En Chine, des médias officiels ont commis toute une erreur en voulant dénoncer la peine capitale encore en vigueur aux États-Unis. Au lieu de diffuser des images officielles, ils ont plutôt montré des images un peu moins sérieuses…

Les images proviennent, en effet, du film Injection létale. Si on se fie à son titre, on pourrait penser qu'il s'agit d'un documentaire. Grave erreur puisque c'est en fait un film porno.
 
La séquence montre une femme vêtue d'une culotte et d'une simple blouse ouverte. Une « gardienne » la force à se coucher sur le petit lit et l'attache avec des sangles en cuir. Un « médecin » observe la scène en silence en attendant que la détenue soit assez calme pour lui injecter « la dose mortelle ».
 
D'après Chine-Nouvelle, ces images voudraient illustrer le « côté sombre du monde ». Malheureusement pour le média asiatique, ce film comportant même des scènes fétichistes est tout sauf une critique de la peine de mort.
 
Par ailleurs, peut-être est-il bon de rappeler que la Chine est le pays où le nombre d'exécutions capitales par année est le plus élevé.
 
Ce n'est pas la première fois que de telles erreurs se produisent dans l'empire du Milieu. Il y a deux ans, la télévision publique de Chine avait fait la manchette en diffusant des images du long métrage Top Gun. Le seul problème, c'est que le reportage en question était censé présenter des manœuvres de l'armée de l'air chinoise…

Sources :

- Le Parisien 

- Hufftington France


Commentaires