Durant le Festival Dédé Fortin, nous avons eu la chance de rencontrer François Potvin, l'homme derrière ce festival. Nous y avons découvert un grand mélomane qui s'est donné comme mission de faire connaître la relève québécoise en musique et de donner un coup de pouce à la région du Lac-Saint-Jean.

Comment est venue l'idée de créer le festival?
 
Constatant que Normandin, la région natale de Dédé Fortin, était, comme bien d'autres, en déclin, Francois Potvin eut l'idée de mettre sur pied un événement rassembleur qui pourrait « remonter les régions ». Grand passionné de musique, il décide de consacrer un événement voué à la promotion de jeunes musiciens émergents de partout au Québec. Le Festival Dédé Fortin est né.
 
Une 3e édition réussie
 
En 2013, le festival en était déjà à sa 3e édition. Comme chaque année, il se déroule sous un immense chapiteau situé directement sur la rue Saint-Cyrille, la fameuse « rue principale » de la populaire chanson de Dédé Fortin.
 
C'est avec une grande fierté qu'il nous a avoué que l'édition de 2013 était celle ayant connu les meilleures préventes de billets et les meilleures inscriptions de musiciens. En tout, ce sont 48 groupes qui se sont inscrits dans l'espoir de remporter l'un des quelques prix offerts par le festival. D'après l'organisateur, toutes les régions de la province sont représentées.
 
Par contre, ce n'est pas n'importe qui qui a la chance de se produire sur la scène du festival. Pendant les trois jours que dure l'événement, seuls 12 groupes peuvent être entendus. Il faut avouer que la cuvée de cette année était particulièrement douée.
 
Selon M. Potvin, le processus de sélection des groupes est très rigoureux, comme on serait en droit de s'y en attendre pour un festival de ce genre. Les artistes souhaitant y participer doivent faire parvenir un démo de trois de leurs chansons avec les paroles. Ensuite, un comité indépendant analyse le matériel de tous les aspirants et procède à une sélection.
 
Le grand public semble de plus en plus s'intéresser au festival. L'organisateur estime à plus de 1 000 le nombre de festivaliers qui auraient envahi le site durant les trois jours. C'est énorme considérant qu'il pleuvait des cordes et que la température était en deçà des normales de saison.
 
Il est évident qu'un tel événement ne pourrait avoir lieu sans la participation de commanditaires. Conscients des retombées que pourrait avoir le Festival Dédé Fortin sur la région, la plupart des commerçants de la rue principale se sont impliqués. Hydro-Québec est également de la partie.
 
Outre l'aspect financier, les gagnants repartent du festival avec un plus grand bagage. Jouer sur scène devant des centaines de personnes est une expérience très formatrice. En plus, ça leur permet de se faire connaître.
 
Un événement à répéter?
 
Vraisemblablement, l'homme originaire de Beauport compte récidiver l'année prochaine pour une 4e édition. Et combien de personnes devraient fouler le sol du festival, selon lui? « 50 000 personnes », nous a-t-il confié avec une dose d'humour.
 
Bref, le Festival Dédé Fortin, même s'il est encore un jeune festival, a beaucoup de potentiel. Année après année, il connaît une progression constante en termes de visiteurs et de groupes inscrits. S'étant inspiré du Festival en chanson de Petite-Vallée, il aimerait bien un jour lui ressembler. En tout cas, nous lui souhaitons la meilleure des chances!

Pour plus de renseignements sur le Festival Dédé Fortin, visitez leur page Facebook.
 
Les frais de voyage et d'hébergement ont été payés par le Festival Dédé Fortin.

Commentaires