BORNES ÉLECTRIQUES

Les gens associent trop souvent la Société Saint-Jean-Baptiste à la fête de la Saint-Jean. Mais elle a fait beaucoup plus au cours de ses 179 ans d'existence. Voyons l'impact qu'elle a eu sur la société québécoise.

La fin des classes annonce l'arrivée officielle de l'été. Le tout débutera par les festivités de la Saint-Jean, évidemment. À l'approche de la fête nationale le 24 juin prochain, je me suis intéressé à la Société Saint-Jean-Baptiste au Québec et à son influence sur la société québécoise au fil des ans.

Ludger Duvernay

Le principal fondateur de ce qui deviendra la Société Saint-Jean-Baptiste (SSJB), Ludger Duvernay, était un imprimeur et un journaliste. Il était un ardent défenseur des droits des Bas-canadiens et se servait de sa plume pour informer par des articles la population du pays. Avec plusieurs compatriotes, il décida de créer un groupe patriotique, la société Aide-toi, le Ciel t'aidera, le 8 mars 1834. Puis, le 24 juin 1834 dans les jardins de son ami Jean-François-Marie-Joseph MacDonell, sur la rue Saint-Antoine de Montréal, il organisa un grand banquet regroupant une soixantaine d'invités de marque. C'est lors de ce banquet auquel assistaient des invités américains, canadiens et irlandais, que fut officiellement fondée la Société Saint-Jean-Baptiste. Jacques Viger, le premier maire de Montréal, en fut le premier président. Cette dernière avait pour but la promotion de la nation canadienne par opposition à un autre groupe franc-maçonnique anglophone dirigé par un certain M. Molson, fils, qui interdisait l'accès aux Canadiens (français) dans son sein. Il faut rappeler que ce mouvement patriotique n'était pas isolé; en 1834-1835, outre la SSJB, les communautés anglophones, irlandaises, écossaises et même allemandes ont fondé leur propre société.

Ce soir du 24 juin 1834, 25 toasts sont portés; on boit à la nation et on chante des chants patriotiques. Mais lors des années qui suivirent, le groupe se scinda en deux, une partie étant plus radicale dans son soutien à la cause patriote que l'autre. Ludger Duvernay sera de la branche plus radicale et devra s'exiler aux États-Unis pour son implication lors du soulèvement de 1837-1838. Il reviendra en 1842 alors que les festivités de la Saint-Jean-Baptiste, suspendues pendant la crise, reprendront avec plus de vigueur.

Symboles patriotiques

Le rôle principal de la SSJB étant de faire la promotion de la nation canadienne-française, elle s'est très tôt engagée à faire la promotion de tout ce qui la symbolise. Depuis longtemps déjà, l'un des symboles qui représentent le plus les Canadiens (à cette époque, il s'agit ici des Canadiens français) est la feuille d'érable. Il y a aussi le castor qui est l'animal emblématique canadien, intelligent et industrieux. Par la suite, la SSJB poussera pour l'adoption d'un hymne national canadien et la mise sur pied d'institutions nationales telles que l'École nationale des beaux-arts, l'École des Hautes études commerciales et le Monument national de Montréal.
 
Avec le temps, ces symboles patriotiques canadiens-français furent repris par l'ensemble des Canadiens du nouveau Canada confédéral, ce qui fit dire à certains nationalistes que le Canada anglais a usurpé l'identité canadienne-française pour se l'approprier… C'est aussi à ce moment que l'on assiste à un glissement du mouvement « patriotique » vers quelque chose de plus politique, de plus nationaliste à la fin du XIXe et au début du XXe siècle entre autres. Mais la lutte pour les symboles patriotiques ne s'est jamais arrêtée, même aujourd'hui. Dans les années 40, la SSJB a poussé pour la création d'un drapeau du Québec, le fleurdelisé, et plus récemment, la Journée nationale des Patriotes fut un de ses dossiers.

En 2013…

Comme on peut le constater, l'apport de la Société Saint-Jean-Baptiste s'est manifesté de plusieurs façons au cours de ses 179 années d'existence et les défis pour la promotion de la nation québécoise ou canadienne-française ne manquent pas. Gageons que le dossier de la langue française à Montréal demeure préoccupant. Comme un castor, travaillons intelligemment à solidifier et à préserver ce que la nation québécoise a de meilleur à offrir.

Liens :
http://www.ssjb.com/
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ludger_Duvernay
http://biographi.ca/009004-119.01-f.php?id_nbr=4560

Commentaires