BORNES ÉLECTRIQUES

En tant que joueur, avez-vous déjà posé des gestes dont vous n'étiez pas particulièrement fier ? N'avez-vous jamais lancé votre manette ou injurié un proche parce que vous n'arriviez pas à terminer un niveau, voire même crier par la tête d'un excellent joueur qui ne cessait de vous tuer en ligne ? Eh bien, moi aussi. En fait, depuis maintenant près de 25 ans, j'ai posé toutes sortes de gestes dont je suis peu fier en tant que joueur. Voici ceux dont j'ai le plus honte et ayant même, au passage, laissé des marques sur quelques personnes que je connais !

No 1. La fois où une partie de Super Smash Bros. s'est transformée en combat réel avec mon frère
 
Perdre dans un jeu de la série Super Smash Bros. peut être particulièrement humiliant et frustrant. Pourquoi ? Parce que certains personnages sont plus forts que d'autres. Or, à l'époque du tout premier jeu paru sur la Nintendo 64, mon frère massacrait quiconque osait le défier, qu'importe le personnage qu'il choisissait. Je me rappelle d'une soirée où il m'avait pulvérisé en choisissant nul autre que Jigglypuff, probablement le combattant le plus faible de la série. À un certain moment, tellement frustré de perdre et fortement brimé dans mon ego, je me suis jeté sur mon pauvre frangin et j'ai recréé une partie de Super Smash Bros. dans la réalité. Seule différence par rapport au jeu: les personnages ne saignaient pas !
 
No 2. La fois où Mortal Kombat II m'a fait haïr ma mère
 
J'adore ma mère. Par contre, comme toute bonne maman, elle surveillait ce à quoi je jouais quand j'étais plus jeune, ce qui avait le don de me taper royalement sur les nerfs. Quand Mortal Kombat II est paru, tous mes amis y jouaient et on était cool parce qu'on jouait à un jeu pour adultes. Or, ma mère s'est farouchement opposée à ce que je me plonge dans ce jeu au point où elle m'a forcé à ramener la cartouche de ce titre au club vidéo alors que je venais de la louer. Je me rappelle alors lui avoir dit que je la détestais et j'avais même écrit toutes sortes de mots très blessants à son endroit sur une feuille qu'elle a, bien sûr, fini par trouver. Excuse-moi maman, je sais que tu faisais ça pour mon bien…
 
No. 3 La fois où j'ai enragé un joueur sur Xbox Live
 
Je n'ai pas particulièrement honte de cette situation, mais je suis à peu près certain d'avoir été responsable d'une énorme crise de nerfs d'un petit Américain. J'ignore totalement l'âge qu'il avait, mais ce dont je me rappelle, c'est qu'il ne cessait de me crier après parce que je le tuais à répétition dans l'un des premiers Call of Duty. Je l'entendais pleurer et crier d'une voix si aigüe que mes tympans en sillaient. Pire, il a fini par me dire qu'il détestait les personnes parlant français. Bien sûr, je me suis alors mis à lui parler uniquement dans la belle langue de Molière, lui disant au passage que je le trouvais très sympathique, que sa voix était sensuelle et qu'il faudrait bien se rencontrer pour approfondir ce qui était de toute évidence une belle amitié naissante. Je plains les parents qui ont dû le consoler après toutes les niaiseries que je lui ai lancées !
 
No. 4 La fois où j'étais trop paresseux pour transporter ma Xbox 360
 
Au début de ma relation avec la femme dont je partage la vie actuelle, je me promenais entre chez elle et chez mes parents. Vivant à l'époque chez ces derniers, mes consoles étaient chez eux, incluant ma Xbox 360. Or, lassé de la trimbaler dans les transports en commun et fatigué de devoir toujours la brancher puis la débrancher, j'ai fini par acheter une autre Xbox 360 afin d'avoir une console peu importe où j'allais. Aujourd'hui, je me retrouve avec 300$ de moins dans mon compte et deux consoles identiques. Au moins, je me console en me disant que si l'une d'elles meurt, j'ai un back-up. N'empêche qu'acheter une seconde console parce qu'on n'aime pas la brancher et la débrancher, c'est plutôt pathétique.
 
No. 5 Toutes les fois où j'ai posé des gestes disgracieux envers mes jeux et consoles
 
Je l'ai dit plus haut, je joue à des jeux vidéo depuis près de 25 ans et depuis près de trois décennies, je ne cesse de poser des gestes disgracieux envers mes jeux. Nombre d'écrans de télévision ont été la cible de doigts d'honneur ou de postillons expulsés suite à des crises de rage, plusieurs manettes ont été meurtries par des lancers vers différents murs ou bien par une pression en corrélation directe avec mon niveau de frustration et plusieurs surfaces et meubles ont été victimes de coups de pieds ou de poings que je n'ai pu retenir après être mort pour une énième fois au sein de jeux particulièrement difficiles (je me suis d'ailleurs tordu des doigts ainsi que des orteils plusieurs fois comme cela). Encore récemment, j'ai levé un majeur envers ma Nintendo 3DS XL après avoir trouvé la mort pour une dixième fois de suite dans un niveau de Donkey Kong Country Returns 3D. En repensant à ces gestes après coup, bon Dieu que c'est pathétique de réagir comme cela.
 
Vous aussi, partagez avec nous des situations ou comportements de votre vie de joueur dont vous avez particulièrement honte, question que l'on rit un bon coup !

Commentaires