennent en 1999. Le nom de l'équipe est inspiré du poème d'Edgar Allan Poe, The Raven, car il a déjà résidé à Baltimore et sa sépulture y est aussi depuis son décès en 1849.

Avant que les Ravens ne s'installent à Baltimore, les Colts avaient connu des années de gloire dans cette ville avant de déménager à Indianapolis où ils évoluent encore à ce jour. À l'époque, le grand Johnny Unitas était le quart-arrière. Ils ont participé aux Super Bowl III et V, remportant le cinquième face aux Cowboys de Dallas.

À leur première saison dans la ligue en 1996, les Ravens possédaient deux choix de première ronde au repêchage. Ils avaient sélectionné le plaqueur offensif Jonathan Ogden au quatrième échelon et le secondeur intérieur Ray Lewis au vingt-sixième. Le visage de la franchise était déjà décidé pour les seize prochaines années!

De 1996 à 1998, les jeunes corbeaux étaient en apprentissage et n'ont donc pas participé aux séries d'après saison lors de cette période. Les visages de la franchise étaient Tony Banks et Qadry Ismail en offensive. Mais en 1999, un changement d'entraîneur allait les mener vers de nouveaux cieux. Brian Billick, qui était le coordonnateur offensif des Vikings du Minnesota, est devenu le deuxième entraîneur-chef de l'histoire de la concession. Cette année-là, les Ravens ont atteint la respectabilité en compilant une fiche de 8-8.

Toutefois, c'est durant la saison 2000 qu'ils sont devenus une équipe dangereuse et respectée à travers la NFL. En effet, cette saison-là, ils se sont rendus au Super Bowl XXXV et ont facilement triomphé sur les Giants de New York par la marque de 34 à 7. À ce moment, on a assisté à la performance de l'une des meilleures défenses de l'histoire de la ligue. Encore une fois, l'adage qui dit que ce sont les défensives qui remportent des championnats était on ne peut plus vrai! Qui aurait cru que le quart Trent Dilfer pourrait remporter un Super Bowl? Outre Shannon Sharpe, l'ailier rapproché, et le porteur de ballon Jamal Lewis, la profondeur en offensive était bien mince. Heureusement, les unités spéciales étaient très dominantes aussi!

La saison suivante, c'était le jeune Elvis Grbac le quart-arrière des Ravens. Malgré une saison en dents de scie, ils ont réussi à faire les séries et à passer le premier tour éliminatoire, mais ils ont baissé pavillon devant les Steelers de Pittsburgh en deuxième ronde. Puis, en 2002, ils ont dû se départir de plusieurs joueurs importants à cause du plafond salarial et ils ont fini avec une fiche de 7-9 malgré leur compétitivité durant toute la saison.

En 2003, un autre visage de la franchise a fait son arrivée. Les Ravens ont repêché Terrel Suggs avec leur premier choix et ont échangé avec les Patriots pour obtenir un autre choix de première ronde. Avec ce choix, ils ont sélectionné le quart Kyle Boller. Si vous voulez mon avis, ce ne fut pas le meilleur choix de l'organisation, car Boller n'est jamais devenu un quart dominant dans cette ligue! Ils ont fait les séries cette saison-là, mais n'ont pu se qualifier pour les saisons 2004 et 2005.

À leur dixième saison dans la ligue, les Ravens comptaient maintenant sur l'ancien quart des Titans du Tennessee, Steve McNair, pour mener leur offensive. Ils ont connu une très bonne saison, mais se sont finalement inclinés en séries d'après saison aux mains des éventuels champions, les Colts d'Indianapolis, qui ironiquement, étaient l'ancienne équipe de Baltimore avant son déménagement en 1984! L'année suivante, ils ont connu leur pire saison en finissant derniers de leur division avec une fiche de 5-11.

De 2008 à nos jours, c'est l'ère de l'entraîneur-chef John Harbaugh, du quart Joe Flacco et du porteur de ballon Ray Rice. Durant ces années, les Ravens ont participé aux séries à chaque saison. Ils se sont rendus au championnat de l'AFC trois fois : en 2009 contre les Steelers de Pittsburgh, puis en 2012 et 2013 contre les Patriots de la Nouvelle-Angleterre.

C'est sous la gouverne de Harbaugh que l'équipe a commencé à éclore offensivement. Avant cette période, les Ravens étaient reconnus pour leur défensive avant tout. Même si cette dernière constitue encore une grosse partie de l'équipe avec en tête Ray Lewis, l'offensive est maintenant capable de gagner des matchs.

Bien que le quart-arrière Joe Flacco ait souvent connu des bonnes saisons côté statistiques, il y a toujours eu un doute sur ses capacités à mener l'équipe au match ultime et à bien gérer la pression des grosses rencontres. L'année passée, il était à une passe d'amener son équipe au XLVIe Super Bowl. Mais cette année, il a réussi à faire taire bon nombre de ses détracteurs en réussissant là où il avait échoué l'an dernier. Parions que s'il perd cette rencontre, ces derniers seront de retour au galop pour encore faire entendre à la planète entière qu'il n'a pas l'étoffe d'un quart-arrière élite dans cette ligue!

Une chose est sûre, par contre, c'est qu'en 16 ans d'existence, c'est l'une des seules équipes à avoir atteint le Super Bowl deux fois, l'une des seules équipes à avoir eu une défensive féroce et dominante sur le terrain pendant la presque totalité de son existence. Évidemment, avec un leader spirituel comme Ray Lewis, ça aide à motiver les troupes et à imposer le respect des adversaires. Seront-ils capables de gagner le dernier match de la saison pour permettre à Lewis de se retirer dans la gloire? Ça, nous ne le savons pas encore. Mais avec ou sans Lewis, cette équipe devrait être encore compétitive pour plusieurs saisons à venir!

Plus tard cette semaine, le portrait des 49ers de San Francisco.


Source photo : foxync.com
 
 

Commentaires