Il n'y a pas de semaine qui passe depuis des décennies sans qu'il ne soit question de conflits au Moyen-Orient. Ces derniers jours, un conflit entre Israéliens et Palestiniens est sur le point de dégénérer et d'embraser cette partie du monde. Nous savons tous que ce n'est pas un conflit né d'hier, mais ce que la majorité des gens ne sait pas, c'est qu'il s'agit d'un des plus anciens conflits non réglés du monde. Voyons en quelques lignes la genèse de cette rivalité qui n'en finit plus entre Israël et les Palestiniens.

La genèse d'un conflit

D'entrée de jeu, je tiens à préciser que je ne suis pas politicologue et que le sujet est si vaste et complexe que je ne ferai qu'un bref survol de celui-ci. Puisqu'il faut commencer quelque part, mentionnons tout d'abord que les premières mentions que l'on a de cette région explosive nous proviennent de l'Ancien Testament dans la Bible. La région où le peuple hébreu tient ses racines eut pour noms, au fil des âges, la Judée, Terre de Canaan et, au XXe siècle, Palestine. Cet endroit fut le carrefour de plusieurs peuples et civilisations, ce qui en fait un endroit parfait pour le commerce, les échanges culturels et religieux. On y trouve d'ailleurs plusieurs lieux saints pour les trois grandes religions monothéistes (juive, musulmane et chrétienne) comme Jérusalem, Bethléem, etc. C'est aussi un endroit ayant tous les éléments pour que se développent des conflits. L'actualité nous le rappelle encore aujourd'hui…

Il fut un temps où la région comptait plusieurs royaumes. Les royaumes israélites avaient pour ennemis, entre autres, les Philistins, qui donneront leur nom à la Palestine. C'était il y a près de 2000 ans! Plus tard, dans les premier et deuxième siècles après Jésus-Christ, sous l'occupation romaine, le peuple juif fut anéanti et dispersé. Très peu restèrent sur le territoire israélien actuel et ils se fixèrent un peu partout dans le monde. Puis se développa la Palestine et plus tard, avec les croisades chrétiennes, la Terre Sainte. L'islam et la chrétienté se développèrent à tour de rôle dans la région.

Naissance d'Israël

Le « peuple juif », en exil depuis des siècles, a souvent manifesté le désir de fonder un pays sur ses terres ancestrales.  Au XIXe siècle, l'idée a cheminé et on a vu apparaître le sionisme, dont l'un des buts est de trouver au peuple d'Israël une terre sur laquelle s'établir et bâtir un pays à eux. Ce courant s'inscrit dans le mouvement du nationalisme des peuples en Europe et en Amérique. En 1917, après la Grande Guerre, il y a la Déclaration Balfour, qui met en place la création d'un état juif en Palestine, dans le respect des populations non juives qui y vivent. Mais déjà, des factions s'y opposent, notamment les habitants de la région d'origine arabe. Les anciennes rivalités ne sont pas éteintes malgré le temps.

En 1948, l'État d'Israël est officiellement déclaré, supporté par la Grande-Bretagne, la France et les États-Unis. Le processus est repris, car la Seconde Guerre mondiale, qui avait stoppé le processus et atteint les populations juives d'Europe comme on le sait, est venue retarder la chose. L'arrivée importante d'immigrants juifs provenant de partout dans le monde, mais surtout des pays de l'Est (de l'ex-URSS entre autres) vient bousculer les populations arabes que l'on appellera palestiniennes avec le temps. Ces derniers revendiqueront à leur tour une terre et un État pour eux-mêmes (Yasser Arafat sera un des porte-parole du mouvement Hamas en faveur d'un état palestinien). Cette chose est pour le moment refusé aux palestiniens de la bande de Gaza par les autorités israéliennes. C'est l'une des raisons qui expliquent la montée de la violence dans cette région du monde.

La paix avant tout

Évidemment, ce que je viens d'écrire n'est qu'un simple résumé de la crise là-bas. La situation doit sa complexité à tant de facteurs qu'il est difficile de se faire une idée du conflit. Les médias nous bombardent d'images tragiques, ce qui vient nous heurter. Il faut cependant faire attention avant de prendre pour un camp ou l'autre simplement en écoutant les nouvelles télévisées ou en surfant sur le Web; tout n'est pas blanc ni noir! Dans ce conflit qui s'éternise, les deux côtés ont des choses à se reprocher : tirs de roquettes sur des villes, frappes aériennes démesurées, refus de dialoguer, etc. L'histoire nous montre que ce qui motive des décisions bonnes ou fâcheuses aujourd'hui découlent d'un lourd bagage d'affrontements entre plusieurs peuples depuis des siècles. Soyons prudents avant de condamner un camp ou l'autre. La seule chose que l'on doit condamner sans réserve, c'est la guerre elle-même.

Liens :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Isra%C3%ABl
http://www.mideastweb.org/fr-histoire.htm

Commentaires