Nous sommes à la fin du mois de juillet et, pour beaucoup d'entre vous, en plein milieu des vacances. C'est le moment de l'année où vous souhaitez plus que tout avoir la paix. C'est aussi le moment que j'ai choisi pour interviewer les joueurs du CH alors qu'ils se la coulent douce avec leur famille en attendant le début du camp. J'ai réussi, grâce à mon flegme, ma ténacité et des relations un peu louches dans les Caraïbes, à retracer certains d'entre eux pour qu'ils nous donnent leurs impressions à l'approche du camp d'entraînement... dans environ deux mois.

Premier arrêt : Mexique, là où David Desharnais pensait bien passer incognito, mais lequel j'ai facilement reconnu (David Desharnais avec un sombrero de 4 pi de large, ça fesse). Je l'ai aperçu sur la plage alors qu'il s'amusait à construire un château de sable avec son fils. Il semblait apprécier cet instant de complicité privilégié entre un père et son fils. Donc, je suis allé lui parler.

- David! Gaël Corboz d'affairesdegars.com, comment ça va?
- Euh, bien, mais...
- Un appel anonyme venant du gymnase pour femme Les grosses cuisses m'a dit que tu lui avais acheté des hormones de grossesse pour prendre du poids en prévision du camp, c'tu vrai ça?
- ... Quoi? Euh, non! Pis là, j'ai pas envie de m'faire écœur...  
- Penses-tu que Daniel Brière va te voler ta job?
- Vas donc y demander, mon (CENSURÉ) de (CENSURÉ) de journaliste de (TRÈS CENSURÉ)! 

C'est ce que j'ai fait. Deuxième arrêt : République Dominicaine, où le nouveau centre format « Joyeux festin » du CH espérait bien avoir la paix des journalistes de Montréal encore un peu plus longtemps. Je l'ai aperçu en train de se curer les dents avec un mini parasol venant d'un cocktail aux bananes servi dans une noix de coco. Il avait l'air relax et regardait le coucher de soleil sur l'océan, l'air de se dire : « pourquoi je suis hockeyeur et non pas un dauphin? » J'ai alors saisi l'occasion de le faire revenir à la réalité.

- Daniel! Mon chum
- ... Euh, allô.
- Gaël Corboz d'affairesdegars.com! Pis, penses-tu voler la job à Desharnais?
- Ben là, c'est au coach à décider si...
- Un de mes amis en cure de désintoxication a entendu dire que ta femme aimait ça, les moustaches, pis toi t'as encore un duvet d'adolescent, donc qu'est-ce que tu penses de l'arrivée du gros Parros?  
- J'pense que si je lui demande, ça y dérangera pas de te casser la yeule!

Hypothèse intéressante! Je suis donc allé vérifier auprès de l'homme lui-même. Dernier arrêt : Île-des-Sœurs, où le géant George Parros tenait son camion de déménagement entre ses deux mains et le secouait comme une boîte de céréales au-dessus de son driveway pour faire sortir les boîtes. Alors qu'il s'assoyait une seconde pour reprendre son souffle, j'ai foncé à sa rencontre.

- George! Hi buddy! Danny Brière m'a dit que tu...

NDLR : Gaël est présentement gardé dans un coma artificiel dans un centre de soins spécialisés dans les reconstructions faciales extrêmes en Nouvelle-Zélande, en attente de la deuxième de ses 17 opérations chirurgicales prévues au visage. 

Commentaires