Le cliché demeure : la Volkswagen Beetle serait une voiture destinée aux femmes! Il faut avouer que la petite fleur artificielle greffée à la planche de bord ne faisait pas très masculin. Le constructeur allemand a cru bon de rectifier le tir en proposant une Beetle redessinée, un peu plus virile et encore meilleure. Nous ignorons si le résultat est concluant en ce qui a trait au sexe des nouveaux propriétaires de cette Beetle, mais il faut admettre que le produit est particulièrement réussi lorsqu’on évalue la prestation sur route.   

La Volkswagen Beetle n’est plus ce qu’elle était il y a plusieurs décennies. De fait, son architecture a radicalement changé, mais elle demeure une voiture allemande procurant beaucoup de plaisir derrière le volant. La qualité de sa tenue de route témoigne d’une conception exemplaire et d’un assemblage soigné. Notons que la livrée Turbo équipée du fameux 4-cylindres suralimenté de 2,0 litres propulse la Beetle avec entrain. Sa direction est précise et la suspension, bien calibrée. Évidemment, sa carcasse (offerte en coupé ou décapotable) ne répond pas à tous les besoins. Un acheteur qui s’intéresse à ce modèle recherche le plaisir, le style et il apprécie la qualité de fabrication du constructeur allemand.   

L’ennui, c’est qu’il faut débourser plus de 30 000 $ pour vous en procurer une (avec moteur 2,0T). C’est beaucoup, puisque vous pourriez opter pour d’autres modèles plus pratiques, plus luxueux ou plus confortables. Comme on ne peut empêcher un cœur d’aimer, parions que Volkswagen en vendra quelques centaines d’exemplaires au pays.   

On aime :
- tenue de route
- solidité et rigidité
- style agréable
 

On aime moins :
- prix
- consommation de carburant
 

Commentaires