BORNES ÉLECTRIQUES

The NPD Group vient de dévoiler les chiffres des ventes du mois de juin dernier dans l'industrie du jeu vidéo aux États-Unis. Au sein de cet amalgame d'informations et de données, nous apprenons non seulement que les ventes de jeux ont totalisé 1,03 milliard de dollars, mais nous retrouvons aussi, comme chaque mois, le top 10 des jeux vidéo les plus vendus. Or, en voyant les jeux ayant trouvé le plus de preneurs le mois dernier, je n'ai pu m'empêcher de me poser la question suivante : les critiques influencent-elles vraiment les choix des joueurs?

C'est la consultation du top 10 qui a soulevé cette question dans ma tête. En fait, en deuxième position, nous retrouvons Duke Nukem Forever, un jeu certes attendu depuis 14 ans, mais qui a obtenu des critiques désastreuses de la part des médias avec des moyennes oscillant entre 47 et 51 % selon les plates-formes (source : GameRankings.com). En quatrième position, nous retrouvons le jeu Lego Pirates of the Caribbean : The Video Game, un titre ayant reçu des notes plus ou moins bonnes avec des moyennes entre 67 et 74 %.

Je vous l'accorde, il ne s'agit que de deux jeux sur dix, les autres titres garnissant ce palmarès ayant obtenu de très bons scores et étant, pour la plupart, de très bonne qualité. Toutefois, Duke Nukem Forever et Lego Pirates of the Caribbean : The Video Game occupent deux des quatre premières positions, ce qui signifie qu'ils ont engendré des sommes d'argent considérables. Ainsi, malgré de mauvaises ou moyennes critiques, cela ne semble pas avoir freiné les joueurs dans leurs achats.

À la lumière de ces données, on peut se demander si les évaluations des médias ont un si gros impact dans les choix des joueurs. Étant un critique de jeux vidéo, mais surtout un joueur passionné à la base, je peux comprendre ceux qui n'accordent qu'une toute petite importance aux critiques publiées dans divers médias. Parfois, j'ai adoré des jeux qui, pourtant, avaient été traînés dans la boue par d'autres critiques. En d'autres occasions, je me suis demandé si certains médias se qualifiant de spécialistes se rappelaient ce qu'ils recherchaient dans un jeu, pour qui ils évaluaient un produit et pour quelles raisons.

En somme, le jeu vidéo est un divertissement comme un autre n'échappant pas aux désirs de ses amateurs. Tout comme le lecteur désirant lire un livre particulier, un cinéphile voulant visionner un film qu'il attend ou un amateur de musique souhaitant posséder le disque de l'un de ses groupes fétiches, le joueur rêvant de jouer à un jeu se le procurera, peu importe ce que les critiques en diront.

Commentaires