Une étude scientifique publiée dans « Current Biology », au mois d'août 2013, nous donne la réponse pour la première fois…

Il est bien connu que la lune a un effet important sur les poissons et les crustacés, surtout en raison des marées qu'elle provoque, mais aussi à cause de ses phases. Il a été démontré scientifiquement que leur cycle de reproduction y est très étroitement lié.

Mais qu'en est-il chez l'homme?

Une étude en laboratoire à luminosité contrôlée et sans repères temporels a été effectuée sur les deux sexes et différents groupes d'âge, afin de démontrer si oui ou non la pleine lune a un effet sur notre sommeil.

La réponse est, bien entendu, OUI!

À la pleine lune, l'électroencéphalogramme démontre :

  • une diminution de 30 % de l'indicateur du sommeil profond;
  • que l'on prend en moyenne 5 minutes de plus pour s'endormir;
  • que notre nuit de sommeil est réduite de 20 minutes;
  • que la production de mélatonine (hormone du sommeil) est considérablement réduite elle aussi.

C'est quoi la mélatonine? C'est une hormone qui est produite surtout durant le sommeil. Elle est impliquée dans la régulation d'autres hormones, agit sur le système immunitaire et agit comme antioxydant pour protéger l'ADN. Elle régule aussi notre horloge biologique, nous aidant à mieux dormir la nuit. Elle est d'ailleurs administrée en suppléments comme aide au sommeil. Lorsque les jours raccourcissent à l'automne, sa surproduction contribue à nous rendre moins énergiques, plus somnolents et plus dépressifs. Chez les animaux, elle déclenche même des changements physiologiques tels que le changement de fourrure, l'augmentation de la libido, etc.  

La pleine lune a donc un effet néfaste sur le sommeil, ce qui engendre aussi des diminutions de production de mélatonine et, par conséquent, une réduction du sommeil.

Pour briser l'effet, mangez des noix lors des pleines lunes! Elles sont naturellement très riches en mélatonine, ce qui vous aidera à vous endormir plus rapidement et plus profondément.

Bonne pleine lune!

Références :
Current Biology 23, 1485–1488, 2013
Bioessays 33, 165–172, 2011
http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9latonine#Horloge_biologique

Commentaires