BORNES ÉLECTRIQUES

Passer une partie de la journée sur le terrain avec un professionnel, c'est impressionnant. Quand c'est Jérôme Blais, ce l'est encore plus! Actuellement classé dans les meilleurs professionnels au Québec, Blais, originaire de Sherbrooke, a accepté de partager son expérience sur les allées du Club de Golf de Jay Peak au Vermont avec moi. Voici une rencontre inspirante pour un golfeur amateur!

Initié au golf à l'âge de 7 ans, Jérôme Blais a une vaste expérience de ce sport. Il a connu le Canadian Tour três tôt dans sa carrière. Il a été nommé joueur de l'année sur l'AGPQ en 2007, après une année de rêve. Jérôme est connu partout au Québec non seulement comme l'un des meilleurs dans son domaine en situation de tournoi sur le terrain, mais également comme l'un des enseignants les plus efficaces. Ses camps de golf à Myrtle Beach sont courus et très populaires. Imaginez : une semaine en Caroline du Sud avec Jérôme Blais et Yvan Beauchemin! Que du golf et de l'entraînement, formule magique pour abaisser son score sur sa carte de pointage.

En voiture en direction du Vermont, je découvre un gars hyper drôle, facile d'approche et qui, malgré son « emploi » de professionnel de golf, adore aller passer des journées sur le terrain avec des buddys comme il les appelle. Ça devient un peu stressant de jouer avec un gars comme Jérôme Blais quand tu es un amateur ayant un modeste 9 de handicap. Tu veux bien faire, tu veux bien frapper la balle, tu veux être le meilleur 9 de handicap qu'il n'ait jamais vu! Ce sentiment de nervosité s'estompe après les premiers élans, après les premiers pas sur le terrain. Il joue sa partie, s'amuse, fait des blagues et apprécie les coups de ses partenaires de jeu.

Un enseignant reste un enseignant. Quand il sent que tu éprouves des problèmes, gentiment, le plus simplement du monde, il va offrir ses précieux conseils. Sans constituer un cours intensif, une partie avec un gars comme Jérôme devient un laboratoire extraordinaire. Oui, ses conseils sont précieux. Mais là où l'amateur gagne le plus en jouant avec le pro, c'est dans le temps qu'il passera à l'observer. C'est ce que j'ai fait à Jay Peak. J'ai observé comment il place ses mains sur un coup de départ, la position de ses pieds sur un coup avec la balle surélevée, son élan lors d'une approche en bordure du vert, etc. J'ai pris des photos mentales durant toute la partie, photos que je ressortirai au besoin sur le terrain, lors de mes trop nombreuses périodes d'incertitude!

Pour moi, le golf est une passion; pour lui, c'est un travail. Ne vous méprenez pas, il adore le golf, mais c'est devenu commun pour lui avec 28 ans de jeu, dont une partie dans le plus haut calibre de jeu du pays. Jérôme est aussi un passionné de pêche. En me dirigeant d'un trou à l'autre, j'ai aperçu la voiturette de Jérôme immobilisée sur le bord d'un plan d'eau. Les yeux de mes partenaires de jeu et les miens ont balayé le parcours pour apercevoir notre ami près de la rivière, derrière les roches, en train de chercher de la truite. Jérôme réalise également des vidéos de pêche sur le Web. Avec son ami Stéphan Lebeau, l'ancien du Canadien, Blais arpente les rivières de l'Estrie à la recherche de poissons! Tellement que sa passion pour la pêche lui vaudra une collaboration dans une prochaine chanson du groupe de musique Misteur Valaire!

Le plus étonnant dans ma rencontre avec Jérôme, c'est que nous n'avons pas tant parlé de golf. Nous avons joué, j'ai appris, il m'a enseigné quelques trucs, mais ça aura été très loin de ce que j'envisageais. Très convivial, très « buddy-buddy ». Pas que je pensais que Jérôme n'est pas sympathique; c'est simplement que je croyais qu'une partie avec un pro de golf se déroulerait avec plus de « sérieux ».

Bref, une partie de golf inoubliable, sur un terrain très difficile. Un terrain sec, où la balle roule, où les verts sont très durs à négocier. Un terrain où, si les premiers coups de départ manquent de précision, vous jouerez votre deuxième coup dans une fâcheuse position. Les verts sont profonds et les drapeaux, bien protégés. Mais quel beau décor! Un des terrains les plus impressionnants sur le plan visuel! Pour les golfeurs en quête d'un défi, Jay Peak est une destination incontournable... très près du Québec en plus! Seulement à 1 h 20 de Sherbrooke et 2 h de Montréal.

Là, vous devez vous demander : « Oui ok, mais la carte de pointage? » Bah...
Jérôme Blais : 71 (-1) Max Lalonde : 89 (+17) Ouais, j'ai perdu quelques balles...

Un immense merci à Jérôme pour la belle journée et pour les conseils. Je frappe mes coups de départ avec plus d'aplomb depuis vendredi!

Bon golf!

Commentaires