BORNES ÉLECTRIQUES

Il n'est jamais plaisant de voir quelqu'un en colère. Évidemment, tous les hommes et les femmes ne réagissent pas de la même façon lorsque survient un évènement fâcheux. Certains sont plus enclins à garder leur calme. Ces derniers auraient d'ailleurs plus de chances d'être en santé.

Selon une nouvelle étude, les gens qui piqueraient souvent des colères seraient plus susceptibles de développer des problèmes de santé. Plus précisément, la colère augmenterait le risque d'être atteint du diabète.
 
En effet, d'après l'enquête publiée dans le Journal of Behavioral Medicine, la colère aurait des effets sur les hormones qui s'occupent de régulariser la concentration de glucose dans le sang, c'est-à-dire la glycémie.
 
L'une de ces hormones est l'insuline, laquelle elle est sécrétée par le pancréas. Selon Diabète Québec, « elle agit comme une clé qui ouvre une porte permettant ainsi l'entrée du glucose (sucre) dans les cellules de l'organisme (...) L'insuline joue donc un rôle de régulateur en maintenant la glycémie à des valeurs normales. »
 
Donc, selon l'auteur de cette recherche, le professeur Vera Tsenkova, de la University of Wisconsin School of Medicine and Public Health, les personnes qui « pognent souvent les nerfs » auraient plus de risques de voir leur niveau de sucre dans le sang augmenter. 

Vous savez donc ce qui vous reste à faire... Calmez-vous et apprenez à respirer par le nez!


Commentaires