Voici un bref aperçu d'un tout nouveau joueur au sein de la famille Chevrolet, le Trax.

Avez-vous jeté un regard du côté des modèles offerts par Chevrolet dernièrement? C'est à peine si on reconnaît la marque. Les choses ont bougé depuis quelques années. Certains diront pour le mieux. Chose certaine, s'il y avait lieu de fuir la bannière il n'y a pas si longtemps, il y a maintenant lieu de s'y intéresser. Qu'importe le segment automobile reluqué, il y a de quoi trouver chaussure à son pied.
 
Bien sûr, la nouvelle Chevrolet Corvette fait la manchette depuis sa présentation au Salon de Detroit. Il y a aussi la Chevrolet Impala, complètement redessinée, qui est méconnaissable. Imaginez : j'ai hâte d'en prendre le volant. Voilà une phrase que vous ne m'auriez jamais entendu prononcer auparavant.
 
Dernièrement, j'ai mis la main sur la nouvelle Chevrolet Malibu; une belle surprise dont j'aurai le loisir de vous entretenir sous peu.
 
Outre ces modèles, Chevrolet compte aussi sur d'autres produits fraîchement introduits : l'Orlando, la Sonic, la Spark et le Trax. Bref, il y a du nouveau dans la basse-cour.
 
Il y a quelques semaines, je me suis retrouvé au volant de la plus récente recrue du groupe, le Trax.
 
Une Sonic haute sur patte
 
Le Trax partage son armature avec celle de la Chevrolet Sonic. À bord, on reconnaît la signature propre à la sous-compacte, à la différence qu'on profite d'une position de conduite légèrement surélevée, un élément apprécié de plusieurs. Le Buick Encore, qui sera disponible bientôt, profitera des mêmes organes mécaniques, à l'exception de la boîte manuelle qui demeurera exclusive au Trax.
 
La version que j'avais à l'essai était à traction, mais le Trax est aussi offert avec la motricité aux quatre roues. Cela nous place face à un dilemme. Pour profiter d'un prix de base intéressant sous les 20 000 $, il faut opter pour la version à deux roues motrices. En revanche, pour être aux commandes d'une version nettement plus intéressante, soit munies de quatre griffes, on doit débourser un peu plus; un peu trop, même, dans le cas de certaines versions.
 
Si le prix de base du véhicule est intéressant à 18 495 $, la note de 29 330 $ pour une version toute garnie ne l'est pas.
 
Conduite amusante
 
La constante, toutefois, elle se trouve derrière le volant. Bien qu'on ne profite pas d'une orgie de puissance, on s'amuse à piloter le Trax. Pour ceux qui se demandent ce qui loge sous son capot, il s'agit d'un moteur à 4 cylindres turbo de 1,4 litre qui développe 138 chevaux et 148 livres-pieds de couple.
 
Surtout, on aime se savoir en contrôle d'un véhicule dont le format facilite la manœuvrabilité. Dans la neige, le plaisir a été au rendez-vous, même si par moment j'aurais bien aimé pouvoir compter sur l'appui du train arrière.
 
À la pompe, malgré une semaine marquée par de grands froids, une consommation moyenne de 8 litres aux 100 kilomètres a été enregistrée. On peut s'attendre à beaucoup mieux en été.
 
En somme, le Trax est un petit utilitaire intéressant à découvrir à l'enseigne Chevrolet, mais surveillez attentivement le prix des options et des versions. Si la note grimpe un peu trop à votre goût, le Buick Encore sera un meilleur choix.  
 
En bref :
Moteur : 4 cylindres de 1,4 litre turbocompressé
Consommation enregistrée : 8 litres aux 100 kilomètres
Prix : 24 730 $

 
On aime :
-       Conduite dynamique
-       Format pratique
-       Style réussi
-       Consommation intéressante
 
On aime moins : 
-       Le prix de certaines versions
-       Moteur un peu poussif
 
Verdict : Si vous hésitez entre l'achat d'une voiture compacte (que vous trouvez trop petite) ou d'un utilitaire (que vous trouvez trop gros), le Trax est peut-être la réponse à votre dilemme.   

Commentaires