Une finale de vétérans attendait la planète tennis aujourd'hui, à Halle, où Roger Federer, sept fois finaliste sur le gazon allemand, se mesurait à la 29e raquette au monde Mikhail Youzhny. Ce dernier avait connu une très bonne semaine, triomphant entre autres face à Nishikori et Gasquet. Pour Federer, le parcours avait été beaucoup moins ardu, lui qui n'avait eu que trois matchs à disputer avant de se présenter au duel décisif. Tommy Haas lui avait toutefois donné du fil à retordre en demi-finales; le match qui a duré près de 1h40.

Bien qu'il n'ait pas été dominant ces derniers temps, le Suisse commence bien le match, ne cédant pas un seul pouce à son adversaire sur son service. Mais Youzhny, ex-numéro 8 mondial, en a vu d'autres et va emprunter le même chemin que son adversaire pour pousser le premier set jusqu'au bris d'égalité. Menant 6-5, le Russe va s'amener au filet après son service et ainsi mettre fin à la manche avec un coup gagnant.
 
La tendance se maintient lors du second engagement et nul ne sera capable de briser son opposant jusqu'à 4-3, où Federer va voler le service de Youzhny pour se donner une priorité de deux jeux d'avance. Le Suisse remportera la manche 6-3.
 
L'histoire se répète lors de la manche ultime où, à 3-3, Federer va encore une fois enregistrer le bris de service. Le « Maestro » va poursuivre avec son avantage d'un bris et remporter son sixième titre à Halle au compte de 6-7, 6-3 et 6-4. C'est aussi le 77e trophée de la carrière du grand Suisse.
 
Malgré sa victoire, Roger Federer fut loin d'être parfait lors de ce tournoi. En première manche, on l'a vu encaisser les coups de Youzhny et très peu attaquer. Ceci lui aura coûté le set. Ça s'est tout de même amélioré en 2e et 3e engagement, où Federer est monté plus souvent à la volée et s'est montré plus agressif, essayant de mettre son adversaire dans les positions les plus inconfortables possible.
 
À Wimbledon, Federer sera classé troisième favori. Pour aller loin dans la quinzaine, il sera obligé de jouer du tennis plus offensif que celui qu'il nous a offert cette semaine à Halle, surtout que le gazon favorise les attaquants et non les joueurs de fond de court.
 
Du côté de Youzhny, on peut dire mission accomplie même après une défaite en grande finale. Le Russe a été plus discret dans la dernière année, mais vient de vaincre une belle brochette de têtes de série lors de ses 14 derniers matchs : Almagro, Haas, Tipsarevic, Nishikori, Kohlschreiber et Gasquet… ça  promet pour la suite de la saison!
 
Mais il n'y avait pas que le tournoi de Halle cette semaine..! La finale du Masters 250 de Queen's, présenté à Londres, se mettait aussi de la partie aujourd'hui. Cette finale opposait le meilleur tennisman Écossais, Andy Murray, à Marin Cilic.
 
Murray a quasiment fait un copié-collé de la victoire de Roger Federer, perdant la première manche 7-5, mais renversant la vapeur par la suite pour triompher devant ses partisans par la marque de 7-5 et 6-3.
 
À l'issu de la semaine, Murray gagnera 250 points au classement de l'ATP, alors que ça s'élèvera à 100 pour Federer. Malgré sa finale à Londres, le Croate Marin Cilic perdra 100 points et se fera devancer par Kei Nishikori.
 
Prochain rendez-vous : Dès lundi pour la présentation d'autres tournois de préparation à Wimbledon, à  Den Bosch et Eastbourne, dont le Canadien Milos Raonic est d'ailleurs le premier favori! 

Commentaires