BORNES ÉLECTRIQUES

L'attente est finalement terminée. Pour la première fois en 19 mois, le champion Georges St-Pierre entrait dans l'octogone pour défendre son titre. Son adversaire était nul autre que le champion par intérim, Carlos Condit. La table était mise pour l'UFC 154.

C'est plus de 17 000 amateurs qui étaient réunis au Centre Bell pour assister au retour de Georges St-Pierre et ils ne sont pas repartis déçus. Lors du deuxième combat de la soirée, le Québécois Ivan Menjivar a remporté son duel dès le 1er round grâce à une clé de bras. Menjivar y est allé de son traditionnel saut arrière de la victoire, au grand plaisir des amateurs.
 
Le duel entre les Canadiens Sam Stout et John Makdessi promettait d'être l'un des combats les plus spectaculaires de la soirée. Round par round, Makdessi a exécuté son plan de match à la perfection. Il n'y est pas allé de coups spectaculaires, mais il a été extrêmement précis dans ses attaques. Il se devait de l'emporter pour espérer continuer sa carrière avec l'UFC, et c'est ce qu'il fait. À la fin du combat, les juges lui ont donné la décision.
 
La table était mise pour le combat le plus attendu de la sous-carte, opposant le Montréalais Patrick Côté et Alessio Sakara. Le « Prédateur » a commencé son combat avec aplomb, atteignant son adversaire de plusieurs coups qui l'ont ébranlé. Cependant, Sakara est reconnu comme un bon encaisseur et il est revenu en force. Emmenant Côté dans les câbles, il l'a atteint d'un coup de coude qui lui a fait baisser la tête. Sakara a sonné le « Prédateur » à la suite d'un coup illégal derrière la tête. Voyant Côté vulnérable, il lui a asséné pas moins de huit coups derrière la tête, tout aussi illégaux les uns que les autres. Après le huitième coup, l'arbitre a enfin décidé de mettre fin au combat… donnant la victoire par KO à Sakara.
 
Tous les amateurs réunis étaient sous le choc. L'annonce officielle tardait à venir. Les membres de la Régie des alcools, des courses et des jeux du Québec se sont réunis et finalement, une décision a été prise : victoire de Patrick Côté par disqualification. En conférence de presse, le président de l'UFC, Dana White, a avoué qu'il avait trouvé absolument horrible le travail de l'arbitre, lequel aurait dû mettre fin au combat dès les premiers coups derrière la tête.
 
Francis Carmont remporte une décision controversée 
 
Le Montréalais d'adoption, Francis Carmont, n'a pas connu son meilleur combat depuis son entrée dans l'UFC. Dans un combat qui a été bien garni de huées de la foule, il s'en est tout de même tiré avec une décision partagée. Pourtant, selon plusieurs, l'Américain Tom Lawlor avait réussi à remporter les deux premiers rounds.
 
Lorsque le verdict est sorti, les amateurs ne se sont pas gênés pour faire valoir leur désaccord, et ce, même si la décision avantageait le favori local. Sur Twitter, Dana White a même déclaré qu'aucun des deux combattants ne méritait la victoire.
 
Johny Hendricks expéditif
 
Il fallait éviter de cligner des yeux pour ne pas manquer le duel entre Johny Hendricks et Martin Kampmann. Hendricks n'a pris que 46 secondes avant d'endormir son adversaire sur le tapis. Son combat était presque un « copier/coller » de son affrontement avec Jon Fitch. Une gauche bien placée a mis Kampmann au tapis et Hendricks s'est rué sur lui jusqu'à ce que l'arbitre intervienne.
 
Ce KO pourrait bien le mettre en excellente position pour obtenir une chance au titre des mi-moyens de l'UFC.
 
Un nouveau Georges St-Pierre
 
Les huées n'ont pas tardé à se faire entendre lors de l'entrée du champion intérimaire, Carlos « The Natural Born Killer » Condit. C'est dans une concentration hors pair qu'il a fait son entrée dans l'octogone. Pour Condit, il ne pouvait être le champion sans avoir battu St-Pierre.
 
Les huées ont fait place aux applaudissements alors que l'écran géant présentait Georges St-Pierre. Tous, dans l'assistance, étaient debout pour accueillir le retour, après 19 mois d'absence, de leur favori. Bien que fébrile, la foule semblait nerveuse.
 
On s'attendait à ce que Condit débute en force, mais c'est plutôt St-Pierre qui a pris le contrôle du round. Dès le départ, il s'est positionné au centre de l'octogone et a touché Condit de coups précis. À sa première tentative de mise au tapis, Condit s'est retrouvé couché sur le dos. Contrairement à son habitude, St-Pierre n'est pas allé de tentatives de soumissions, mais plutôt d'un ground and pound très efficace.
 
Les deux premiers rounds ont été à l'avantage de St-Pierre qui ne semblait pas rouillé de sa longue absence. Par contre, au 3e engagement, Condit a réussi à surprendre St-Pierre grâce à un coup de pied sur la tête. Le « Natural Born Killer » s'est rué sur le Québécois, le couchant au tapis. Cela faisait longtemps que St-Pierre ne s'était pas retrouvé couché sur le dos. Carlos Condit lui a fait payer, le martelant de coups. Cependant, cette situation n'a pas duré, puisque St-Pierre est parvenu à renverser Condit et à reprendre l'avantage du round. Seulement un juge a donné le 3e round à Condit.
 
Les rounds de championnats, les 4e et 5e, ont été à l'avantage de Georges St-Pierre. Il a utilisé la même stratégie que pour les rounds précédents, ne voulant rien savoir de soumettre Condit, préférant le frapper. Il a expliqué, en conférence de presse, qu'il avait remarqué que Condit est un combattant très rusé. Il ne réussissait presque jamais ses tentatives de mise aux tapis, mais se retrouvait toujours au-dessus de son adversaire, lors de ses combats précédents. Aussi, Condit a attendu que son adversaire tente une soumission pour le surprendre et le soumettre à sa place. Georges St-Pierre ne voulait pas lui donner cette opportunité.
 
Les dernières secondes sont tombées, alors que la foule, toujours bruyante, était debout pour saluer l'exploit que venait de réaliser le Québécois. Il n'y a plus aucun doute, Georges St-Pierre est de retour.
 
Georges St-Pierre contre Anderson Silva
 
Le Brésilien, Anderson Silva, était à Montréal pour assister à l'UFC 154, à la demande de Dana White. En entrevue, avant l'évènement, Silva a mis fin à la rumeur voulant qu'il allait confronter St-Pierre, advenant une victoire de celui-ci, dans l'octogone. Par contre, il a avoué que son prochain défi serait de battre le Québécois et ensuite, peut-être Jon Jones.
 
Dans le clan St-Pierre, on ne semble pas intéressé à un tel duel. Georges St-Pierre s'est même emporté lorsqu'un journaliste lui a posé des questions concernant cet affrontement. Il a trouvé que c'était un manque de respect envers lui et envers son adversaire, Carlos Condit, que de parler de ce super-combat avec Silva, avant même que son duel contre Condit ne soit fini.
 
La division des mi-moyens est l'une des plus relevées de l'UFC et Georges St-Pierre veut être le meilleur de tous les temps dans cette division. Anderson Silva doit également défendre sa ceinture des poids moyens. Son dernier combat, contre Stephan Bonnar, était dans la division des mi-lourds, donc sa ceinture n'était pas en jeu. Il devra défendre son titre avant de pouvoir affronter le Québécois dans un super-combat.
 
Résultats
 
Combat principal pour le titre de l'UFC des mi-moyens :
Georges St-Pierre bat Carlos Condit par décision unanime (2X 30-27, 1X 49-46)
Boni du combat de la soirée
 
Carte principale :
Johny Hendricks bat Martin Kampmann par KO au 1er round
Boni KO de la soirée
 
Francis Carmont bat Tom Lawlor par décision partagée (2X 29-28, 1X 28-29)
Rafael Dos Anjos bat Mark Bcek par décision unanime (3X 30-27)
Pablo Garza bat Mark Hominick par décision unanime (30-27, 29-28, 30-26)
 
Carte préliminaire
 
Patrick Côté bat Alessio Sakara par disqualification (coup illégal derrière la tête)
Cyrille Diabate bat Chad Griggs par soumission au 1er round (étranglement arrière)
John Makdessi bat Sam Stout par décision unanime (2X 30-27, 29-28)
Antonio Carvalho bat Rodrigo Damm par décision partagée (2X 29-28, 28-29)
Matt Riddle bat John Maguire par décision unanime (2X30, 27, 1X 29-28)
Ivan Menjivar bat Azamat Gashimov par soumission (clé de bras) au 1er round
Boni soumission de la soirée
Darren Elkins bat Steven Siler par décision unanime (3X 30-27)

Commentaires