Avec « Assassin's Creed 3 », « Far Cry 3 » fait partie des plus grosses productions d'Ubisoft Montréal et même du Québec. La suite tant attendue arrive chez nous le 4 décembre. Toutefois, grâce à Ubisoft, je joue avec ce titre depuis quelques semaines, alors voici mes impressions.

Notre héros, un gars comme les autres 

Far Cry 3 est sensiblement différent de Far Cry 2. En fait, en ce qui a trait au design, il ressemble davantage au premier volet de la franchise. Nous incarnons ici un tout nouveau héros : Jason Brody, un gars qui semble, à première vue, comme tous les autres. Il doit toutefois prendre rapidement son courage à deux mains et développer ses habiletés de guerrier lorsque ses amis et lui se font capturer par des pirates. Notre jeune héros était parti dans une destination paradisiaque dans l'espoir d'avoir beaucoup de plaisir, alors inutile de dire que les plans ont légèrement changé.

Retour à des bases appréciées 

L'histoire se déroule donc sur les îles Rook, jolie destination située en Asie du Sud-Est. On y retrouve des palmiers, des animaux exotiques, des autochtones et une bande de pirates qui souhaitent contrôler totalement les îles.  

À l'instar de Far Cry, on retrouve avec plaisir un environnement ouvert, qui alterne entre colonnes et montagnes, forêts, grottes et rivières d'un bleu éclatant. Graphiquement, le tout est franchement très bien réussi et surtout cohérent.  

Réveiller le chasseur en soi

En effet, les développeurs d'Ubisoft ont voulu que leur univers soit véridique. Pour cette raison, ils ont créé une faune complète. Notre héros peut ainsi rencontrer, durant son aventure, des chèvres, des chiens errants, mais aussi des tigres, des léopards, des ours et même des requins.  

Les herbivores, la plupart du temps, n'attaquent pas le joueur. Par contre, il faut constamment faire attention aux prédateurs qui n'hésitent pas à nous attaquer et même, si on n'est pas préparé, à nous tuer. Les animaux ne font pas que gambader gentiment dans la nature. Il est possible (et même fortement recommandé) de les chasser puisqu'on peut dépecer chaque animal. Avec ce qu'on a ramassé sur chacun d'eux, on peut concevoir différents articles d'artisanat, comme des sacs à provisions ou des sacs à grenades. Au début de l'aventure, Jason commence avec le strict minimum, mais plus il chasse, plus il confectionne des sacs plus gros afin de stocker davantage de matériel. On comprend donc que la chasse est indispensable dans ce jeu. Personnellement, au début, j'étais plutôt septique, mais j'ai rapidement eu un grand plaisir à me transformer en chasseur du dimanche. Ce que j'ai aimé, c'est que les animaux ont chacun un comportement différent.  

De plus, la nature réserve d'autres surprises à notre héros. En effet, Jason peut récolter des plantes pour concocter toutes sortes de remèdes. Ces plantes sont classées par couleur et sont disséminées un peu partout sur la carte. Encore une fois, j'ai bien aimé cet aspect du jeu qui permet habilement de prolonger la durée de vie du titre.  

Un jeu de tir rempli d'action

Far Cry 3, pour ceux qui l'ignorent, est un jeu de tir à la première personne (FPS). Les armes sont variées, mais comme la plupart des titres similaires, on commence avec une arme assez ordinaire. Par contre, à mesure que l'on progresse dans l'aventure, il est possible d'acquérir des mitraillettes puissantes, des fusils sniper et même des lance-flammes. La plupart peuvent être achetés dans les repères. Et devinez comment on peut avoir plus de repères? En les libérant tout simplement des bandits qui les habitent. Chaque fois qu'on libère un repère, la zone autour devient sous le contrôle des indigènes, qui sont nos alliés. De nouvelles missions secondaires (assassinats, chasses et missions de ravitaillement) sont aussi disponibles.  

Les tours radio ont également une importance capitale dans ce jeu. Comme dans Assassin's Creed, il faut les activer pour pouvoir visionner la carte des environs.

Far Cry 3 propose également un système d'expérience. Si l'on élimine des ennemis d'une certaine façon (par exemple, par en arrière), on accumule des points. On accumule aussi de l'expérience en libérant des repères, comme je l'ai mentionné précédemment. Après avoir accumulé un certain nombre de points, on peut débloquer de nouvelles habiletés parmi trois arbres de compétences. Chaque fois que l'on en acquiert une, le tatouage sur notre bras gauche s'agrandit.   

Un doublage de qualité

Le doublage en français est très convaincant, comme c'est souvent le cas chez Ubisoft. J'ai particulièrement aimé la voix de l'un des méchants, Vaas.  

Un des meilleurs FPS de la fin de 2012

Personnellement, Far Cry 3 est un vrai coup de cœur pour moi. J'ai apprécié les deux autres volets, mais j'avoue que j'ai adoré la nouvelle création d'Ubisoft. Le monde ouvert est géant, les graphismes sont sublimes et il y a toujours une tonne de choses à faire. Bref, c'est un titre qui va plaire aux amateurs de FPS!
 
Points forts :
- Un monde ouvert géant
- Des graphismes sublimes
- La chasse et la récolte de plantes
- Un doublage en français de qualité  

Point faible :
- Certaines missions peuvent devenir redondantes.

Commentaires