Ce livre n’est peut-être pas très gars mais je dois tout de même le porter à votre attention!

Depuis de nombreuses années, on me parle souvent du livre : Les quatre accords Toltèques. Cet été, dans le cadre de mes leçons d’anglais, mon prof m’a donné ce livre des 4 accords, version anglaise comme travail d’été. Comme je tenais à le lire et de m’assurer de bien comprendre, ma tendre moitié qui elle l’avait lu et suggéré à maintes reprises, venait de terminer le nouveau : Le cinquième accord Toltèques. J’ai donc décidé d’entreprendre ce livre pendant mes vacances de canot-camping.

D’abord, sachez que Toltèques est en fait une société (hommes et femmes scientifiques et artistes) voué à la connaissance spirituelle et les pratiques des anciens. Maîtres (naguals) et étudiants se réunissaient à Teotihuacan, l’ancienne cité des pyramides situées au-delà de la ville de Mexico, connue comme le lieu où «l’homme devient Dieu».

Au fil des millénaires. Les naguals ont été contraints de dissimuler la sagesse ancestrale et de la préserver dans l’ombre.
Fort heureusement, la connaissance ésotérique des Toltèques s’est transmise et incarnée au fil des générations à travers lignées et naguals.
La connaissance toltèque émane da la même unité de vérité que les traditions ésotériques du monde entier. Bien qu’elle ne soit pas une religion, elle honore tous les maîtres spirituels qui ont enseigné sur Terre. Bien qu’elle comprenne une dimension spirituelle, elle est plus justement décrite comme étant un MODE DE VIE QUI SE DISTINGUE PAR LA FACILITÉ D’ACCÈS AU BONHEUR ET À L’AMOUR QU’IL PROCURE.

Il est toujours difficile de résumer un livre et de ne pas faire fuir celui ou celle qui lit une critique de livre. Dans ce billet, je tente de vous apporter un portrait simpliste de ce GRAND LIVRE.

Ce document est d’une grande sagesse et simple à lire. Vous allez le dévorer et il vous apportera un bien être intérieur et assurément, vous portera à réfléchir sur votre vie, celle des gens qui vous entourent et celle des autres.

Pour résumer : Le respect de votre vie et de ce que vous êtes vraiment. Cessez de chercher qui vous êtes et soyez ici, présent, conscient de qui vous êtes à la base et non pas de ce que la société vous demande d’être. La vie est un rêve : la question est de savoir si vous êtes conscient?
Quelques citations du livre pour mieux comprendre :
-          Ayez toujours conscience de la manière dont vous vous exprimez et que votre parole soit impeccable. (le respect)
-          Ce que vous voyez dans le miroir est une copie de la réalité que vous voyez grâce aux capacités de vos yeux et de votre cerveau. C’est une image du monde, que vous construisez dans votre tête : C’est donc la façon dont votre mental perçoit la réalité. (prenez garde à ce que vous rêvez et tant qu’à rêver, faites donc un beau rêve-Sylvio)
-          Derrière le miroir, il n’y a rien. En revanche, derrière vos yeux se trouve un cerveau qui s’efforce de donner un sens à toute chose.
-          Il est facile d’accuser les gens et les choses extérieures de toutes les déformations de notre rêve personnel. De tout ce qui nous fait souffrir dans la vie. Sitôt que l’on prend conscience qu’on vit un rêve dont on est l’artiste créateur, on franchit un pas très important dans son évolution, puisqu’on assume désormais la responsabilité de sa création. (il n’y a que vous qui puissiez changer cela).
-          Nous pensons trop!

Le cinquième Accord Toltèque : Soyez septique, mais apprenez à écouter, car la majeure partie de ce que vous entendez n’est pas vrai. C’est seulement le monde projeter par ce dont l’autre Artiste créateur qui est devant vous rêve et ce n’est pas votre rêve. Lorsque vous savez cela, vous êtes immunisé et vous n’êtes plus victimes des souffrances inutiles.

Faites toujours de votre mieux!

Je vous suggère donc ce livre magnifique :
Écrit par Don Miguel Ruiz et Don José Ruiz
Guy Trédaniel Éditeur
 
Question : vous avez des livres qui vous ont marqués et que vous voulez partager?

Commentaires