Pour dénoncer la violence faite aux femmes, un organisme a eu l'idée de réaliser un petit test en deux étapes qui en dit beaucoup sur notre perception de ce fléau.

Dans la première partie, on pouvait voir un homme jouer de la batterie, dans une maison située dans un quartier résidentiel, au beau milieu de la nuit.
 
La deuxième étape se passait au même endroit et à la même heure, mais au lieu de faire du bruit avec un instrument de musique, l'homme faisait jouer un enregistrement d'une dispute de couple où la femme semblait passer un mauvais quart d'heure.
 
En réalisant cet exercice, l'organisme voulait montrer que les gens sont moins enclins à intervenir quand il y a de la violence conjugale dans leur entourage. En effet, lorsqu'ils se sont fait réveiller en pleine nuit par le bruit assourdissant d'une batterie, les voisins ne se gênaient pas pour aller voir l'auteur de cette pollution sonore pour lui dire d'arrêter, alors que dans le second cas, ils semblaient un peu plus timides...

Commentaires