Je dois l’avouer, je fais partie des milliers de fans qui attendaient avec une certaine impatience l’arrivée en magasins de Darksiders II, la suite de Darksiders. J’ai eu la chance d’y jouer pendant plusieurs heures; voici mes impressions sur ce très bon titre.
 
Dans Darksiders II, nous incarnons l’un des quatre cavaliers de l’Apocalypse : Death. Nous devons tout faire pour sauver notre frère War, un autre des cavaliers, qui, doit-on le rappeler, était le héros du premier chapitre de la série. War a, en effet, été accusé d’avoir déclenché un peu trop tôt l’Apocalypse.
 
L’une des forces de Darksiders II est son originalité. De nos jours, on peut facilement classer les jeux dans un genre précis (jeu de tir à la première personne, jeu de rôle, etc.). Dans le cas du titre conçu par Vigil Games, c’est un peu plus difficile. Il s’agit d’un mélange entre plusieurs jeux ayant marqué leurs époques comme la saga de Zelda, God of War et Prince of Persia.
 
Personnellement, j’étais un peu sceptique sur ce mélange de jeux qui sont, à la base, si différents. Étonnamment (et heureusement), on a droit à un mélange homogène d’une grande qualité. Le jeu a réussi à prendre le meilleur de ces titres pour en faire un produit original et de qualité.
 
Commençons par le système de combat qui est, selon moi, l’un des plus amusants actuellement. Pour attaquer ses ennemis, on a grosso modo le choix entre deux attaques, correspondant à deux armes (principales et secondaires). Pour éviter les coups ennemis, il suffit d’esquiver en appuyant sur une autre touche. Dans les faits, ça fonctionne très bien et ça rend tous les combats très dynamiques, surtout quand il y a beaucoup de monstres à abattre. On n’a pas le temps de s’ennuyer.
 
Darksiders II intègre quelques éléments de jeux de rôle (rpg). Il est, tout d’abord, possible de ramasser de l’argent et des objets, comme de nouvelles armures et des armes plus puissantes, sur les cadavres que nous venons d'éliminer. Avec l’argent, on peut améliorer son équipement. Ensuite, à mesure que l’on progresse dans la partie, de nouveaux pouvoirs peuvent être débloqués. J’ai un faible pour les goules que l’on peut faire apparaître pour venir nous donner un coup de main. Pour ma part, je trouve que l’aspect rpg a été très bien intégré et qu'il permet d’approfondir notre expérience de jeu. Il ne prend pas toute la place et c’est tant mieux comme ça.
 
Si vous avez déjà joué à l'un des jeux Zelda, vous vous souvenez sûrement des nombreux temples avec leurs nombreuses énigmes. Darksiders II s’en est inspiré. Il faut, par exemple, résoudre une certaine énigme qui va nous permettre d’atteindre la clé, nous permettant ainsi d’aller affronter le méchant « boss » du temple. La plupart des énigmes sont relativement simples à résoudre. Si vous ne savez plus où aller, il suffit de demander à votre oiseau de vous montrer la voie. Bref, il est bien difficile de rester pris dans un temple.
 
Dans les temples, il arrive souvent que l’on doive sauter et grimper un peu partout comme un certain Prince de Perse. En effet, Death est très habile et peut facilement courir sur les murs. Heureusement, les contrôles sont, encore une fois, très intuitifs et il est très aisé de sauter d’un mur à un autre. Cela en est même franchement très amusant!
 
Graphiquement, le jeu propose un univers assez original. Ce n’est pas le plus beau jeu que j’ai vu, mais c’est très correct. Death a été très bien modélisé; il est rare de voir un héros qui a l’air si… méchant! Ce n’est pas l’un des quatre cavaliers pour rien!
 
J’ai néanmoins trouvé que certains endroits manquaient de vie. J’aurais aimé voir un peu plus de personnages dans les « villes », mais bon, il s’agit ici strictement de mon point de vue.

Darksiders II propose une très bonne durée de vie. Plus on avance dans le titre et plus on découvre de nouveaux éléments, évitant ainsi que l'on se lasse trop tôt. 

J'ai testé la version pour PS3 et les voix sont doublées en français. Le doublage est d'ailleurs de très bonne qualité, tout comme la musique, qui ne prend pas toute la place, mais qui fait très bien son travail.
 
En conclusion, Darksiders II est un excellent jeu. Les développeurs ont réussi le pari risqué de faire un jeu original en tentant de mélanger plusieurs genres très différents. C’est décidément l’un des meilleurs titres de la rentrée!
 
Points forts :
- Excellent mélange de plusieurs genres
- Contrôles faciles à apprendre
- Combats très amusants
 
Points faibles :
- Des endroits un peu vides

Commentaires