Deux échelles de valeurs s’affrontent dans ce conflit étudiant. On a vraiment l’impression d’être devant une relation parent-enfant. Le parent (gouvernement) pour qui le respect veut dire le respect des règles et des lois même si ça n’a pas de sens. Il est face à l’enfant (les étudiants) pour qui le respect veut dire faire ou être ce que l’on dit. En plus simple, que les bottines suivent les babines, sortir du « Faites ce que l’on dit et non ce que l’on fait ». Vous l’avez vécu vous-mêmes dans vos familles face à ces enfants nouveaux, ces enfants qui refusaient d’obéir à la simple justification que c’est ce que je te dis de faire et c’est ce que tu vas faire même si moi, je fais le contraire.
 
La cohérence, c’est ce que cette génération veut nous enseigner. Le message des étudiants est le suivant : « Pourquoi je te respecterais (gouvernement), alors que ce que tu dis n’est pas du tout ce que tu fais? Pourquoi moi (étudiant) je devrais faire ma part, alors que tant de gens se servent à pleine main de cet argent public et que cet argent est investi dans des choses auxquelles je ne crois pas? » Où est le sens? Où est la cohérence? 

Commentaires