BORNES ÉLECTRIQUES

Une ambiance survoltée au Centre Bell n'a pas empêché les Sénateurs d'Ottawa de remporter le premier match de cette série face au Canadien de Montréal, par le pointage de 4-2, jeudi soir.

Le défenseur Marc Methot a inscrit le but vainqueur en troisième période quand il a déjoué Carey Price à l'aide d'un tir de la ligne bleue que le gardien n'a pu maîtriser avec la mitaine. Guillaume Latendresse a ensuite ajouté un filet qui a semblé clouer le cercueil de son ancienne formation.

Il s'agit d'un revers difficile à avaler pour le Tricolore, qui menait 2-1 après deux périodes et qui a dominé 50-31 dans la catégorie des lancers. Craig Anderson a ainsi terminé la partie avec 48 arrêts.

Si la foule montréalaise a été bruyante pendant une bonne partie de la soirée, les spectateurs ont plutôt chuchoté, en deuxième période, quand l'attaquant Lars Eller a quitté la patinoire sur une civière.

Le Danois a été victime d'un coup de coude d'Eric Gryba. Le club montréalais venait à peine d'inscrire un premier but, par l'entremise de Rene Bourque, quand l'incident est survenu.

Gryba a été chassé de la rencontre en plus d'écoper d'une pénalité majeure de cinq minutes. Le joueur des Sénateurs risque d'être suspendu alors qu'Eller, transporté à l'hôpital pendant le match, aurait le nez fracturé et quelques dents en moins. L'organisation du Canadien a précisé qu'il était «alerte et conscient», mais qu'il devait demeurer sous observation.

Brendan Gallagher a profité de la supériorité numérique pour donner les devants au Canadien, mais les Sénateurs ont marqué trois fois en troisième période. En plus de Methot et Latendresse, Jakob Silfverberg a trouvé le fond du filet.

Le défenseur Erik Karlsson avait été le premier marqueur des Sénateurs, tard en première période, redirigeant une passe de Kyle Turris entre les jambières de Price.

Le Canadien s'est vu refuser un but en troisième, quand Brandon Prust a semblé faire de l'obstruction aux dépens d'Anderson. Des serviettes, des huées, de l'émotion…

Les spectateurs n'ont pas mis de temps à faire tournoyer leur serviette blanche offerte à l'entrée alors que le Tricolore a dirigé à plusieurs reprises la rondelle vers Anderson, en début de match.

Le robuste Chris Neil a ensuite été hué lorsqu'il s'en est pris au jeune Alex Galchenyuk.

La première pénalité de la rencontre a toutefois été décernée un peu plus tard à Prust, qui assume également un rôle d'agitateur dans cette série.

En début de deuxième, P.K. Subban a servi une percutante mise en échec à Neil, souhaitant du coup fouetter ses propres coéquipiers. Gryba a dès lors offert un spectacle beaucoup plus désolant aux yeux des spectateurs.

Parce qu'il s'agit des séries éliminatoires, chaque arrêt d'Anderson devient un vol, chaque tir bloqué semble être un sacrifice. Du coup, chaque but de l'adversaire, comme chaque mise en échec, fait un peu plus mal.

La série entre le Canadien et les Sénateurs se poursuivra dès ce vendredi, toujours au Centre Bell. La troisième partie est prévue dimanche, à Ottawa.

Source : Agence QMI.

Commentaires