BORNES ÉLECTRIQUES

Lors du Festival Dédé Fortin, j'étais tombé sous le charme de l'un des groupes présents : Joli Jolie. Il faut croire que je n'étais pas le seul, car le groupe de filles de Saguenay a remporté le prix Coup de cœur du public lors du festival. Presque au même moment, la jeune formation lançait son premier album, simplement intitulé « Une bande à part ».

Un ensemble « presque » de filles
 
Le groupe est composé majoritairement de trois filles : Marie-Christine Boucher à la voix et à la guitare, Catherine Boudreault au piano, au glockenspiel et à la voix, ainsi que Rébecca Leclerc à la guitare, à l'alto et à la voix. Elles sont accompagnées de quelques gars aux percussions (Charles Guay), à la contrebasse (Mathieu Boily-Tremblay) et au trombone (Marc F. Fortin).
 
Lorsque le groupe avait joué sur la scène de Normandin, j'avais été immédiatement conquis par son style bon enfant. On était loin des mélodies tristes et déprimantes que l'on a l'habitude d'entendre. J'étais évidemment très heureux de retrouver sur le CD tout ce qui avait fait son charme en concert.
 
Bande à part, la première chanson de l'album, donne le ton. C'est le genre de chanson que l'on pourrait mettre en boucle pendant un long road trip sans jamais se lasser. Elle agit comme une bonne bouffée d'air frais.
 
À l'instar de cette chanson, toutes les autres pièces de l'album ont en commun cette belle joie de vivre. Les mélodies inspirées et inspirantes y sont pour quelque chose. Elles sont un heureux mélange entre le swing, le rock'n roll et la chanson française. On retrouve même quelques passages qui font penser à une œuvre de Camille Saint-Saëns, comme Mer de fou, avec sa jolie introduction à l'alto et au piano évoquant un chant tzigane.
 
Joli Jolie est habile dans les mélodies, mais également dans les textes. Belvédère et La fille qui fume en sont les meilleurs exemples. Le premier texte est parsemé de termes que l'on associe plus à la musique classique, alors que dans la seconde pièce, le groupe joue tellement bien avec les mots qu'on dirait que Daniel Boucher les a aidés à écrire le texte. C'est de haut niveau.
 
Par ailleurs, il est intéressant de mentionner que ce sont souvent les trois filles, à tour de rôle ou ensemble, qui ont composé et écrit la majorité des chansons.
 
Verdict
 
Grâce à des mélodies joyeuses et des textes recherchés, il est difficile de ne pas aimer immédiatement Une bande à part de Joli Jolie. Pour un premier album, la jeune formation québécoise nous a montré qu'elle avait beaucoup de talents et de potentiel. Si vous cherchez un disque estival qui vous rendra de bonne humeur, courez vite chez votre disquaire pour lui parler de cet album. Bref, c'est un véritable remède contre la déprime; impossible de ne pas avoir le sourire aux lèvres après l'avoir écouté!
 
Cote : 4 étoiles sur 5

Pour plus de renseignements sur Joli Jolie, vous pouvez consulter leur page MySpace ou leur page Facebook

Commentaires