À la suite du succès surprise de « Pushmo », Intelligent Systems nous transporte une fois de plus dans l'univers unique du petit Mallo afin de déplacer encore plus de blocs. Or, cette fois, Mallo devra non seulement composer avec des déplacements de blocs à l'horizontale, mais aussi à la verticale, question de corser davantage les casse-tête uniques qui furent proposés au sein de « Pushmo ». Or, « Crashmo » s'avère-t-il aussi intéressant que son prédécesseur? Disons que sans égaler la qualité de ce dernier, « Crashmo » fera travailler vos méninges de belles façons à travers une centaine de nouveaux casse-tête bien pensés!

Crashmo vous permet donc une fois de plus de personnifier Mallo, ce personnage unique semblant être un croisement entre un nain de jardin et un sumo. Dans sa nouvelle aventure, Mallo doit retrouver une centaine d'oiseaux s'étant égarés à la suite d'un tremblement de terre. Pour cela, Mallo devra résoudre tout autant de casse-tête dans le but de grimper vers les endroits où les oiseaux se sont perchés. Disons que côté scénario, on repassera puisque Crashmo n'offre qu'une mise en scène banale et sans réel intérêt. Néanmoins, ce n'est pas au plan de l'histoire que Crashmo pique notre intérêt, mais réellement au sein des casse-tête à compléter.

La beauté de créer des escaliers

Si vous n'avez jamais joué à Pushmo, le principe de cette série est plutôt simple : vous devez construire des escaliers à l'aide de blocs afin de vous rendre à votre but (ici, les oiseaux susmentionnés). Différentes formes de blocs et de structures viendront corser vos efforts afin d'attraper les fameuses bêtes ailées, de sorte que vous devrez manipuler les structures du jeu de diverses façons afin de vous hisser jusqu'à votre cible. De plus, Mallo ne pourra jamais sauter plus loin qu'à une distance d'un bloc, vous forçant alors à bien positionner les blocs de chaque casse-tête afin de réellement créer des escaliers fonctionnels. À noter que l'une des beautés de Crashmo se situe dans la conception des casse-tête, certains faisant référence à des séries de Nintendo ou bien étant à l'effigie d'objets réels. Par exemple, l'énorme casse-tête en forme de plante piranha de la franchise Mario a beaucoup amusé (et mis au défi!) l'amateur de cette série que je suis!

Contrairement à Pushmo, Crashmo permet de déplacer les structures de chaque casse-tête dans quatre directions et non simplement de gauche à droite ou de droite à gauche. Vous pourrez donc les manipuler dans ces axes tout comme de bas en haut et de haut en bas. Or, comme vous pouvez le deviner, mouvoir les blocs d'avant en arrière fait en sorte que des structures plus hautes ou des blocs insérés dans d'autres peuvent tomber et crasher sur le sol (d'où le nom du jeu). Dès lors, si vous êtes sous le bloc tombant, Mallo le soulèvera grâce à sa force herculéenne cachée, bien que vous ne pourrez déplacer la structure que vous soulèverez. De toute façon, sachez que si vous vous retrouvez sous un bloc, vous n'êtes généralement pas dans la bonne voie pour résoudre le casse-tête que vous tentez de compléter!

Crashmo est donc un jeu de casse-tête qui paraît simple, mais qui est difficile à maîtriser. Les casse-tête proposés sont peu orthodoxes et vous demanderont de transcender vos techniques de résolution de problèmes habituelles. Si certains d'entre eux sont plutôt faciles, d'autres sont beaucoup plus complexes, voire rageants. De plus, cetains ajouts (dont des blocs flottants et des portes qui vous téléportent) haussent le défi déjà relevé de l'ensemble. À certaines reprises, vous serez tout simplement tenté d'abandonner le jeu, et le bouton pour passer à un autre casse-tête sera très tentant. Pourtant, Crashmo possède ce charme faisant en sorte qu'on veut y revenir et que l'on désire compléter le casse-tête qui nous donnait de si gros maux de tête. Et, lorsqu'on y parvient, bon Dieu que la satisfaction est immense!

Question de réduire la frustration générée par le jeu, sachez que vous avez accès à différents angles de vue pour bien observer vos blocs, ainsi qu'à un bouton vous permettant de rembobiner vos dernières actions afin de revenir dans le temps. De plus, il vous sera toujours possible de redémarrer instantanément un casse-tête en appuyant sur un bouton en bas ou en haut du casse-tête. De plus, si vous avez l'âme machiavélique, sachez qu'un superbe éditeur de casse-tête très simple et facile à utiliser est proposé. Semblable à celui de Pushmo, cet éditeur vous donnera l'occasion de concevoir aisément vos blocs, de leur attribuer des couleurs, etc. Puis, vous pourrez les partager avec d'autres amateurs du jeu afin qu'ils pestent contre vos créations ou tout simplement pour qu'ils les admirent!

Techniquement limité

Si Crashmo capte notre intérêt par ses casse-tête, on ne peut en dire autant de ses aspects techniques. En effet, à ce niveau, le jeu est plutôt limité. Les couleurs et les décors sont quelque peu fades et ceux-ci sont très simples, n'étant globalement que des blocs sur une surface blanche quadrillée. Les animations des personnages sont également simplistes, et même lorsqu'on attrape un oiseau, on n'a droit qu'à un Mallo levant la bête dans les airs avec des rayons roses et blancs. Bref, c'est très japonais comme ambiance visuelle et le tout demeure très simpliste.

Même constat en ce qui concerne l'ambiance sonore du jeu. Le nombre de pièces musicales est plutôt restreint, de sorte que vous entendrez encore et encore la même musique au fil des casse-tête. De plus, les pistes sonores ne plairont pas à tous puisqu'elles ont des sonorités semblables à celles des musiques de l'ère 8-bits. Si les nostalgiques comme moi aimeront, les plus jeunes risquent en revanche de trouver la musique arriérée et sans réel intérêt. Du reste, les échantillons sonores sont eux aussi limités et ne comprennent que des bruits répétitifs de faible qualité. Le tout possède un certain charme, mais est loin d'être renversant.

Verdict

Crashmo est-il une digne suite à Pushmo? Absolument. Même si le jeu n'ébahit pas au niveau technique, il capte notre intérêt par la brillante conception des casse-tête mis de l'avant. Il faut véritablement penser autrement et approcher Crashmo comme un jeu où la résolution de casse-tête se fait en 3D, à l'image des casse-tête en 3D sur le marché. Ceux-ci ont nécessité un certain temps d'adaptation aux amateurs de casse-tête qui étaient habitués à assembler des pièces sur une surface plane. Vous ne jouerez pas à Crashmo pendant de longues périodes, mais vous y reviendrez afin de passer au travers de la centaine de casse-tête proposée ou encore pour concevoir les vôtres. En ce sens, le jeu d'Intelligent Systems est une belle addition à votre bibliothèque virtuelle sur Nintendo 3DS!

Points forts :
- Superbes casse-tête très prenants
- Bel éditeur permettant de créer des casse-tête avec facilité
- Peut être frustrant, mais donne toujours le goût de terminer le défi auquel on se bute

Points faibles :
- Techniquement limité
- Scénario très banal
- Seulement en anglais

Note : 8 sur 10

Commentaires