BORNES ÉLECTRIQUES

« L'opéra de la terreur » (version française de « Evil Dead ») est la nouvelle version du film de Sam Raimi du même nom sorti en 1981. Le réalisateur n'a pas signé ce long métrage, mais a été très présent tout au long du tournage. Est-ce suffisant pour que l'on ait droit à une bonne version?

La forêt soigne-t-elle tous les maux?
 
Cinq jeunes adultes se retrouvent dans une petite cabane en forêt pour venir en aide à l'un d'eux. En effet, Mia (Jane Levy) a des problèmes de toxicomanie. Ses amis, Eric (Lou Taylor Pucci), Olivia (Jessica Lucas) et Natalie (Elizabeth Blackmore), ainsi que son frère David (Shiloh Fernandez) croient que la meilleure façon pour qu'elle cesse de consommer de la drogue est de la sevrer en l'empêchant de quitter la forêt.
 
Tout semble se dérouler relativement bien selon les circonstances, jusqu'à temps qu'ils mettent la main sur un étrange Livre des Morts qui est attaché avec du barbelé. Faisant fi de cet avertissement lugubre, l'un des membres du groupe décide de l'ouvrir. Sans le savoir, il appelle un sinistre démon qui ne cherche qu'à prendre le contrôle de leur âme et à les éliminer l'un après l'autre brutalement.
 
Très sanglant
 
Si je devais décrire en un seul mot L'opéra de la terreur, je dirais que c'est un film « sanglant ». À ce sujet, les amateurs d'hémoglobine vont être ravis. Il faut dire que les cinq jeunes vont beaucoup souffrir. Certains vont même perdre des membres. Fede Alvarez, qui signe la réalisation et qui a coécrit le scénario, a fait preuve de beaucoup d'imagination quant à la violence des séquences montrées à l'écran.
 
Puisqu'on est dans un film d'horreur, on ne s'étonnera pas que certaines scènes soient plus invraisemblables que d'autres. Je pense entre autres à l'un des personnages qui a tellement reçu de coups et perdu de sang, qu'on se demande comment il fait pour tenir debout. Ça en est presque drôle.
 
Mais aussi assez épeurant
 
Attendez-vous à sursauter plus d'une fois en voyant ce long métrage. Par contre, comparativement aux productions du même genre, le réalisateur n'a pas abusé de l'effet de surprise. En d'autres mots, on ne fait pas des sauts toutes les deux minutes pour rien. Il manipule adroitement la tension et le suspense.
 
Je dois cependant avouer que l'abomination de Mia fait assez peur. Il y a quelque chose dans son regard qui vous glace le sang. Les effets spéciaux et les costumes sont à ce propos assez bien réalisés.
 
De leur côté, les décors, quoique assez minimalistes, réussissent à bien faire le travail et à créer une ambiance unique. La maison et la forêt qui l'entoure n'ont rien d'invitant. Disons que je n'aimerais pas passer mes prochaines vacances dans ce chalet. On sait tout de suite que quelque chose d'horrible va se produire.
 
Pas trop de clichés
 
Dans beaucoup de films d'horreur, les personnages sont bêtes. Ils prennent des décisions irréalistes. L'exemple typique est celui de la pièce sombre et lugubre dans laquelle une femme sans défense décide d'aller. Personne de censé sur Terre y entrerait, mais pour une raison qu'on ignore, elle y va quand même et, surprise, se fait tuer. Heureusement, ce genre de cliché grossier est assez peu présent dans ce film.
 
Évidemment, certaines scènes sont plus ou moins prévisibles et on sait grosso modo ce qui va se passer. Cependant, les artisans de cette production ont travaillé très dur pour nous présenter une fin originale. Alors que l'on pense que le film va se terminer avec une belle fin à l'américaine, tout bascule et l'action reprend encore plus intensément.
 
C'est d'ailleurs un peu grâce à cette drôle de fin que L'opéra de la terreur parvient à se classer parmi les films d'épouvante mémorables de l'année. Sans cette claque au visage, ce film n'aurait pas eu le même impact.
 
Verdict
 
L'opéra de la terreur est violent, terrifiant et sanglant. Si vous êtes un amateur du genre, vous allez sûrement adorer. Il y a quelques clichés, mais, globalement, ce film présente quelques éléments originaux lui permettant de se démarquer de la concurrence. La fin brutale et inattendue en surprendra plus qu'un.
 
Cote : 3,5 étoiles sur 5
 

Commentaires