BORNES ÉLECTRIQUES

La mère, au fil des âges, a toujours représenté le ciment de la famille. Elle donne la vie, câline, nourrit, aime, administre; bref, que ferait-on sans notre mère? Voici un survol de la reconnaissance de l'importance des mères à travers le temps qui a mené à la création de la fête des Mères.

Le dimanche 12 mai, ce sera l'occasion pour tous de dire à nos mères (car on en a tous une!) qu'on l'aime. En effet, la fête des Mères demeure une fête très populaire, car le concept de la « mère » demeure très puissant dans notre société moderne. Quand je dis « demeure très puissant », c'est qu'il l'est depuis l'aube des temps.

Une fête antique
Dès la Grèce antique, on retrouve une fête qui célèbre la déesse Rhéa, la mère de tous les dieux y compris de Zeus, le roi des dieux. Oui, vraiment tout le monde a une mère, même les dieux! De même chez les Romains, il y avait les Matronales qui se tenaient dans les Ides de mars. La matrone, qui signifie mère, était très respectée chez les Romains où la place de la femme n'était généralement pas grande.

En fait, une mère est symbole de vie, car elle donne naissance et c'est pourquoi on retrouve des expressions qui en témoignent : Mère Nature, notre Mère la Terre, la Mère patrie, etc. Dans le monde chrétien, Marie, mère de Jésus, est une figure des plus importantes et est vénérée aux quatre coins du monde, notamment chez les catholiques où le culte de la Sainte Vierge est très fort.

Anna Jarvis
Celle qui fut à l'origine de la fête des Mères dans sa version moderne, comme on la connaît aujourd'hui, s'appelle Anna Jarvis. Cette institutrice américaine, née en Virginie-Occidentale, eut l'idée de rendre hommage à sa défunte mère en 1907 en organisant une campagne visant à créer un événement où l'on honorerait nos mères. La réponse du public fut si bonne que le gouvernement américain officialisa le tout en décrétant que le deuxième dimanche de mai serait la fête des Mères. La première édition de cette fête se tint aux États-Unis en 1908. Paradoxalement, Anna Jarvis ne se maria jamais et n'eut elle-même aucun enfant. Elle ne fut jamais mère…

On retrouve également, depuis les années 10 et 20, cette fête au calendrier de plusieurs pays dans le monde, en Europe notamment. Le Canada s'appropriera cette fête les années suivant son implantation chez notre voisin américain.

Un « môman » fort!
Au fil du temps (et encore aujourd'hui), nos mamans ne l'ont pas toujours eu facile : le travail et les préjugés qui s'y sont attachés, les inégalités, élever une famille malgré tout ça… Elles ont la « couenne dure », nos mères, mais le cœur toujours tendre pour leurs enfants. Donc, les gars, pensez à souligner à votre mère (et aussi à la mère de vos enfants) tout l'amour et toute la reconnaissance pour l'ensemble de son œuvre : VOUS!!!

Liens :
http://fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%AAte_des_M%C3%A8res
http://archives.radio-canada.ca/emissions/56-16758/

Commentaires