BORNES ÉLECTRIQUES

Cette semaine, Blizzard a annoncé qu'elle adoptait le mode free to play pour le jeu massivement multijoueur World of Warcraft, le jeu le plus rentable de toute son histoire. Popularisé depuis quelques années par diverses compagnies spécialisées dans ce genre de jeux et, plus récemment, par l'entremise des jeux offerts sur les médias sociaux, le free to play permet en fait de jouer à un jeu gratuitement, sans limite de temps, si ce n'est que la version gratuite ne contient évidemment pas tout le contenu de la version complète et payante du jeu.

Certains ont avancé que Blizzard a adopté cette stratégie puisque World of Warcraft est en perte de vitesse. Même si le jeu a perdu quelque 600 000 abonnés plus tôt cette année, je ne crois pas qu'il s'agisse de la vraie raison. En effet, malgré cela, World of Warcraft continue d'engendrer des millions en profits chaque mois par l'entremise de joueurs écoulant des dizaines, voire des centaines d'heures mensuellement dans l'univers fantastique d'Azeroth.

En fait, je crois plutôt que devant la popularité du free to play, Blizzard a tout simplement voulu faire un pied de nez aux autres compagnies commercialisant des jeux massivement multijoueurs et ainsi s'assurer de rester bonne première dans ce genre. La majorité des joueurs s'entend pour dire que World of Warcraft est le meilleur jeu de ce type sur le marché. Or, quoi de plus attirant que d'offrir la possibilité d'y jouer gratuitement à la seule exception que son personnage ne peut dépasser le niveau 20? Disons que c'est beaucoup plus attrayant que d'autres offres ne permettant que d'explorer certaines zones de jeux ou limitant les joueurs ne s'abonnant pas à quelques fonctionnalités.

Les effets positifs d'une offre free to play ne sont plus à démontrer. Plusieurs jeux ont eu une seconde vie grâce à cela et de nombreuses compagnies ont vu leurs abonnés ainsi que leurs profits croître de façon importante après avoir proposé aux joueurs d'essayer gratuitement une portion de leurs titres. Ce qui est gratuit attire inévitablement et, lorsqu'on s'intéresse le moindrement aux jeux vidéo, un jeu offert sans frais pique la curiosité. C'est ainsi que l'on découvre ce à quoi on ne se serait jamais intéressé autrement. Imaginez lorsqu'il s'agit de World of Warcraft, un jeu dont tout amateur de jeux vidéo a entendu parler. Même s'il ne pourra améliorer son personnage au maximum, le joueur voyant cette offre sera tenté d'aller au moins l'essayer. Potentiellement, il peut donc devenir un nouvel abonné et donner raison à Blizzard d'avoir adopté cette tendance.

Bref, je suis d'avis que Blizzard n'avait pas l'intention d'adopter le free to play pour World of Warcraft, mais qu'elle a dû se réajuster devant la popularité de cette tendance. C'est une bonne décision de la firme afin d'attirer ceux ayant entendu parler de ce jeu sans y avoir plongé, notamment en raison du coût mensuel à débourser pour jouer. C'est également une bonne nouvelle pour ces joueurs qui peuvent désormais découvrir un univers très riche et très bien conçu sans être limité dans leur temps d'essai. Par contre, c'est une moins bonne nouvelle pour la compétition, qui voit Blizzard se réajuster en proposant une offre intéressante qui pourrait potentiellement venir leur voler des abonnés...

Commentaires